Santé au Luxembourg

27 octobre 2021 11:33; Act: 27.10.2021 11:43 Print

Un accès aux soins pour les plus défavorisés

LUXEMBOURG - Les plus défavorisés pourront bientôt être soignés aux frais de l'État et avec l'aide des associations de terrain.

storybild

La couverture universelle de santé, bientôt une réalité au Luxembourg. (photo: Editpress/afp)

Sur ce sujet
Une faute?

Les ministres de la Sécurité sociale, Romain Schneider, et de la Santé, Paulette Lenert, ont dévoilé mercredi les contours de la couverture universelle de santé qui doit se mettre en place à partir de 2022. Objectif: permettre un accès aux soins même aux plus défavorisés et vulnérables. Elle cible les personnes «habituellement sur le territoire national qui ne peuvent bénéficier du soutien d'un office social». Ainsi que leur famille.

Pour éviter toute forme de «tourisme de la santé», a précisé Romain Schneider, citant des expériences à l'étranger, les droits à la prise en charge seraient ouverts à partir de trois mois. Seule une adresse de correspondance serait nécessaire et la couverture universelle serait intégralement prise en charge par l'État.

Paiement direct immédiat en 2023

Pour la mise en œuvre, le gouvernement entend s'appuyer sur les associations qui pourront fournir une adresse et recevront à partir de 2022 des moyens financiers et humains pour assurer le suivi et prendre en charge les cotisations mensuelles (120 euros par mois, 1 400 euros par an) à l'assurance volontaire et la participation personnelle des bénéficiaires.

Le budget total est de 2,7 millions d'euros et les premières évaluations prévoient 1 000 bénéficiaires. Un chiffre toutefois difficile à cerner précisément. Un poste d'assistante sociale sera créé pour chacune des quatre associations venant en aide à ces personnes.

«Il s'agit de soutenir des gens qui n'avaient pas accès aux soins faute de moyens ou en raison des démarches administratives que cela impliquait», a précisé Romain Schneider. Point majeur, une procédure simple devra permettre aux personnes vulnérables de ne pas avancer les frais chez le médecin ou le dentiste par l'intermédiaire des associations ou d'un budget étatique, en attendant le paiement immédiat direct en 2023. Des discussions sont en cours avec l'Association des médecins et médecins-dentistes (AMMD).

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • @@@ le 27.10.2021 12:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est ça qui est magnifique même en France si tu n'es pas d'ici et que tu arrives avec tes dents dénoncées on te le fait gratos mais si tu es français et que tu as pas de mutuelle bah tu payes plein pot et du coup tu te retrouves en Hongrie a changé tes dents merci l'Europe

  • Marcello le 27.10.2021 13:18 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un peu trop facile °°°

  • Thomas le 27.10.2021 16:09 Report dénoncer ce commentaire

    Un accès aux soins pour les plus défavorisé, c'est bien mais pour ceux non vaccinés c'est niet sans payer... bref...

Les derniers commentaires

  • Il faut arreter la pompe aspirante le 27.10.2021 17:58 Report dénoncer ce commentaire

    "les droits à la prise en charge seraient ouverts à partir de trois mois". C'est déjà le cas depuis longtemps, et en plus après les 3 mois RMG et tout le reste pour n'importe quelle personne venant d'un pays de l'UE. Faut arreterer cela au plus vite, sinon le pays va devenir une cour des miracles puis un coupe-gorge.

  • Une Luxembourgeoise meurt à Düsseldorf le 27.10.2021 17:56 Report dénoncer ce commentaire

    "Une Luxembourgeoise meurt à Düsseldorf". Dans la nécrologie d'hier il y a un Luxembourgeois mort en France et une Luxembourgeoise au Canada. Vous voulez plus de détails pour en faire un article? Je sais vous devez avoir votre quota de news... Malheureux de travailler comme à l'usine, après tant d'années d'études (exact non, combien d'année le journalisme? Le vrai je veux dire!)

  • lulux le 27.10.2021 16:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    donc cva pour les personnes qui travail rien, je dois mettre un implant le dentiste me demande 3200€ donc depuis 2ans j' ai pas le dent, c'est un budget

  • Thomas le 27.10.2021 16:09 Report dénoncer ce commentaire

    Un accès aux soins pour les plus défavorisé, c'est bien mais pour ceux non vaccinés c'est niet sans payer... bref...

  • Angelo51 le 27.10.2021 16:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A mettre en parallèle avec la pétition d’un illuminé qui demande de refuser l’intervention de la CNS aux non-vaccinés qui finiraient en soins intensifs. Au Luxembourg la charité bien ordonnée ne commence pas par soi-même. Avec cette nouvelle largesse, on en rajoute une grosse couche sur l’aimant social avec un cadeau à 120€ par mois à des improductifs. Hypermarre de l’assistanat.