Nomination au Luxembourg

12 octobre 2018 13:58; Act: 12.10.2018 15:00 Print

Un commissaire à la langue luxembourgeoise

LUXEMBOURG - Le Conseil de gouvernement a voté, vendredi, en faveur de la nomination de Marc Barthelemy comme premier commissaire à la langue luxembourgeoise.

storybild

Marc Barthelemy (à droite), lors d'une conférence de presse en 2013. (photo: Fabrizio Pizzolante)

Sur ce sujet
Une faute?

Marc Barthelemy, conseiller gouvernemental de longue date au ministère de l'Éducation, sera le premier commissaire à la langue luxembourgeoise. Le poste nouvellement créé s'inscrit dans une loi adoptée le 20 juillet dernier.

Par diverses mesures, le gouvernement veut renforcer le rôle du luxembourgeois dans la société et «assurer durablement» la promotion de la langue et de la culture luxembourgeoises. Marc Barthelemy, qui est également président du Conseil permanent de la langue luxembourgeoise (CPLL), sera responsable dans ses nouvelles fonctions de l'élaboration et de la mise en œuvre d'un plan de 20 ans pour la promotion du luxembourgeois.

Le commissaire développera également une plateforme nationale, où les personnes intéressées par la langue luxembourgeoise pourront obtenir des informations sur une formation ou des cours. Marc Barthelemy a pour mission de s'assurer qu'un nombre suffisant de cours de luxembourgeois sont offerts. En outre, il sera un point de contact pour les citoyens qui souhaitent se plaindre de l'absence ou de la mauvaise utilisation du luxembourgeois, au sein de la fonction publique ou des autorités. Son adresse mail est commissaire@letzebuerger-sprooch.lu.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ignace le 12.10.2018 15:00 Report dénoncer ce commentaire

    Tiens donc, deux jours avant les élections...

  • Le Belge le 12.10.2018 16:58 Report dénoncer ce commentaire

    Pas étonnant que les chiffres de l'Adem sont bons. Moi je mettrais aussi un assistant commissaire et un assistant commissaire adjoint, on ne sait jamais, on n'est jamais assez prudent.Il faudra des secrétaires, un employé à la photocopieuse, une personne qui s'occupe de la procure, des fonctionnaires employés...etc...etc.On devrait au mois créer 30 à 40 emplois de fonctionnaires en plus...minimum.Et il faudrait des sous commissariats, au nord et au sud du pays. Qui paie tout cela et qui leurs paiera de grosses pensions?

  • Angelo51 le 12.10.2018 16:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Décidément rien n’aura été épargné pour séduire les électeurs Adr jusqu’à la dernière minute avant le scrutin. Ce débat sur la langue me soûle. Un climat artificiel de division est en train de s’installer dans ce pays et c’est malsain. En plus ça marche car au vu des commentaires ça se polarise de plus en plus de chaque côté surtout depuis les 80% de non au référendum. J’espère que le prochain gouvernement fera un peu tomber la pression.

Les derniers commentaires

  • Gonzo le 13.10.2018 22:43 Report dénoncer ce commentaire

    Je reçois toutes mes factures (eau, gaz, ...) et mes taxes écrites en français. Dois-je les payer monsieur le commissaire ?

  • wawa le 13.10.2018 11:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le vraie problème C d avoir des revenues correct pour vivre. En attendant ceux qui font de l argent et qui font des affaires sur le dos des amoureux de telle où telle langue passent à la caisse en anglais , en chinois , en arabe etc. Le principale c est de se respecter et de savoir vivre avec tout ceux qui travaillent , payent leurs impôt et qui avancent pour le bien de tous

    • Sandro le 13.10.2018 13:44 Report dénoncer ce commentaire

      Et puis, il y a possibilité d'étudier la langue française écrite.

  • Frank le 13.10.2018 11:03 Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait déjà qu'il commence par changer le mot "commissaire" dans son adresse e-mail, non ? Plutôt mal parti, ce truc-)

    • Sandro le 13.10.2018 13:44 Report dénoncer ce commentaire

      Excellent ! Cela me rappelle le "L" dans RTL: ils mettent plus de termes français qu'autre chose :-)))

  • Josie le 13.10.2018 10:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A quand la Gestapo du Luxembourgeois? Il y a une experience locale dans le passé!

    • Josée le 13.10.2018 11:28 Report dénoncer ce commentaire

      Je n'avais pas osé le dire.

  • Coué le 13.10.2018 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si il y a un commissaire, ça sous-entend aussi des suites pénalisantes. Lesquelles ? On va pister les gens dans la rue pour contrôler qui parle quoi ? Nous n'avons pas de communautarisme religieux... mais nous sommes en train d'instaurer officiellement un communautarisme linguistique. Le multi-linguisme est notre plus grande richesse. Certains semblent l'oublier avant qu'il ne soit trop tard. Je suis luxembourgeois... dit de souche depuis 1670.