Coronavirus au Luxembourg

15 juillet 2020 19:49; Act: 16.07.2020 12:50 Print

6 établissements ont payé 8 000 euros d'amende

LUXEMBOURG - 23 amendes ont été dressées par la police pour des établissements ne respectant pas les mesures de précaution liées au coronavirus. Dont six pour récidive.

storybild

Si le client ne respecte pas les règles, c'est l'établissement qui doit payer l'amende. (photo: Pexels/Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Absence de gestes barrières, clients trop nombreux, fermeture tardive... Au total, 23 amendes ont été dressées dans le secteur de l'Horesca depuis le début de l'épidémie, a indiqué la ministre de la Santé, Paulette Lenert, lors du point presse de ce mercredi. Les établissements ont été sanctionnés pour non-respect des règles imposées par le gouvernement pour juguler l'épidémie de coronavirus.

Au Luxembourg, quatre bars et/ou restaurants ont écopé d'une amende de 4 000 euros. Six ont écopé du double, pour récidive. «Nous espérons que le message est compris car c'est un montant qui fait mal», a indiqué la ministre de la Santé.

Paulette Lenert a d'ailleurs fait savoir que si un client ne respecte pas les règles, ce sera à l'établissement de payer l'amende, soit un montant de 250 euros à régler par client.

(mm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Agir fortement le 15.07.2020 19:57 Report dénoncer ce commentaire

    Trop peu de sanctions, il faut frapper plus souvent et partout. On se dirige vers une rentrée catastrophique avec ce laxisme général !

  • Formidable !!! le 15.07.2020 20:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'es bien !! Il faut commencer a durcir et faire respecter les règles. Je serais d'avis que ça doit être le patron et le client à payer.En plus suspension de l'autorisation de commerce.Il ont pris le problème à la rigolade.Ils ont que à jouer avec leur santé et pas ce la des autres.

  • Lupus le 15.07.2020 20:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ne pas pointer du doigt publiquement? Seul moyen d‘imposer des règles. Protection des données....?? C‘est du grand n‘importe quoi.

Les derniers commentaires

  • Phil Igrane le 16.07.2020 16:22 Report dénoncer ce commentaire

    On peut avoir les noms svp ?

  • lapetitevoix le 16.07.2020 13:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A quoi sert payer et payer l argent ne vas pas éviter des contaminations C’est la fermeture et point !!!

  • respet le 16.07.2020 13:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La protection des données ne concerne que les humains ! Donc on pourrait tout à fait donner le nom des 6 établissements concernés par cette récidive. J'ai envie de les connaitre afin de ne jamais y mettre les pieds car s'ils ne sont pas respectueux maintenant alors je ne veux pas les soutenir ...dans un centre pour personnes âgées : la responsable de service je m en foutiste et pas respectueuse fait des petites réunions plusieurs fois par semaine devant les clients atteints de démence dans ces «  réunions les donnés personnelles médicales entre autres des clients sont dites à voix haute devant les clients et la porte n est pas fermée car pas de porte , Chaque employés femmes de ménage , techniciens , famille peuvent entendre .

  • Mike le 16.07.2020 11:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Commencer avec le centre ville? Et sur FB il y a déjà une invitation pour une Sangria Party à Wiki Beach à Esch pour vendredi à partir de 17:00 hres. Comment la ville d'Esch peut autoriser cela ?

  • Alexandre le Malheureux. le 16.07.2020 09:45 Report dénoncer ce commentaire

    ONT payé ou ont été astreints à payer, c'est différent. Le tenancier d'un bistrot n'a pas le rôle de policier et la Paulette commence à s'y croire...Toujours rejeter la faute sur les autres, c'est petit, c'est comme la majorité des politiciens dans ce pays: petit!