Au Luxembourg

01 septembre 2021 08:00; Act: 01.09.2021 08:35 Print

Un appartement en feu, des couvreurs sauvent un enfant

HOWALD - Affairés sur un toit, deux ouvriers ont aperçu de la fumée sortir d’un appartement voisin. Ils sont venus en aide à un enfant coincé sur le balcon.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Ce sont les deux héros du jour». Lucas, qui habite à Howald, ne tarit pas d’éloges à propos de Mathieu et de Werner, les deux couvreurs qui travaillent sur le toit de sa maison. Mardi matin, ils sont descendus à toute vitesse pour aider un enfant en péril dans la résidence voisine. «C’était improbable, je les ai vus descendre en courant avec une échelle, je me suis demandé ce qui se passait».

«Nous venions d’installer le matériel, lorsque nous avons vu un enfant pleurer sur un balcon. Nous avons vite compris qu’il y avait un souci», témoigne Mathieu. De la fumée sortait de l’appartement. Avec son collègue, ils se sont précipités vers le lieu du sinistre, pendant que Lucas appelait les pompiers. «Nous n’avons pas hésité à agir!». Ils ont installé l’échelle au pied de l’immeuble et Mathieu est monté pour secourir l’enfant, «âgé de sept ou huit ans». «Il pleurait, il tremblait beaucoup. Mais finalement, je ne lui ai pas laissé le choix et il s’est agrippé», reprend le couvreur.

Le père de famille a aussi été aidé. Il tentait alors de limiter les dégâts dans son logement. «Il y avait peu de flammes, mais beaucoup de fumée noire, c’était dangereux. J’ai dû le prendre par la main», explique Mathieu, qui a vérifié que personne d’autre ne se trouvait dans l’appartement. «Il s’est comporté comme un vrai secouriste», confirme Lucas. Les membres du CGDIS sont arrivés lorsque le père et son fils étaient déjà à l’abri en bas. Ils ont alors éteint les flammes avant de «féliciter les sauveteurs», raconte Lucas. Dans leur bulletin, ils évoquent un feu de cuisine qui a fait deux blessés. Le bilan aurait pu être bien plus lourd, sans l’intervention efficace des couvreurs vigilants.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Maxarn le 01.09.2021 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Respect ????????????????

  • gonzi le 01.09.2021 08:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo à ses héros

  • luis le 01.09.2021 10:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    gud bien .. ça devrait être interdit de louer des (dit) apparemment dans les Greniers..et pour des prix fous Bravo pour les secouristes. charpentiers couvrers...

Les derniers commentaires

  • paul le bon le 02.09.2021 08:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l humain est fort quand il veux super les héros

  • Pandor le 02.09.2021 06:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Luis qui a parler d'appartement dans un grenier (un enfant pleurait sur un balcon)

  • mike le 01.09.2021 23:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super l’intervention des deux couvreurs. Ils méritent le respect.

  • fefe le 01.09.2021 20:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super les gars bravo ????????

  • flolo le 01.09.2021 18:58 Report dénoncer ce commentaire

    chapeau