Au Luxembourg

10 octobre 2019 08:00; Act: 10.10.2019 09:54 Print

Une association se charge de ramasser les déchets

LUXEMBOURG - L'association Pickitup Luxembourg s'est donné pour défi de faire du ramassage de déchets une action quotidienne.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Une action de grand nettoyage par an, ce n'est pas assez. C'est tous les jours qu'il faut se mobiliser», estime Didier Picard, fondateur de l'ASBL Pickitup Luxembourg (en français: ramasse), muni de sacs-poubelles sur la route nationale de Reckange-sur-Mess. Il n'était pas tout seul. Une dizaine de «Pickies» s'étaient levés de bonne heure pour lui prêter main-forte.

«Le tout avait commencé par un défi personnel. À chaque pause de midi, je quittais mon bureau et les réseaux sociaux pour un moment de détente au vert. Les déchets jonchant mon parcours m'ont alors donné l'idée de créer Pickitup», raconte l'ancien graphiste, qui depuis s'est entièrement consacré à l'association.

«Les gens jettent vraiment n'importe quoi»

Événements culturels, actions de nettoyage et activités de sensibilisation dans les écoles... Depuis le lancement de son projet en mars, Didier Picard et sa troupe sont sollicités un peu partout. «Les enfants sont très demandeurs. Ils sont moins gênés que les adultes et le voient comme une chasse au trésor», explique le père de famille de Mamer.

Chaque jour, la communauté s'agrandit sur les réseaux sociaux. Et ils sont nombreux à partager leurs exploits sur le groupe Facebook de l'association. «Le déchet numéro un reste le mégot. Les bouteilles en plastique et les canettes se disputent la deuxième place», détaille le natif de Bruxelles. Des objets plus insolites, comme des pneus ou encore des pare-chocs, ont aussi été repérés. «Une fois, j'ai trouvé un sex-toy dans les bois de Dippach. Comme quoi, les gens jettent vraiment n'importe quoi par terre», ajoute Didier Picard.

(Ana Martins/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • osez le 10.10.2019 10:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien de faire du bénévolat et donner l'exemple à d'autres, mais OSEZ prendre toutes ces personnes qui vivent au crochet de l'état et donnez leurs un sac poubelle pour aider aussi a en remplir un de temps en temps. De cette façon il contribuent à donner pour ce qu'ils reçoivent, au moins un peut.

  • Le Belge le 10.10.2019 10:40 Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait aussi une association pour choper les inciviques qui jettent ces "déchets"n'importe où. le long des sorties d'autoroutes en Walbanie c'est un vrai dépotoir, cannettes de picole en tous genre....Je suis volontaire, j'ai un pouvoir de persuasion assez fort.

  • Maurizio le 10.10.2019 09:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis fumeur, et lors de mes randonnées, je ramasse des dizaines de mégots, car j'ai toujours un sachet dans mon sac. Non, pas tous les fumeurs se comportent comme des abrutis !

Les derniers commentaires

  • Olivier Martin le 10.10.2019 16:20 Report dénoncer ce commentaire

    Connaissez-vous MéGO! Qui est représentée au Luxembourg par la société shime …..

  • lin le 10.10.2019 16:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mon fils s’est fait traiter de « greenpeace » par une dame de 80 ans , qui a fumé sur un bateau en mer près des côtes grecs, elle ajeté son megot à la mer ,il y avait une dizaine de dauphins une heure avant près du bateau, quand il lui a dit que cela ne se faisait pas ..... bonjour les insultes !!!!

  • la sorcière de Lasauvage le 10.10.2019 14:14 Report dénoncer ce commentaire

    vraiment top, si j'avais rien d'autre a faire, j'aurais fait partie du rangement, on aime balancer des canettes de biere au bord de la route qui est entourrée de forets. c'est simplement triste que 1) il n y en a qui conduisent ivres chaque jour et 2) ils ne peuvent pas garder leur déchets dans la voiture. c'est tout simplement triste. respect à vous

  • duvaro le 10.10.2019 14:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien plus intelligent et utile que de sècher les cours et bloquer les rues chaque vendredi.

    • ET OUI le 10.10.2019 14:16 Report dénoncer ce commentaire

      Tu las dit

  • Vindulux le 10.10.2019 13:27 Report dénoncer ce commentaire

    Il existe des cendriers de poches. Toutes les voitures sont équipés de cendriers. Il est donc possible de consigner les mégots