Corinne Cahen

29 janvier 2019 17:23; Act: 29.01.2019 17:38 Print

«Sur une île déserte, j'amène mon smartphone»

LUXEMBOURG - Jean-Luc Bertrand a reçu la ministre de la Famille et de l'Intégration, Corinne Cahen, dans sa séquence «Speed Dating» de «L'essentiel Radio».

storybild

Sur ce sujet
Une faute?

Corinne Cahen, ministre de la Famille, de l'Intégration et de la Grande Région, s'est prêtée au jeu du speed-dating, dans le studio de Jean-Luc Bertrand. Pleine de «joie» et de «gaieté», la pétillante ministre avoue que ses proches la considèrent aussi comme étant «très peu diplomate». Une personnalité entière pour celle qui tient en modèle une tante maternelle, laquelle a fui un camp de concentration auprès de son époux, sauvant avec eux des enfants. «C'était une femme droite, avec de la poigne, qui m'a vraiment bluffée», confie Corinne Cahen.

La famille, évidemment, est quelque chose de très important pour la ministre qui a réformé le congé parental. «Si vous venez chez nous, il y a toujours quelqu'un qui chante», glisse-t-elle dans un sourire, évoquant au passage ses filles. Avec elles, Corinne Cahen partage la passion de la musique, du cinéma aussi où, «très émotive», elle n'hésite pas à lâcher prise.

«Fille de Bonnevoie-gare»

D'abord journaliste, puis à la tête d'une entreprise, Corinne Cahen est aujourd'hui pleinement investie dans sa mission au sein du gouvernement: «On veut tous la même chose, faire en sorte que notre pays avance. Et chacun à son rôle à jouer». Pour y parvenir, cette «fille de Bonnevoie-gare» aime «écouter pour comprendre», «vivre le même quotidien que les gens». Et communiquer, beaucoup.

«Si j'étais sur une île déserte, j'emporterais d'ailleurs avec moi mon smartphone», s'amuse Corinne Cahen, qui utilise avant tout les réseaux sociaux et les applications des sites d'informations. «Mais une île déserte, c'est un peu l'horreur pour moi», ajoute-t-elle, en souriant, toujours.

(nc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sandro le 29.01.2019 17:40 Report dénoncer ce commentaire

    Smartphone ? Cela me confirme beaucoup de choses.

  • Jean II le 29.01.2019 17:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ben sur une île déserte avec son smartphone si pas de réseau ...

  • Égoïste le 29.01.2019 19:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avoir tout là où c'est impossible !

Les derniers commentaires

  • verda le 30.01.2019 19:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'emporterais un téléphone portable pour appeler à l'aide en espérant capter g5

  • Joséphine le 30.01.2019 10:40 Report dénoncer ce commentaire

    C'est tout ce que vous avez retenu, smartphone, île déserte.? Moi, je trouve que c'est sympa d'avoir parlé de sa famille et de sa tante. Cela c'est du concret.

    • Naja le 30.01.2019 12:09 Report dénoncer ce commentaire

      Elle n'emporterais pas sa famille sur l'île, mais le smartphone!

  • Dingo le 30.01.2019 10:08 Report dénoncer ce commentaire

    outil indispensable de notre société bling-bling

  • gluon du trou le 30.01.2019 09:54 Report dénoncer ce commentaire

    Et bien , tant de gens qui commentent n'ont que le 1er degré et ne savent que critiquer c'est afligent. un séjour sur une iles deserte leur ferait le plus grand bien.

  • Citoyen 54 le 30.01.2019 09:35 Report dénoncer ce commentaire

    Pas pour dire, mais j'adore cette femme