Dividendes au Luxembourg

07 mai 2018 10:14; Act: 08.05.2018 12:17 Print

SES versera 17,7 millions d’euros de moins à l’État

LUXEMBOURG - Les turbulences de l’opérateur satellitaire luxembourgeois ont des répercussions sur le dividende versé à l’État luxembourgeois, actionnaire de référence.

storybild

Le cours de l'action s'est effondré en trois ans. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet

L’État luxembourgeois est l’actionnaire de référence de l’opérateur de satellites SES: via la BCEE et la SNCI, il détient 16,67% du capital économique et 33% des droits de vote au conseil d’administration. Ainsi, les résultats de l’entreprise et la baisse du cours de l’action ont forcément des répercussions sur les finances publiques.

L'action de SES a dégringolé ces derniers mois: à la Bourse de Paris, elle s’échangeait à 13 euros, lundi matin, contre encore 21 euros il y a un an et 35 euros en avril 2015. En trois ans, elle a ainsi perdu plus de deux tiers de sa valeur, un «signe manifeste que les marchés financiers s'interrogent sur la stratégie et les perspectives de cette société» s’est inquiété - dans une question parlementaire - le député CSV Laurent Mosar, notamment après les départs des directeur général et directeur financier de l’entreprise, en février dernier.

Le ministre des Communications et des Médias, Xavier Bettel, l’a concédé lundi dans sa réponse parlementaire au député: «L'impact de la réduction du dividende se fera ressentir au niveau de la trésorerie de l'État par une moins-rentrée de 17,7 millions en 2018 par rapport à 2017». Xavier Bettel a toutefois souligné que SES versera un «dividende substantiel» de 26 millions d’euros à l’État en 2018, contre 43,7 millions en 2017.

(mc/L'essentiel)