Au Luxembourg

14 juillet 2016 11:38; Act: 14.07.2016 15:59 Print

Six projets financés pour prévenir les addictions

LUXEMBOURG - L’Œuvre nationale de secours Grande-Duchesse Charlotte a sélectionné six projets liés à la prévention des addictions. Ils ont été présentés mercredi.

storybild

L’Œuvre va distribuer 310 000 euros dans le cadre de l'appel à projets «Actions addictions». (photo: Œuvre nationale de secours Grande-Duchesse Charlotte )

Sur ce sujet

La sélection des initiatives, dans le cadre d'un appel à projets apportant des solutions préventives aux addictions, a été clôturée mercredi. Sur les 12 dossiers introduits, six ont été retenus. Les porteurs de ces projets «durables et novateurs» bénéficieront d'une aide financière de l'Œuvre nationale de secours Grande-Duchesse Charlotte. Au total l'Œuvre a débloqué 310 000 euros pour l'ensemble de ces projets, choisis par un jury composé de membres du milieu institutionnel et de la société civile.

Parmi ces programmes, l'addiction aux drogues est évidemment visée. À l'image du projet du Comité national de défense sociale (CNDS) qui s'adresse aux personnes de plus de 40 ans ayant un problème de longue date avec la consommation de drogues. Le CNDS propose à ces personnes différentes activités solidaires, comme la collecte, la réparation et le recyclage des jouets pour en faire don aux familles nécessiteuses. Lancée en mai, l'initiative sera soutenue à hauteur de 92 200 euros. L'Œuvre s'est aussi intéressée aux addictions non liées à l’usage de substances. Ainsi, l'Anonym Glëckspiller ASBL recevra 30 900 euros pour proposer des formations sur les addictions en lien avec les nouvelles technologies.

Les six projets retenus:

  • «TABA, Tagestrukturierendes Beschäftigungsangebot, Spillsaachen fir jiddereen», par le Comité national de défense sociale (CNDS), 92 210 euros.
  • «Game Over, Multiplikatorentraining», par l'Anonym Glëckspiller ASBL, 30 900 euros.
  • «Atelier Creamisu», par Caritas, 63 000 euros. Projet proposant des activités de dessin, collage, bricolage, etc. aux sans-abris.
  • «Choice 18+», par Impuls Solidarité Jeunes, 30 000 euros. Séances de sensibilisation destinées aux jeunes de 18 à 21 ans en infraction suite à une activité illégale liée à la drogue.
  • «Ma santé en toute liberté», par le programme TOX du Centre Pénitentiaire de Givenich, 7 000 euros. Création d’un manuel de prévention et d’information pour la population du Centre pénitentiaire de Givenich.
  • «Sensibilisation et réduction des risques liés à la consommation récréative de drogues auprès du public festif au Grand-Duché», par 4 motion ASBL, 83 988 euros. Stands d’information et de sensibilisation en soutien au public festif et aux organisateurs de manifestations festives.
  • (jd/L'essentiel)

    Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

    «Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

    Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

    «Comment s’assurer de la validation de mon message?»

    Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

    Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

    Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

    «Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

    Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

    L'espace commentaires a été désactivé
    L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

    Les commentaires les plus populaires

    • MarcC le 14.07.2016 12:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Il faut aider les détenus toxicomanes un peu plus lors de leurs sorties du CPG.

    Les derniers commentaires

    • MarcC le 14.07.2016 12:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Il faut aider les détenus toxicomanes un peu plus lors de leurs sorties du CPG.