Au Luxembourg

19 octobre 2021 22:00; Act: 20.10.2021 08:15 Print

Un deuxième site dédié à la formation des éducateurs?

LUXEMBOURG - Le débat suite à la pétition s'opposant à la réforme de la formation des éducateurs a eu lieu ce matin, à la Chambre des députés.

storybild

Le pétitionnaire (à g.) et deux membres du syndicat Santé, services sociaux et éducatifs de l'OGBL, ont participé au débat à la Chambre. (photo: Editpress/Fabrizio Pizzolante)

Sur ce sujet
Une faute?

La pétition n°1879 intitulée «Non à la nouvelle réforme concernant la formation des éducateurs au Luxembourg» avait recueilli 4 654 signatures. Les modifications envisagées prévoient des passerelles entre les formations en sciences sociales et le diplôme d'éducateur, ce qui raccourcirait le temps passé dans une formation dédiée au métier d'éducateur et les stages qui l'accompagnent. Les diplômés du secondaire en sciences sociales pourraient suivre une formation d’éducateur en un an au lieu de trois ans. Le débat sur le sujet en présence du ministre de l'Éducation nationale, du pétitionnaire et des députés de la commission de l'Éducation, a eu lieu ce mardi matin, à la Chambre.

Avec sa pétition, Francis Hoven, lui-même éducateur, souhaite que la formation des éducateurs ne perde pas en qualité. «Même s'il y a un manque d'éducateurs au Luxembourg, les bonnes pratiques éducatives ne doivent pas être compromises car il s'agit du bien-être des enfants, des personnes handicapées, personnes âgées, etc.», est-il indiqué dans le texte.

«Le ministre, Claude Meisch, a indiqué qu'il ne s'agissait pas d'une réforme à proprement parler mais plutôt d'un projet-pilote et qu'il était ouvert à la discussion», relate la présidente de la commission des Pétitions, Nancy Arendt. Ce projet-pilote serait évalué par la suite. Le ministre s'est également dit ouvert à la création d'un deuxième site pour la formation d'éducateur. Chaque année, 130 éducateurs terminent leurs études, cependant il y aurait besoin d'environ 800 éducateurs par an pour répondre aux besoins des différents secteurs. Le sujet de la pétition fera l'objet d'une prochaine réunion de la commission de l'Éducation.

(mme/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Leo le 19.10.2021 22:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il vous embobine… comme toujours.

  • Encore un bel exemple le 19.10.2021 22:21 Report dénoncer ce commentaire

    Donc cette pétition passe devant la chambre et une autre pétition qui a dépassé les 10 milles signatures, pas de débat. Ca passe devant la chambre quand ça arrange un certain secteur.

  • Luis le 20.10.2021 00:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    OUI.

Les derniers commentaires

  • @Benny le 20.10.2021 09:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'aurais pas dit mieux!

  • @FrancisHoven le 20.10.2021 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Francis Hoven, la réalité de votre pétition, vous êtes entré et vous souhaitez fermer la porte derrière vous, c'est tout. Un éducateur, GRADUÉ, faut préciser sinon ça pleure direct, sans expérience, la première année, ça prend plus de 50,000.00 € brut selon la convention SAS, tout ça pour fumer des cigarettes et consulter les réseaux sociaux toute la journée...

  • zaz le 20.10.2021 09:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Manque d éducateurs ? grassement payés ? Un ami éducateur diplômé change les couches dans une crèche pour le salaire minimum...

  • Epoque en mousse le 20.10.2021 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    Une époque qui a besoin d'éducateurs, à de gros problème de fond...

  • Bruno Marou le 20.10.2021 08:16 Report dénoncer ce commentaire

    Et le débat sur l'impôt des célibataires ???? Passé à la trappe !!!!