Éducation au Luxembourg

29 septembre 2020 08:00; Act: 29.09.2020 09:18 Print

Un code vestimentaire jugé sexiste à Diekirch

DIEKIRCH - Le code vestimentaire édicté pour les élèves du Lycée classique de Diekirch, a été critiqué par des élèves et qualifié de «sexiste» dans une pétition.

storybild

Le règlement national stipule juste que la tenue des élèves doit être «correcte».

Sur ce sujet
Une faute?

«Les jeunes filles surtout peuvent avoir besoin de lignes directrices car elles ne sont pas toujours conscientes de la manière dont leur apparence est perçue par les autres». La phrase tirée de l'argumentaire fait par le directeur du Lycée classique de Diekirch (LCD) à Eldoradio pour défendre le nouveau code vestimentaire imposé à ses élèves a fait bondir les jeunes socialistes lundi. Ils trouvent que ce discours est de nature à légitimer du harcèlement sexuel.

Le récent code du LCD a été critiqué par des élèves et qualifié de «sexiste» dans une pétition qui avait déjà dépassé le millier de signatures lundi. Il indique que «les élèves sont priés d'enlever casquettes, bonnets, lunettes de soleil et écouteurs à l'entrée. Les vêtements sont exempts de représentations racistes, sexistes, glorifiant la drogue, le sexe et la violence». Et la partie qui fait débat: «Les sous-vêtements, dos, ventre, poitrine et fesses sont couverts».

Le choix d'avoir un code vestimentaire est à l'appréciation du lycée. Le Lycée Aline-Mayrisch (LAML) par exemple n'en a pas. «Dans de très très rares cas extrêmes, on demande à un ou une lycéenne de se changer», relate-t-on au LAML.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Loululu le 29.09.2020 08:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et c'est très bien comme ca. Car il faut quand meme admettre qu'un Lycée n'est pas une plage ou une discotheque comme certains semblent le croire.

  • Bami.. le 29.09.2020 08:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans un monde où tout est permis, je salue le courage et la décision du Directeur du LCD... C'est assez de voir des jeunes débraillés, Malheureusement, la décence, pour les filles ou les garçons, devrait s'apprendre à la maison et pas au lycée.

  • Christophe le 29.09.2020 08:16 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois pas de problème à imposer certaines règles car de plus en plus de jeunes manquent de respect de nos jours. De plus, on n'a pas besoin de casquettes, bonnets, lunettes de soleil et écouteurs à l'intérieur du bâtiment scolaire...

Les derniers commentaires

  • Jean le 30.09.2020 13:36 Report dénoncer ce commentaire

    Vivement le retour à l'uniforme. Car si on laisse faire, bientôt ces étudiantes viendront topless. Règlement à respecter aussi par les garçons. Quelle société oú il n'y a plus aucune pudeur, aucun respect d'autrui ni de soi-même!!!!!!!!!!!! Chacun fait ce qu'il veut au nom de la liberté. C'est la jungle, quoi.

  • keepcalm and eatchocolate le 29.09.2020 18:25 Report dénoncer ce commentaire

    D'accord pour un code vestimentaire pour tous, sans citer filles ou garçons, sinon cela devient du sexisme et du dédouanement face aux agressions de toutes sortes. Pour le reste, on a tous été jeunes et/ou étudiants avec une portion plus ou moins grande d'âneries vestimentaires et mentales. Malheureusement les donneurs de leçons sont parfois par leurs simples propos bien plus vulgaires que leurs ados disjonctés et bariolés.

  • sebdesign le 29.09.2020 17:30 Report dénoncer ce commentaire

    A la place de se préoccuper de l'habillement des élèves donnés des cours plus intenses. Je vois mon neveu de 16 ans qui va à l'école à Esch qui sait à peine s'exprimer en français qui est la seconde langue du pays!

  • Laurent le 29.09.2020 17:17 Report dénoncer ce commentaire

    C'est terrible... Va falloir recommencer mai 68, tout fout le camp ! On retourne au début du siècle dernier, tous les progrès et acquis disparaissent les uns après les autres.

  • Tanos le 29.09.2020 16:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    absolument il faut imposer quelques limités... il y a en que je croise le matin en allant au boulot ! je vous raconte pas ????????

    • @Tanos le 29.09.2020 18:26 Report dénoncer ce commentaire

      C'est le regard que tu poses et ce que tu projettes sur ces personnes le problème, pas leur tenue. La fin de toutes les libertés âprement acquises au fil du temps approche à grands pas. Quel triste monde vous nous préparez !