Rentrée au Luxembourg

11 septembre 2015 07:30; Act: 11.09.2015 12:26 Print

Toujours plus de familles font l'école à la maison

LUXEMBOURG - En 2014/2015, 37 élèves ont suivi un enseignement à la maison au Grand-Duché. Un chiffre qui n'a cessé d'augmenter ces dernières années.

storybild

«Les familles ont un vrai projet. L'enfant n'est pas isolé, ni cloîtré dans une seule chose», explique l'Association luxembourgeoise pour la liberté d'instruction».

op Däitsch
Sur ce sujet

«Cette année, nous avons reçu une demande de renseignements par semaine, en moyenne», explique Katy Zago, de l'association ALLI (Association luxembourgeoise pour la liberté d'instruction), fondée en 2012 pour «informer sur l'instruction en famille au Luxembourg.» Il y a quelques années, la jeune femme pouvait compter les adeptes «sur les doigts d'une main.» Ceux qui franchissent le pas et choisissent d'instruire leurs enfants à la maison seraient donc de plus en plus nombreux au Luxembourg. «37 élèves du fondamental étaient suivis en 2014/2015, contre 35 l'année scolaire précédente et 25 en 2012/2013», confirme en chiffres le ministère de l'Éducation nationale. Les données pour cette rentrée 2015 ne sont pas encore connues mais la tendance devrait être la même, voire à la hausse encore.

«Beaucoup de familles se renseignent et savent désormais que c'est possible», poursuit Katy Zago, qui évoque une loi du 6 février 2009. Un seul impératif, faire une demande auprès de sa commune et de l'inspecteur d'arrondissement qui procédera ensuite à un suivi régulier. «Les raisons peuvent être diverses, un échec scolaire, un problème de handicap, la barrière de la langue ou l'envie de s'engager pleinement dans l'éducation de ses enfants», ajoute la représentante de l'ALLI qui répond aux réfractaires: «Les familles ont un vrai projet. L'enfant n'est pas isolé, ni cloîtré dans une seule chose. Il participe à la vie, tout est sujet à discussion et à l'apprentissage».

«Deux ans d'avance»

Dans la famille Diderich par exemple, à Differdange, le fiston de 7 ans va faire sa rentrée à la maison. Un choix particulier puisqu'il était scolarisé l'an passé. «Mon fils a été à l'école pendant trois ans, entrecoupés d'une année où nous l'avions déjà gardé à la maison», explique Johny, le papa. Un choix de vie et d'éducation que la famille assume pleinement, et qui participe selon les parents à l'épanouissement de leur enfant. «Il n'y a pas de journée-type. L'enfant évolue au rythme de ce qui l'intéresse. Nous voyageons beaucoup, il voit plus de monde que ses seuls camarades de classe. Il a appris à écrire, à lire et à compter seul, avec ce qui l'entoure. Aujourd'hui, il a deux ans d'avance».

La démarche n'est pas sans contraintes. Elle nécessite un engagement à plein temps de la part des parents qui veulent bien faire les choses. Et forcément, donc, un compromis financier. «La maman a fait le choix de mettre son activité professionnelle entre parenthèses. Après il faut choisir entre avoir beaucoup d'argent, une grande maison, ou bien avoir du temps à passer avec ses enfants», conclut Johny Diderich.

(NC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • sarah le 11.09.2015 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on voit le système scolaire a Luxembourg où on tri les élèves qui pourront passer ou non leur diplôme , c'est pas plus mal la scolarité à la maison

  • Sofînette le 11.09.2015 09:14 Report dénoncer ce commentaire

    Dommage d'en arriver là , après je peux comprendre ,tout dépend de l'école ! Mes souvenirs d'enfant à l'école ,les copains copines , rien ne pourrait remplacer ça ,mais c'est une autre époque, nous étions heureux !!!

  • Emile A. le 11.09.2015 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    Ce semble très joli sur le papier, mais ne soyons pas aveugles. Cela demande en réalité un énorme engagement de la part des parents. Dans ce cas-ci, ce sont les parents qui portent à la fois la casquette de parent et d'enseignant. Tout le monde n'est pas capable d'assumer ces deux rôles, surtout pendant des années. N'oublions pas non plus qu'une part des parents doit se tourner vers cette solution car ils n'ont pas d'autres choix (enfant handicapé...).

Les derniers commentaires

  • Pécuchet le 12.09.2015 14:59 Report dénoncer ce commentaire

    Deux ans d'avance mais par rapport à quoi et a qui? J'aimerais bien savoir comment ces gens peuvent faire une comparaison s'ils n'ont que leurs enfants et tout ce qui se raconte sur les écoles comme sources. A mon avis c'est encore un cas de marionnettistes qui prennent leurs rêves pour des réalités.

    • patchwork le 13.09.2015 15:47 Report dénoncer ce commentaire

      @Pécuchet : me suis posé exactement la même question que vous, mais perso ne vois aucune part de rêve.

  • sarah le 11.09.2015 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on voit le système scolaire a Luxembourg où on tri les élèves qui pourront passer ou non leur diplôme , c'est pas plus mal la scolarité à la maison

    • Hein? le 11.09.2015 16:19 Report dénoncer ce commentaire

      On trie les élèves partout dans le monde voyons!

    • sarah le 11.09.2015 17:02 Report dénoncer ce commentaire

      Ah non non en France tout le monde passe son bac. A Luxembourg tout ceux qui sont pas dans le technique l'ont dans l'os . Et se faire imposer un CATP coiffure c'est pas le délire de tout le monde

    • Marie le 11.09.2015 17:35 Report dénoncer ce commentaire

      Et j'ai un scoop: On trie aussi les adultes au boulot ! Faudra vous y faire !

    • Rigoberta M. le 11.09.2015 19:34 Report dénoncer ce commentaire

      Je me demande quand même ce que peut valoir un diplôme que l'on distribue à tous!

  • Poco Loco le 11.09.2015 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'aime pas cette façon d'élever ses enfants, elle me semble très isolante pour les gosses. Il faut interactionner avec des autres gamins, avec des autres adultes, etc. Sinon une part essentielle de l'education fera défaut, on ne peut passer sa vie à fuir nos semblables.

    • Ferny le 11.09.2015 14:38 Report dénoncer ce commentaire

      "Interactionner" avec des enfants français par exemple, pour savoir le parler ensuite ! (interagir)

    • patchwork le 11.09.2015 15:15 Report dénoncer ce commentaire

      Absolument Poco Loco : il est fondamental d'interagir et de se situer par rapport à autrui, le cadre scolaire étant le plus évident à mon sens. Rien n'empêche les parents de compléter cette éducation institutionnelle par des voyages, des expositions et/ou des films, selon leurs moyens ainsi que leur temps disponible. Discussions riches et variées à la clef ;)

    • Johny D le 11.09.2015 16:10 Report dénoncer ce commentaire

      Je ne crois pas que le cadre scolaire est bien fait pour cette interaction très importante. Je ne sais pas si vous savez comment l'école fonctionne, mais là normalement on a pas le droit de parler avec les autres enfants sauf dans la pause de 15min.

    • patchwork le 11.09.2015 18:00 Report dénoncer ce commentaire

      @Johny D : oui, il y a la récréation et également le sport en interne + LASEP, ainsi que les goûters d'anniversaire et autres loisirs en externe pour interagir de façon plus relax.

    • megacyn le 12.09.2015 04:30 Report dénoncer ce commentaire

      J ai fait les cours a domicile a mes enfants, elles n'ont pas été isolées du tout. Elles ont toujours pu voir leurs amis. Par contre le fait d'avoir pu étudier a leur rythme ont fait en sorte qu'effectivement elles ont pris de l'avance. Mes deux filles ainées a 13 et 12 parlent déjà couramment l'anglais, elles ont pris aussi des cours de latin ; et maintenant les 3 plus grandes ( j ai 5 enfants) font leur rentrée lundi dans une école privée en France, a 13 ans une rentre (si je prends le niveau classique luxembourgeois) 4 ème et celle de 12 ans en 5ème.( Elles sont luxembourgeoise)

  • isa/isa le 11.09.2015 12:00 Report dénoncer ce commentaire

    les parents ont-ils droit à une Aide financière, vu que leurs enfants ne fréquentent pas l école et de ce fait leur enseignement revient beaucoup moins cher à l Etat?

    • Johny Diderich le 11.09.2015 16:12 Report dénoncer ce commentaire

      non on a pas droit à une aide financière.

    • patchwork le 11.09.2015 16:41 Report dénoncer ce commentaire

      @Johny Diderich : Nos enfants ont été scolarisés dans le système public luxembourgeois dès le Précoce. Nous ne pouvons qu'être satisfaits, voire comblés, par l'excellence de leurs résultats scolaire au Luxembourg puis à l'étranger. Respecte votre choix et votre organisation mais perso y trouve plus d'inconvénients que d'avantages. Excellente continuation.

    • megacyn le 12.09.2015 04:33 Report dénoncer ce commentaire

      non Isa, pas d aide...car c'est un choix personnel. Vous n'avez pas d aide non plus si vous décidé de mettre vos enfants dans le privé. Par contre ce qui est choquant, c est que toute la période ou j ai scolarisé mes enfants a domicile, pas une seule fois j ai eu un contrôle. J'aurais très bien pu les garder a la maison pour leur faire faire les taches domestiques, personnes ne s'en ai soucié. Ceci n'est pas normal .

  • Zekk le 11.09.2015 11:47 Report dénoncer ce commentaire

    Ceux qui disent que les profs sont nuls et qu'ils ne connaissent "même pas" le français ou les maths ont la grande chance de faire l'éducation eux mêmes. Se pose juste une seule question: A qui la faute si les enfants n'atteignent pas un certain niveau?