Banque privée

02 décembre 2019 10:49; Act: 02.12.2019 15:20 Print

Scandale au Luxembourg pour le prince Andrew

LUXEMBOURG – Le prince britannique aurait contribué à relancer les activités de la banque privée Havilland, gérée par un ami multimillionnaire.

storybild

Une fuite de mails a révélé que le prince britannique aurait, à plusieurs reprises, utilisé son rôle de représentant commercial britannique pour soutenir son ami multimillionnaire, David Rowland. (photo: Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Buckingham Palace et le prince Andrew sont une nouvelle fois éclaboussés par un scandale. Cette fois, une fuite de mails a révélé que le prince aurait, à plusieurs reprises, utilisé son rôle de représentant commercial britannique pour soutenir son ami multimillionnaire, David Rowland. D'après The Mail on Sunday, le fils de la reine Elizabeth II aurait aidé son ami à faire fructifier sa banque, la banque privée Havilland, située au Grand-Duché du Luxembourg.

Selon l'hebdomadaire britannique, le duc d'York aurait contribué à l'organisation de voyages d'affaires aux frais des contribuables britanniques pour favoriser des rencontres avec des chefs d'entreprise étrangers, afin d'attirer de nouveaux clients à la banque. Andrew aurait aussi, par ailleurs, donné accès à des documents secrets du gouvernement.

Attaqué de toutes parts

Les révélations ont conduit à l'ouverture d'une enquête sur les activités du prince Andrew entre 2001 et 2011, période durant laquelle il a tenu le rôle de promoteur de l'économie et du commerce britannique. Chris Bryant, membre du Parti travailliste et ancien membre de la Commission de politique étrangère, a déclaré: «Je ne pense pas qu'il ait jamais été capable de distinguer son intérêt personnel et l'intérêt national».

Le prince Andrew se retrouve depuis des semaines éclaboussé par l'affaire Epstein. Là encore, son amitié avec le multimillionnaire américain Jeffrey Epstein, à qui l'on reproche d'avoir abusé des dizaines de mineures et les avoir forcées à la prostitution, joue un rôle central.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Noblesse le 02.12.2019 11:53 Report dénoncer ce commentaire

    Le prince Andrew doit renoncer à tous ces privilèges liés à la royauté : héritage, titre de noblesse etc. il a fraudé, abusé etc. et il a perdu alors maintenant il faut assumer ! Ni prince, ni duc... ses titres de noblesse doivent lui être retirés. C'est ce qui fait le plus mal chez les aristos, se voir affublé d'un simple M. Andrew .

  • Le Suisse le 02.12.2019 16:14 Report dénoncer ce commentaire

    A mon avis il n'est pas le seul à "abuser".

  • ricardolux le 02.12.2019 12:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi, il y a t il une transmission des privilèges de génération en génération. Sachant que pour beaucoup, ils n ont ni compétence .

Les derniers commentaires

  • Luxo le 03.12.2019 13:46 Report dénoncer ce commentaire

    Souhaiter l'obolition des monarchies ne signifie plus leurs couper le tête. Mais que les souverains et les membres de leurs familles soient sur le même pieds d'égalité que les autres citoyens face à la justice et aux services fiscaux. Les privilèges que s'accordaient les monarques ne sont plus acceptable au XXI ème siecle. Rempacer le terme SAR par Mr. ou Mme. ne doit plus être interprété comme une marque de non respect .

  • Jezabel le 03.12.2019 11:19 Report dénoncer ce commentaire

    Elisabeth II était la dernière à vraiment mériter son titre. Aprés sa mort, et quelque soit le pays, il n'y aura plus de souverain meritant de porter le titre.

  • Carpian le 03.12.2019 11:15 Report dénoncer ce commentaire

    Cela sonnera-t-il le glas de la monarchie? Peut-être d'autant plus que brexit laisse présumer de la dislocation prochaine du royaume.

  • Chris et la vie le 03.12.2019 01:29 Report dénoncer ce commentaire

    Je lis l'article, puis les commentaires... Je suis bouche bée... Je comprends mieux en fait pourquoi et comment la jalousie continue de tuer... Certes je condamne le Prince Andrew, et je suis sûre qu'il s'est rendu coupable des faits qui lui sont reprochés, mais doit-on pour autant stigmatiser la Monarchie ? Je suis sidérée par la haine qui transpire... Elisabeth la Reine, doit souffrir et se reprocher d'avoir cru en ses Enfants qui n'ont fait que la décevoir... Que la fin de son règne doit être triste.. Je la soutiens en tant que Mère...

    • Luxfdp le 03.12.2019 10:52 Report dénoncer ce commentaire

      Enfin être né privilégié c'est plutôt cool. Cette affaire Andrew représente parfaitement cela (Reine et les accidents de voiture de Philip compri)

    • @Luxfdp le 03.12.2019 15:27 Report dénoncer ce commentaire

      exactement! Je ne suis pas jaloux mais je ne suis pas fan non plus de gens qui sont nés riches et privilégiés...

  • @noblesse le 02.12.2019 20:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Est ce que vous avez des preuves ?