Au Luxembourg

04 décembre 2021 12:00; Act: 04.12.2021 12:45 Print

«Un ami a vendu sa moto pour payer les futurs tests»

LUXEMBOURG - Alors que le CovidCheck obligatoire au travail arrive le 15 janvier, comment s'organisent les personnes non vaccinées?

storybild

Il faudra bientôt être vacciné, testé ou guéri pour se rendre au travail au Luxembourg.

Sur ce sujet
Une faute?

Quelles solutions pour les non-vaccinés? La question est sur toutes les lèvres des personnes décidées à ne pas recevoir l'injection contre le Covid-19. Si les syndicats ont obtenu du gouvernement des garanties pour éviter que les employés concernés ne soient licenciés, le CovidCheck au travail sera bien mis en place à partir du 15 janvier.

Sans mesures d'aménagement telles que le télétravail, les non-vaccinés n'auront, dans l'état actuel des choses, qu'une seule solution: payer pour des tests antigéniques à environ vingt euros toutes les 24h. Alors que les syndicats se préparent à «un front pour que les gens ne paient pas pour aller travailler, un non-sens», dixit Nora Back de l'OGBL, certains travailleurs se préparent déjà: «Un de mes amis à vendu sa moto pour anticiper. D'autres ont cassé leur plan d'épargne retraite et déjà mis 3 000 euros de côté», explique Walter Oliveira, musicien.

La crainte du vaccin obligatoire

Récemment guéri du Covid, lui est «tranquille» jusqu'en avril. Mais il sait aussi que son précieux sésame ne sera plus valable à cette échéance. En freelance, il imagine déjà «perdre des contrats» et pense également «à toutes les personnes en CDD non vaccinées, qui ne seront probablement pas renouvelées». À moins que la situation sanitaire ne s'améliore d'ici là «et que les décisions relatives au CovidCheck soient allégées au printemps». Une évolution sur laquelle il ne mise pas pour l'instant. Au contraire, lui et ses comparses craignent une prochaine étape et l'arrivée du vaccin obligatoire.

Opposé par principe à cette solution, le gouvernement luxembourgeois avait indiqué en début de semaine «ne rien exclure», alors que plusieurs pays européens l'envisagent sérieusement. «Ils ne peuvent pas faire cela, c'est contraire au droit européen», avance M. Oliveira. Il espère que la contestation empêchera les autorités de recourir à cette mesure.

«Investir dans un faux QR Code»

Tout aussi décidés à ne pas recevoir le vaccin, d'autres envisagent d'autres solutions radicales pour zapper l'injection tout en continuant à travailler et sortir. «Je n'imagine mon entreprise m'imposer le CovidCheck, mais elle n'aura pas le choix. Je n'ai pas envie d'en arriver là, mais je serai peut-être obligé d'investir dans un faux QR Code. Pour environ 300 euros, je peux en avoir un», glisse Joao*.

Une solution qui pourrait faire long feu. Le ministère de la Digitalisation a récemment mis à jour l'application CovidCheck afin de désactiver automatiquement les codes fantaisistes. Qui plus est, les établissements tels que les restaurants et les bars devront désormais contrôler l'identité des clients. Rappelons que les utilisateurs de certificats sanitaires frauduleux sont susceptibles d'être punis de quatre mois à cinq ans de prison et d’une amende de 251 euros à 30 000 euros.

*Le prénom a été modifié

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • nohumanhater le 04.12.2021 12:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et encore un article anti vax Ça fait combien par jour que vous publiez!!!

  • Beurk le 04.12.2021 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    La crainte du vaccin obligatoire. Wow!!. Quand il s'agit de fumer, de boire de l'alcool, de consommer du cannabis, de se faire tatouer avec de l'encre cancérigène, de manger ultra gras et sucré, d'être sédentaire, de faire des sports dangereux, de bouffer des pilules "energy boost", des additifs alimentaires E3XX et j'en passe... pas de problèmes. Je n'ose imaginer les gens en cas de conflit. En fait si, on a bien vu la panique lors de la Guerre du Golfe (achats de farine, pâtes et armes) et lors du sauvetage de la Fortis (retraits cash en banque). L'être humain dans toute sa splendeur.

  • gonzo06 le 04.12.2021 15:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez vous faire vacciner. Ne soyez pas stupides. En plus vous ferez une bonne chose pour les personnes vulnérables.

Les derniers commentaires

  • touriste le 07.12.2021 13:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle conneries l. Toutes les excuses sont bonnes!

  • Schlapp le 05.12.2021 14:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Contrôler nos identités au restaurant et au bars ? anti traité européen tout ça...et les restaurateurs ne sont pas des policiers donc aucun droit de demander la carte d'identité ! anti traité européen !

  • Alf le 05.12.2021 12:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sa évitera au moins qu il se tue sur la route :-) Encore un article inutile... C est son choix de pas de faire vaccine, c est son choix de vendre sa moto,....

  • béise monni le 05.12.2021 12:11 Report dénoncer ce commentaire

    blablabla ... vendu sa moto ???? et vous allez croire ça, du grand n’importe quoi

  • arm. le 05.12.2021 09:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo beurk..entièrement d accord