Détention au Luxembourg

26 octobre 2016 16:16; Act: 26.10.2016 17:37 Print

Suivi individualisé pour les mineurs à Dreiborn

LUXEMBOURG - Les mineurs du futur centre de détention bénéficieront d'un programme de resocialisation personnalisée.

storybild

L’Unité de sécurité (Unisec) à Dreiborn pourra accueillir un maximum de douze mineurs garçons, dans quatre unités de vie. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

«Notre intérêt à tous est de remettre les mineurs détenus à Dreiborn dans le droit chemin le plus rapidement possible», a expliqué à L'essentiel le député DP Gilles Baum, rapporteur du projet de loi déposé en 2013. Pour parvenir à cet objectif, les quelque 50 mineurs garçons détenus à Dreiborn - dont les douze qui seront accueillis dans la nouvelle Unité de sécurité (Unisec) début 2017 - suivront un programme de resocialisation sur mesure.

«Des psychologues et éducateurs spécialisés analyseront avec eux les causes de leur enfermement. Leur situation familiale sera également prise en compte afin de mettre sur pied un plan socio-éducatif individualisé», a ajouté le député DP à l'issue de la réunion de la commission de l'Éducation nationale, de l'enfance et de la jeunesse ce mercredi.

L'ouverture de la nouvelle Unité de sécurité à Dreiborn, dont les travaux d'aménagement sont aujourd'hui achevés, reste pour l'instant fixée à janvier 2017. Le Conseil d'État n'a toutefois pas encore rendu son avis sur ce projet de loi qui prévoit la mise à disposition de 28 agents pénitentiaires (en provenance de Schrassig), douze éducateurs et une équipe de psychothérapeutes pour surveiller et encadrer les mineurs.

(pp/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • shooter le 27.10.2016 23:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ce centre est un centre ouvert. pas un centre fermé comme il en existe en Belgique. les jeunes sont libre tous les jours pour rejoindre les écoles ( si ils y vont)...

  • rik777 le 26.10.2016 21:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du politique point barre!

  • MarcC le 26.10.2016 22:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est temps que l'on s'occupe d'eux avant qu'ils deviennent des de grand criminelles

Les derniers commentaires

  • shooter le 27.10.2016 23:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ce centre est un centre ouvert. pas un centre fermé comme il en existe en Belgique. les jeunes sont libre tous les jours pour rejoindre les écoles ( si ils y vont)...

  • MarcC le 26.10.2016 22:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est temps que l'on s'occupe d'eux avant qu'ils deviennent des de grand criminelles

  • rik777 le 26.10.2016 21:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du politique point barre!