Santé au Luxembourg

07 novembre 2018 07:00; Act: 07.11.2018 09:15 Print

Un déficit de 10 millions envisagé pour la CNS

LUXEMBOURG - Le budget de la CNS sera examiné cet après-midi, lors de la réunion du comité quadripartite. Un déficit de 10 millions d'euros pour 2019 est annoncé.

storybild

Carlos Pereira, membre du comité exécutif de l'OGBL, évoque une surveillance des finances. (photo: Editpress/Didier Sylvestre)

Sur ce sujet
Une faute?

Les négociations ne devraient pas manquer de piquant, mercredi après-midi, entre les différents acteurs de la quadripartite, au moment d'évoquer les prévisions financières 2018 et 2019 pour le budget de la Caisse nationale de santé. On parle en effet d'un déficit de 10 millions d'euros pour 2019. «C'est la première fois que cela arrive et même si les réserves sont suffisantes, avec 855 millions d'euros, il faudra surveiller», confie Carlos Pereira, membre du bureau exécutif de l'OGBL, qui se réjouit néanmoins que les dépenses traduisent une «meilleure prise en charge des assurés par la CNS», à l'image notamment de «l’augmentation de la période de congés de maladie, de 52 semaines à 78».

«Surveillance», c'est aussi le mot d'ordre du LCGB, qui n'a pas en revanche la même lecture des chiffres. «Le déficit n'est pas surprenant compte tenu des dépenses. Mais toutes sont-elles au bénéfice des salariés? On parle de 39 millions pour le passage de 52 à 78 semaines de congés de maladie. Cette augmentation de la limite ne représente que 5 millions d'euros supplémentaires. Où vont les 34 millions restants?», s'interroge Christophe Knebeler, secrétaire général adjoint du LCGB.

L'Union des entreprises luxembourgeoises, UEL, exprime elle aussi son inquiétude: «On ne peut pas se satisfaire d'un déficit. Il faut regarder ensemble de façon constructive comment avancer. Des réserves ont été faites par le passé. Il ne faudrait pas qu'à long terme elles partent en fumée», précise Jean-Paul Olinger, le secrétaire général.

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Max Paua le 07.11.2018 07:31 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut mettre les Luxembourgeois au sport. Il faut aussi punir plus sevèrement les managers qui préfèrent faire payer la CNS leurs politiques de harcellement au travail.

  • MarcC le 07.11.2018 09:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et dire que la CNS avait fait un excédent de 150 million d’euros en 2017 et que maintenant cela devient l’inverse. Cela n’est pas normal. Sûrement qu’ils nous disent pas tout à la CNS

  • anonymous le 07.11.2018 07:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y'a +/- 10 ans on nous a ponctionné un impôt mensuel justement pour éviter celà...on nous aurait menti ? non pas possible nous savons tous que les politiques sont parfaitement honnête...plus de transparence sur les dépenses. Je veux savoir comment sont utilisés mes impôts.

Les derniers commentaires

  • missie le 06.02.2019 09:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi j’attends que l’on me vire mes frais médicaux sur mon compte et cela se passe très bien ...Au moins je me rends compte du coût réel de la santé ! Quand je passe au garage je paie directement et personne ne me rembourse !

  • Pinguino le 05.02.2019 10:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sniff Sniff, j‘en ai les larmes aux yeux, les pauvres.

  • vérité le 07.11.2018 19:55 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'ils arrêtent déjà de rembourser les chirurgies purement esthétiques (du nez) ect

  • petitevoix le 07.11.2018 18:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Déjà en déficit ! Mais voyons il y a un an on a avait de bénéfice !! On devra faire des efforts pour éviter le dérapage. Alors une petite liste des excès :Explosion d arrêts maladies pour Harcèlement Moral , frais de dentistes et Ophtalmo mieux payées , les triples consultations chez le médecin pour un simple symptôme de maladie, etc . Alors une commission pour contrôler tout les malades imaginaires , les médecins qui dont un arrêt très facilement, les dentistes qui profitent pour arracher les dents sans cause justifie. Upps je crois que on peut s en sortir pour éviter le déficit. Alors à la CNS de mieux contrôler les tarir de médecins et les malades imaginaires !

  • Jey le 07.11.2018 18:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup semble s’étonner du déficit mais pas de l’excédent de l’année dernière. Je rappelle que le but de la CNS n’est pas de faire du profit mais d’être à l’équilibre. On y est pas si loin avec -10MEUR et ce n’est qu’une année en négatif. En outre de quoi parlons nous avec ce déficit: d’un déficit comptable ? Dans ce cas là, ça ne veut pas dire grand chose...