Politique au Luxembourg

20 juin 2019 06:52; Act: 20.06.2019 13:04 Print

«Sept partis à la Chambre, un défi à relever»

LUXEMBOURG - Après six mois à la tête de la Chambre des députés, Fernand Etgen juge le parcours déjà effectué et parle des dossiers chauds.

storybild

Fernand Etgen, 62 ans, préside la Chambre depuis décembre.

Sur ce sujet
Une faute?

L'essentiel: Vous achevez votre première session en tant que président de la Chambre des députés. Comment avez-vous appréhendé ce nouveau rôle?

Fernand Etgen (président de la Chambre des députés): Avec beaucoup d'enthousiasme! La composition de la Chambre est un nouveau défi avec sept partis représentés. Il faut savoir diriger les débats tout en laissant la place aux députés pour exprimer leurs arguments.

Quel bilan tirez-vous de ces six premiers mois?

Très positif. La coalition est la même et de nouvelles mesures annoncées dans le programme ont déjà été mises en œuvre, comme les deux jours de congés supplémentaires ou encore l'augmentation du salaire minimum.

Quels sont les dossiers prioritaires à traiter avant les vacances d'été?

Nous aurons un débat sur la digitalisation, qui représente un défi majeur, le vote de loi réduisant la durée de stage pour les enseignants, mais également un débat sur le plan national de développement durable. Je suis d'avis que les grandes orientations sociétales doivent être discutées à la Chambre.

La nouvelle Constitution est prête. Qu'en est-il de la campagne de sensibilisation?

La Constitution est quasiment prête. La campagne de sensibilisation débutera dès cet automne. Elle sera menée par la Chambre des députés avec un texte de la Constitution simplifié, une version luxembourgeoise, des films d'animation, etc.

La légalisation du cannabis récréatif est-elle un objectif réaliste avant la fin de cette législature?

La coalition s'est fixé comme objectif de mener à bien toutes les promesses faites dans le programme. Une première ébauche de concept sera présentée après la rentrée scolaire.

L'interview de Patrick Théry pour «L'essentiel Radio»:

(Recueilli par Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jules Pernet le 20.06.2019 09:57 Report dénoncer ce commentaire

    Je m'attends au pire.

Les derniers commentaires

  • Jules Pernet le 20.06.2019 09:57 Report dénoncer ce commentaire

    Je m'attends au pire.