Vacances / Covid-19

12 juillet 2021 07:00; Act: 12.07.2021 11:56 Print

«Si le vol est annulé, ce n'est pas grave...»

LUXEMBOURG - Le variant Delta, qui touche certaines destinations prisées, semble peu inquiéter les futurs vacanciers.

storybild

Nihad partira en Bosnie, la famille d'Eugenio au Portugal et Sarah en Italie. (photo: Severine Goffin)

Sur ce sujet
Une faute?

En août, Eugenio, 39 ans, Portugais du Luxembourg, chargera la voiture pour un retour au pays avec femme et enfants, le temps des vacances. «On prend toujours la voiture, mais avec le Covid, c'est d'autant plus simple. Tant que les frontières sont ouvertes, on peut partir. D'habitude, on passe du temps à Lisbonne où travaillent les grands-parents, mais cette année, ils nous rejoignent dans la maison de vacances au nord, à l'intérieur des terres, où les infections sont moindres», dit-il.

Le variant Delta fait remonter les cas de Covid sur des destinations prisées des Luxembourgeois et frontaliers, comme le Portugal, l'Espagne ou la région Provence-Alpes-Côtes d'Azur, en France. Mais les futurs vacanciers, pour la plupart vaccinés ou en passe de l'être, sont pragmatiques.

«J'ai un billet pour Budapest (en Hongrie). S'il est annulé, ce n'est pas grave, je ne l'ai pas payé cher», philosophe Sandro, 25 ans, qui revient de Grèce. Maria, 41 ans, qui part la semaine prochaine dans les Pouilles, en Italie, n'a pas suivi l'évolution des variants. «S'il y a un changement, la compagnie aérienne m'avertira», raisonne-t-elle. Nihad, 34 ans, plus inquiet pour ses vacances en Bosnie fin juillet, a pris une assurance annulation sur son vol. Comme Corinne, 51 ans, qui part en famille au nord de l'Italie. «Ça fera du bien, se réjouit sa fille Sarah, 20 ans. Je ne suis pas partie depuis l'été dernier».

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nostranamus le 12.07.2021 09:01 Report dénoncer ce commentaire

    Pour la 4 ème vague c'est le delta 5 ème le lambada venant de l'Amérique latine et 6 ème vague l'esquimaux pour l'hiver

  • leelooo le 12.07.2021 07:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au début j'acceptais les mesures, aujourd'hui je me rends compte qu'on nous prend pour des débiles

  • Schlapp le 12.07.2021 08:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Y en a qui ne partent jamais en vacances, arretez de vous plaindre.

Les derniers commentaires

  • LuxThill le 02.08.2021 10:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @serieux: il ne faut jamais mettre tout ses œufs dans le même panier.

  • LuxThill le 02.08.2021 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On est quand même de braves gentils agneaux.

  • serieux le 13.07.2021 00:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Alex : on ne va pas mourir si on ne part pas en vacances, en revanche on va finir par tuer l'economie de pays qui vivent du tourisme et leurs habitants avec...

  • Dorian le 12.07.2021 21:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les peureux, les moutons...vous me faites bien rire avec les surnoms que vous donnez aux personnes qui ne pensent pas comme vous. Je ne suis pas pour la vaccination et pourtant je n’insulte pas ceux qui pensent d’une autre façon que moi. Cela démontre simplement un manque d’éducation.

  • Axel le 12.07.2021 19:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'ai passé le weekend a Paris, là tout le monde a repris sa vie d'avant. Cela fait du bien de retrouver les soirées à Saint Germain.