Jihadiste né au Luxembourg

31 juillet 2019 07:00; Act: 31.07.2019 11:28 Print

Steve Duarte veut rentrer de Syrie avec sa famille

LUXEMBOURG - Alors que les condamnations tombent pour les jihadistes partis en Syrie rejoindre l'État islamique, Steve Duarte, né au Grand-Duché, tente de s'expliquer.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

De très longs mois se sont écoulés sans la moindre nouvelle. On le croyait même mort sous les bombes de la coalition internationale face à l'État islamique (EI). Et puis, soudain, il est réapparu. En vidéo, comme toujours, depuis un certain temps déjà. Steve Duarte, «32 ans, né au Luxembourg de parents portugais», revient régulièrement sur la scène médiatique depuis novembre 2014. Connu auparavant sous le nom de «Pollo», celui qui se distinguait sur YouTube avec du rap s'est tristement illustré depuis, en tant qu'Abu Muhadjir Al Purtughali, dans des vidéos de propagande de l'organisation terroriste qui sévissait en Irak et en Syrie.

Dans une nouvelle séquence diffusée, le 24 juillet, par la Rádio e Televisão de Portugal (RTP), le jihadiste Steve Duarte a répété une nouvelle fois, sa volonté de rentrer «au Luxembourg ou en France». Dans un contexte tendu où les anciens membres de l'EI sont condamnés à mort et où l'ONU plaide pour la mise en place d'un procès semblable à celui de Nuremberg pour les Nazis après 1945, il y a fort à penser que celui qui se mettait en scène dans l'exécution de cinq «infidèles», cherche désormais à lever le discrédit qui pèse lourdement sur lui.

«Je voulais rentrer au Luxembourg depuis trois ans»

«Mon père est mort quand j'avais six ans et ma mère (qui vivrait toujours au Luxembourg) me manque beaucoup», indique tout d'abord Steve Duarte, en portugais, lors d'une interview où il semble moins amaigri qu'au mois de juin dernier. Converti à l'Islam en 2007, marié en Algérie en 2014 avant de rejoindre la Syrie où il voulait «suivre des études coraniques», il indique avoir été embrigadé à son insu dans les services de propagande de l'EI, alors qu'il croyait faire «des photos de paysages et de belles choses». «J'étais là-bas pour vendre des sandwichs et des pizzas aux combattants», «avant d'être capturé par les forces kurdes lors d'une offensive contre Daech».

«Je voulais rentrer au Luxembourg depuis trois ans», précise encore Steve Duarte, détenu dans un camp à Al-Baghouz Fouqani, à la frontière irakienne. Dans la séquence de la RTP, il indique encore «avoir eu peur d'être accusé d'espionnage par Daech». «J'ai fait une erreur et je suis désolé d'avoir fait du mal à des gens», poursuit-il. «Je sais que la prison m'attend, mais j'aimerais établir une nouvelle relation avec mes proches. Aider ma mère dans sa maison. Mon épouse et mes deux enfants, mon fils et ma fille, sont actuellement dans un autre camp. Et j'aimerais revenir au Luxembourg ou en France comme une famille normale».

(fl/L'essentiel)