Emploi

24 mai 2019 15:03; Act: 24.05.2019 16:22 Print

Tous les stages seront rémunérés au Luxembourg

LUXEMBOURG - Un accord a été trouvé entre le ministère du Travail et les associations d'étudiants concernant la réglementation sur les stages en entreprises, vendredi.

storybild

Les stagiaires seront tous rémunérés au Luxembourg.

Sur ce sujet
Une faute?

Attendu depuis plusieurs années, la réglementation concernant les stages en entreprise va enfin aboutir. Le ministère du Travail a annoncé qu'un accord avait été trouvé avec les associations d'étudiants et la Chambre des salariés sur le projet de loi concernant les stages.

Comme la précédente version présentée l'année passée, le cadre législatif distinguera les stages prévus dans le cursus scolaire des stages volontaires servant à acquérir de l'expérience. Principale évolution à signaler, tous les stages de plus d'un mois seront rémunérés, a confirmé le ministre du Travail, Dan Kersch, à L'essentiel. Un principe notamment réclamé par l'UNEL (Union nationale des étudiants du Luxembourg), qui ne comprenait pas que les entreprises aient le choix de rémunérer ou non les stages faisant partie du cursus scolaire.

Des stages entre le bachelor et le master

Dans le détail, les stages obligatoires seront rémunérés 620 euros par mois, soit 30% du salaire social minimum non-qualifié, précise l'UNEL à L'essentiel. La rémunération sera encore plus intéressante pour les étudiants qui effectuent un stage volontaire avec une évolution à la hausse de la gratification, de 828 euros après quatre semaines, à 1 553 euros à partir de trois mois de stage.

Autre évolution fondamentale, les étudiants auront la possibilité d'effectuer un stage entre le bachelor et le master. Leur rémunération sera alors calculée sur le salaire minimum qualifié et la durée de stage limitée à 6 mois. Les associations étudiantes tenaient toutefois à ce que les stages post-Master soient interdits. «Les entreprises devront proposer un véritable contrat, car les études se terminent pour la plupart avec un master», conclut Vicky Reichling, porte-parole de l'UNEL.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gallo le 24.05.2019 19:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J ai toujours rémunéré mes stagiaires au moins Eur 1500/ mois.

  • B.S.P. le 24.05.2019 20:49 Report dénoncer ce commentaire

    Lorsqu’une PME veut offrir un VRAI stage d’apprentissage, pas une compilation de tâches telles que classement et photocopies, elle est obligée de mobiliser des employés qualifiés pour former le stagiaire. Cela coûte à la PME. Si elle doit rémunérer les stagiaires elle n’en prendra plus. A trop faire du social on détruit l’apprentissage.

  • Fred doudou le 24.05.2019 17:24 Report dénoncer ce commentaire

    Totalement anormal, pour l’entreprise accueillir un stagiaire est déjà un coût élevé si en plus il faut payer le stagiaire alors les entreprises n’offriront plus de stage

Les derniers commentaires

  • jacasse le 26.05.2019 08:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il aurait fallu que des représentants du patronat soit associé à cette nouvelle règle. Je pense que beaucoup de patrons vont rechigner à prendre des stagiaires formés par des employés dédiés à cette tâche. Les étudiants vont avoir plus de difficultés à trouver un stage.Dommage.

  • pffff le 25.05.2019 17:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore une fois il faudrait différencié chaque cas

  • citoyen le 25.05.2019 12:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mauvaise idée vous allez voir les conséquences catastrophiques. un stagiaire mobilise des employés qualifiés ceci est le résultat de certaines entreprises qui prennent des stagiaires pour en profiter pour faire des taches non qualifiées mais pour un vrai stage de qualité c'est un coût pour l'entreprise rajouter une rémunération c'est carrément impossible eh bien bravo

  • Gallo le 25.05.2019 10:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Retour à la réalité! Si les taches des stagiaires ne sont pas rentables c’est qu’il ne faut pas les prendre!!

  • Alberto le 25.05.2019 08:33 Report dénoncer ce commentaire

    Le risque est que beaucoup d'entreprises vont refuser et il sera encore plus difficile de trouver une dans sa qualification. Mais c'est une très bonne chose car il y avait de l'abus.( main-d'oeuvre gratuite)