Emplois au Luxembourg

24 juillet 2018 06:58; Act: 25.07.2018 09:43 Print

SFS Europe SA mise en liquidation volontaire

LUXEMBOURG - La société de courtage SFS a demandé lundi sa mise en liquidation. Son agrément de courtage lui avait été retiré en mars. 50 emplois sont dans la balance.

storybild

Les bureaux de SFS Europe SA sont situés rue de la Vallée, à Luxembourg, en contrebas de la BIL.

Sur ce sujet
Une faute?

Spécialisée dans l’assurance construction, SFS (Securities and Financial Solutions) Europe SA basée au Luxembourg s’est mise lundi en liquidation volontaire. En clair, la cinquantaine de salariés de SFS devrait prochainement se retrouver au chômage, une fois la faillite déclarée.

SFS Europe SA s’était vu retirer son agrément de société de courtage d’assurances de manière définitive au mois de mars par le Commissariat aux assurances (CAA). Selon le CAA, SFS exerçait une activité illégale en tant que mandataire d’assurance, alors qu’il ne disposait pas de l’agrément d’agence d’assurance.

Contacté hier, l’OGBL secteur financier a confirmé que des discussions étaient en cours avec SFS pour mener un plan social: «Les discussions n’ont pas abouti et nous allons nous retrouver en conciliation, car SFS ne souhaite pas inclure d’indemnités extralégales pour ses salariés. Maintenant, si le groupe est en liquidation, c’est différent. C’est la loi sur la faillite qui s’applique», a fait savoir Véronique Eischen, membre du comité exécutif de l’OGBL.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • torolkozo le 24.07.2018 08:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Risque de chômage et de pauvreté pour ces 50 personnes ... Espérons que le gouvernement ne va pas les laisser tomber !!!

  • Siegfried le 24.07.2018 07:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne chance pour ces personnes

  • melabort le 24.07.2018 10:53 Report dénoncer ce commentaire

    Une pensée pour mes anciens collègues

Les derniers commentaires

  • pim, pim le 25.07.2018 16:16 Report dénoncer ce commentaire

    C’est très dommage pour cette société qui avait un très fort potentiel. Une direction dépassée par la réalité des choses avec plus un idée d’appât du gain que de créer une société qui pouvait être très performante. C’est simplement du gâchis. Il ne faut pas oublier non plus l’ensemble du personnel en France. C’est simplement triste.

  • Nath le 25.07.2018 09:19 Report dénoncer ce commentaire

    Une pensée pour les voisins du dessus :-(

    • mina le 25.07.2018 17:25 Report dénoncer ce commentaire

      qu'est ce que vous voulez dire par là ?

  • Lola1212 le 24.07.2018 16:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est exactement ça Soleil des magouilleurs ! Mais ça se fini pour SFS mais ça continue en France ça change de nom !!! sûrement pour encore plus magouiller

    • mina le 25.07.2018 17:26 Report dénoncer ce commentaire

      ils rebondiront toujours . Ils avaient des plaintes de la part de boites d'assurances

  • luxo le 24.07.2018 16:26 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ne pas donner l'agrément à cette société et à son dirigent, pour leurs éviter de fermer leurs portes. Au GDL, il y a de nombreux agents d'assurances incompétants qui ne sont pas capable de lire et de comprendre le conditions générales rédiger en français, des produits qu'ils vendent. Certains n'ont jamais passés d'examen, et ensuite il n'y a plus aucun contrôle sur leurs connaissances.Pourtant ils sont nombreux a gagner plus de 10000 € par mois en vendant des contrats sans se soucier du besoin réel des clients en les trompant sur les risques des produits et sur les garanties couvertes

  • Soleil le 24.07.2018 16:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis passée par cette société en y restant 15 jours, le tps suffisant pour se rendre compte quel genre de magouilleurs la dirigeait.