Au Luxembourg

11 janvier 2022 06:59; Act: 12.01.2022 07:56 Print

«Tolérance zéro» face aux troubles à l'ordre public

LUXEMBOURG - Les autorités cherchent une réponse aux manifestations non déclarées dans la capitale, depuis plus d'un mois.

storybild

LUXEMBOURG - Les autorités cherchent une réponse aux manifestations non déclarées dans la capitale. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Un cordon de policiers lourdement équipés qui barre la rue devant le Palais Grand-Ducal. Une poignée de manifestants prêts à les défier, quitte à faire oublier le message contre les mesures sanitaires de la majorité du cortège, un périmètre de défilé non respecté, un rassemblement non déclaré: ces images inhabituelles à Luxembourg se répètent depuis plus d'un mois, dans la capitale. Samedi dernier, la police a encore dû prévenir des débordements. Faut-il dissoudre les manifestations non déclarées? Infliger une amende aux participants? Sur quelle base légale?

«Il s’agit d’un nouveau phénomène au Luxembourg», note le ministère de la Sécurité intérieure. «Le dispositif de sécurité est adapté en permanence. Le groupe de ce week-end était hétérogène et a évolué depuis les premières manifestations: les uns sont là pour manifester, mais d’autres n’ont qu’une intention, troubler l’ordre public. Face à ces derniers la tolérance sera zéro».

Des activistes, notamment étrangers, ont affiché sur le web leur désir d'en découdre ici. «Nous ne tolérerons aucunement ce genre de tourisme», assure le ministre Henri Kox, qui va rencontrer cette semaine la Ville de Luxembourg, la police et le parquet. Objectif: «Donner les moyens à la police et la justice d'empêcher qu'un petit nombre ne dérange l'atmosphère en ville, les commerces, déjà dans une situation difficile», lance la bourgmestre, Lydie Polfer.

La police appelée à agir sur le Net

«Cela suffit ! Depuis des semaines, ils jouent au chat et à la souris avec la police», a réagi Léon Gloden, dont le parti, le CSV, a sommé, via Facebook, la police «d'agir sur le Net», où certains n'ont pas caché leurs intentions. Si Laurent Mosar a appelé à «dissoudre ces cortèges non déclarés ou hors du périmètre», le ministère de la Sécurité intérieure souhaite «au-delà de la gestion des manifestations, un débat au niveau national, pour prévenir plus efficacement cette radicalisation».

Lundi, les députés DP, Claude Lamberty et Carole Hartmann, ont déposé une question parlementaire urgente concernant un appel sur les réseaux, en vue d'une manifestation devant un hôpital au Kirchberg.

(L'essentiel/ Nicolas Martin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lilou le 11.01.2022 07:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pendant que la police est à la gare,il faudra profiter en même temps de balayer les délinquants,les dealers etc....

  • open le 11.01.2022 10:41 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêt des restrictions et retour à la normale.On ne prend étrangement plus Israël comme exemple...Zoonose = covid restera laIl faut vivre avec.En France on parle de 500.000 contaminations par jour (300k détectées). La voila la campagne de vaccination de masse et d'immunisation.Quand on sait que les scientifiques se rejoigne sur le fait qu'un remis à une immunité d'au moins 12mois, c'est 4x plus que le vaccin (qui au passage est obsolète sinon pourquoi sortir une version adaptée mais après la mutation).On aura un version omicron quand omicron ne sera plus la.Il faut changer de méthode.

  • Outsider le 11.01.2022 07:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y avait des dégâts ?

Les derniers commentaires

  • Il est temps de leur montrer! le 12.01.2022 09:46 Report dénoncer ce commentaire

    Vendredi soir est annoncé une manifestation pour «bloquer» les «covidiots», «extrémistes de droite» et «conspirationnistes». L’appel est lancé sur Instagram. Le collectif «zentrum20» envisage de mobiliser du monde afin de venir «bloquer» le mouvement des antirestrictions et antivax, qui défile depuis de longues semaines dans les rues de Luxembourg. «Nous ne pouvons plus offrir de tribune aux extrémistes de droite et conspirationnistes!», vient souligner une publication.

  • mcm le 12.01.2022 01:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas encore assez

  • Unicorn le 12.01.2022 00:28 Report dénoncer ce commentaire

    Un brin d'extrémisme se dévoile sous le voile du CSV...

  • Elisa le 11.01.2022 22:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @lux Au détriment de quelle population? Une minorité guidée par des „Gourous“ qui se font concurrence en inventant des complots de plus en plus invraisemblables, abracadabrants. Et pourquoi l’état devrait faire quelque chose pour ces gens là? Mieux vaut tout faire pour les arrêter. Donc tolérance ZERO. Ils se plaisent bien dans leurs idéologies. L’histoire a bien montré où cela peut mener. La vie de beaucoup d’entre eux doit être bien vide pour qu’ils essaient de l‘animer de cette manière.

  • LuxEx-B le 11.01.2022 21:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @lux Commentaires pas refusés , car aujourd‘hui l‘idiotie est en première place sur scène car toi tu fais partie des gens qui dérangent ! Le respect, le savoir vivre, la chance que tu as de vivre dans un pays comme Lux, tu cherches la médiocrité car tu fais tout pour ne pas te mettre devant les yeux que tu as une chance inouïe de vivre dans un pays démocratique !