Politique au Luxembourg

13 octobre 2020 20:19; Act: 14.10.2020 10:27 Print

Un discours «déterminé» ou «manquant de fond»

LUXEMBOURG – Le discours sur l’état de la Nation, prononcé mardi, par le Premier ministre Xavier Bettel, a été très diversement apprécié parmi les députés.

storybild

Le discours de près de deux heures tenu mardi après-midi, par Xavier Bettel, n’a laissé personne indifférent. (photo: Julien Garroy)

Sur ce sujet
Une faute?

Le monologue de près de deux heures, tenu mardi après-midi, par Xavier Bettel, n’a laissé personne indifférent. À leur sortie de la grande salle du Cercle cité, où la Chambre est délocalisée le temps de la crise, les députés ont réagi au discours sur l’état de la Nation. Avec évidemment des avis très tranchés.

Comme toujours dans de telles circonstances, les membres de la majorité étaient plutôt enthousiastes. À commencer par Gilles Baum, chef de fraction DP, le parti de Bettel: «J’ai entendu le discours d’un Premier ministre engagé, déterminé à se sortir de la crise». Selon lui, le chef du gouvernement a bien fait d’insister sur l’importance de «sauvegarder les emplois». À ce titre, il a «apprécié l’annonce de prolonger le chômage partiel». «Bien sûr, en 1h50, pour aborder tous les sujets, il n’est pas possible de trop entrer dans le détail».

«Il fallait venir avec des solutions»

Membres de la coalition, les écologistes de Déi Gréng ont aussi apprécié le discours du Premier ministre, à l’image de Josée Lorsché, cheffe de fraction. Selon elle, Xavier Bettel «a abordé beaucoup de sujets, en apportant les bonnes réponses». Elle est satisfaite qu’il ait «affirmé son objectif d’une économie plus durable», par exemple sur la mobilité durable, «que nous avons déjà commencé à mettre en place». Même son de cloche du côté de Georges Engel, son homologue du LSAP: «Je suis content qu’il a dit que c’était grâce aux mesures sociales et à l’État providence que l’on a bien passé la crise. Cela nous renforce dans nos convictions».

Tout aussi peu surprenant, l’opposition s’est montrée déçue. Martine Hansen, cheffe de fraction du CSV, dénonce «un discours manquant de fond et de réponse». Selon elle, Xavier Bettel n’a fait qu’un «simple état des lieux, avec quelques éléments à court terme, mais sans présenter de stratégie». Or, elle aurait aimé qu’il trace «des perspectives pour les entreprises, une politique industrielle». Elle déplore que le problème du logement n’ait été que trop peu abordé.

Fernand Kartheiser, pour l’ADR, a l’impression d’avoir entendu «une paraphrase du programme de coalition». Comme si «le gouvernement était incapable de s’adapter à la nouvelle donne économique. Il fait preuve d’immobilisme». Bettel aurait même «essayé de banaliser les conséquences de la crise». Le Pirate Sven Clement estime que le discours manquait de substance: «Il fallait venir avec des solutions, cela manquait aujourd’hui». Enfin, Marc Baum, député déi Lénk, estime que le discours était «très très libéral». Il a noté que Bettel a parlé «plus longtemps de la place financière que du logement». «Il y a quelques mois, il se disait que rien ne serait pareil après la crise. Mais ce discours indique le contraire».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luis le 13.10.2020 20:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le problème primordial c,est le logement et ça va continuer parce que le DP est pas capable de prendre les bonnes décisions décisions mr.Bettel doit laisser la placé a des personnes politiques capables

  • écolo le 13.10.2020 21:27 Report dénoncer ce commentaire

    Comment les socialistes peuvent ils se réjouir de l'état providence et des mesures sociales qui ne s'adresses qu'au riches et aux fonctionnaires. Les bénéficiaires du RMG n'ont reçu aucune primes Covid et le salaire minimum n'a pas été revalorisé. Dans un pays à deux vitesses les pauvres et les étrangers sont totalement oubliés. Ces personnes s’appauvrissent et n'arrive plus à se loger et manger correctement, alors que certains enseignants touchent des salaires de plus de 130 000€. Les verts se réjouissent des prime de 5000€ pour une Telsa et rien pour les pauvres s'achètent un vélo d'occasion

  • filou le 13.10.2020 20:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ouais bien-sûr le CSV, durant des années ils n'ont rien fait et maintenant ça râle juste pour montrer qu'ils existent.

Les derniers commentaires

  • artemis le 14.10.2020 10:01 Report dénoncer ce commentaire

    un plaidoyer sans fin. Et rien de concret si ce n'est des taxations indirectes mais visant la grande masse. deux réformes sans grandes impactes. celles des FIS et des Warrantes, il existe déjà aujourd'hui d'autres escamotages fiscaux. une augmentation à la pompe soit disant écolo mais qui ne servira qu'a augmenter les caisses de l'état avec l'argent de ceux qui ne peuvent pas se permettre une voiture électrique. 2/3 du discours pour rien dire et 1 tiers pour nous faire passer des véciles pour des lanterns.

  • Unicorn le 14.10.2020 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    Nos élus ne donnent pas un avis fondé, objectif et raisonnable, ils donnent un avis polémique dans l'intérêt de leur parti, de leur propre carrière. Les comédies qui se jouent régulièrement au Parlement sont une insulte à l'intelligence des électeurs. Cela fait longtemps que j'ai décidé de ne plus en faire partie.

  • Vietnam le 14.10.2020 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    Du mitigé rien d'exceptionnel que l'on ne sache déjà ou à quoi on s'attend.De toute façon ce ne sera "in fine" que dans l'intérêt du Capital et de certains privilégiés.

  • Abroad le 14.10.2020 03:39 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis pour une fois d’accord avec la coalition. Ayant écouté le discours, j’ai été étonné que monsieur Bettel se soit félicité de la gestion de la crise sanitaire et de la sécurité du pays comme place financière, mais n’aura finalement abordé le logement, sujet très attendu, que pendant moins de 10 minutes. Finalement, je commence à me poser la question suivante: le logement abordable, c’est où ? De l’autre côté de la frontière ???

  • cresus le 14.10.2020 00:02 Report dénoncer ce commentaire

    Comment revaloriser la salaire minimum, lorsqu'on jette 505 millions d'euros en l'air (un satellite, un avion gros porteur etc etc...) Un grand merci à nos ministres socialistes et écolos.

    • Nomie le 14.10.2020 17:17 Report dénoncer ce commentaire

      Non, pour l'avion, ce fut un DP-bleu !