Famille grand-ducale

08 avril 2021 13:45; Act: 08.04.2021 14:43 Print

Scarlett-​​Lauren pleure sa mère bien-​​aimée

LUXEMBOURG - La fiancée du prince Louis devra se passer d'une personne très spéciale, lors du mariage: sa mère est décédée il y a un mois environ.

storybild

Scarlett-Lauren va être accueillie au sein de la famille grand-ducale. (photo: Emanuele Scorcelletti)

Sur ce sujet
Une faute?

La cour grand-ducale a annoncé avec une grande joie, mardi, que le prince Louis, 34 ans, s'était à nouveau fiancé, deux ans après le divorce d'avec son ex-épouse Tessy. Il veut dire «oui» à Scarlett-Lauren Sirgue, une avocate française de 29 ans. Cependant, ce bonheur tout neuf est assombri par un coup funeste du destin: la future mariée pleure actuellement sa mère bien-aimée.

Selon le portail danois Dana Press, spécialisé dans l'actualité de la noblesse européenne, Scarlett Berrebi est décédée en mars. Le service de presse de la Cour grand-ducale a confirmé la triste nouvelle. «Nous sommes tristes de devoir confirmer que les informations sur ce site sont correctes. Mme Scarlett Berrebi est décédée le mois dernier». La mère de la future épouse du prince Louis a été inhumée le 9 mars. Elle a trouvé sa dernière demeure au cimetière de la Chartreuse, à Bordeaux. On ignore si Scarlett Berrebi a pu avoir la joie d'assister aux fiançailles de sa fille avant de rendre son dernier souffle.

Scarlett-Lauren subit ainsi un sort similaire à celui de la Grande-Duchesse héritière Stéphanie. Celle-ci a perdu de manière inattendue sa mère, la comtesse Alix de Lannoy, le 26 août 2012. Tout juste deux mois avant son mariage avec le Grand-Duc héritier Guillaume.

(sw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Waffenfabrik Bern le 08.04.2021 21:09 Report dénoncer ce commentaire

    Et les "sincères condoléances" ça vient? Vous dormez?

  • Bon sens le 08.04.2021 19:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ ines. Raffinée à la française??? On voit en vous une chauvine !

  • jean le 09.04.2021 11:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    commentaires. IQ.20

Les derniers commentaires

  • Hastalavista le 09.04.2021 16:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Afin de ne pas poursuivre cette discussion dans des attaques personnelles malvenues re : douloureux deuil d'une mère, allez donc plutôt faire un tour à Vienne dès que possible. Vous pourrez y constater l'apport indéniable de Marie-Antoinette au raffinement dit "à la française". Excellent week end.

  • jean le 09.04.2021 11:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    commentaires. IQ.20

    • no censure le 09.04.2021 16:53 Report dénoncer ce commentaire

      Commentaire, en réponse a on ne sait pas qui. Mais personne n' a la capacité de comprendre un tel niveau de QI. Sans doute locataire d'une chambre ou les écritures au charbon sur les murs a remplacés la tapisserie.

  • moien le 09.04.2021 06:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et les milliers de morts du covid .... on en parle ..... tout le monde pleure les siens...... franchement ....

  • Toujours censuré le 09.04.2021 00:29 Report dénoncer ce commentaire

    Est ce qu'on pourrait arrêter de parler de ces gens tout le temps. Qu est ce qu ils ont fait pour être dans les journaux ? On parle de tous les autres qui ont perdu des proches. Pourquoi les journalistes se pliznt encore à ces pratiques? Les choses doivent changer.

  • Waffenfabrik Bern le 08.04.2021 21:09 Report dénoncer ce commentaire

    Et les "sincères condoléances" ça vient? Vous dormez?