Au Luxembourg

29 novembre 2018 09:26; Act: 29.11.2018 11:22 Print

Un gouvernement à deux vice-​​Premiers ministres?

LUXEMBOURG - La composition du prochain gouvernement luxembourgeois se précise peu à peu. L'équipe de la coalition à trois devrait compter de nouvelles têtes.

storybild

Lex Delles (DP) et Taina Bofferding (LSAP) devraient intégrer le gouvernement.

Sur ce sujet
Une faute?

La composition du gouvernement se précise et les rumeurs vont bon train, à quelques heures de la présentation du programme de la coalition pour les cinq années à venir. Si la distribution des portefeuilles reste incertaine, des noms circulent avec insistance. Ainsi, selon les informations de L'essentiel, Lex Delles (DP) deviendrait ministre du Tourisme et des Classes moyennes, Claude Meisch (DP) serait à la tête d'un ministère regroupant l'Éducation nationale, l'Enseignement supérieur et la Recherche. Marc Hansen (DP) serait lui ministre de la Fonction publique. Chez les socialistes, Dan Kersch récupérerait les ministères du Travail, de l'Emploi solidaire et des Sports et Taina Bofferding serait promue ministre de l'Intérieur. Chez Déi Gréng, enfin, Claude Turmes passerait du statut de secrétaire d'État à celui de ministre en charge de l'Énergie. Par ailleurs, ce gouvernement dirigé par Xavier Bettel (DP) pourrait compter deux vices-Premiers ministres, Étienne Schneider (LSAP) et Félix Braz (Déi Gréng)

Au total, le DP devrait compter, selon le Wort, six représentants (Xavier Bettel, Claude Meisch, Corinne Cahen, Lex Delles, Pierre Gramegna et Marc Hansen). Cinq membres de Déi Gréng devraient également participer à la gestion du pays (Félix Braz, François Bausch, Sam Tanson, Carole Dieschbourg et Claude Turmes). Côté socialiste, enfin, ils sont six à être dans les starting-blocks (Étienne Schneider, Romain Schneider, Dan Kersch, Taina Bofferding, Paulette Lenert et Jean Asselborn).

Des conséquences à la Chambre

Quatorze de ces 17 personnes ont été élues lors des législatives d'octobre (seuls Marc Hansen, Taina Bofferding et Paulette Lenert ne le sont pas). Les nominations à des postes au gouvernement vont donc libérer des places de députés. Ainsi, dans le centre, les sièges Déi Gréng de François Bausch et Sam Tanson seraient repris par Carlo Back et Djuna Bernard. Pour le DP, Frank Colabianchi et Joëlle Elvinger deviendraient députés à la place de Xavier Bettel et Corinne Cahen. Enfin, pour les socialistes, Franz Fayot intégrerait le Parlement.

Dans le Sud, la nomination de Jean Asselborn et Dan Kersch permettrait à Lydia Mutsch et Yves Cruchten d'intégrer la Chambre. Au DP, Eugène Berger et Gusty Graas remplaceraient Claude Meisch et Pierre Gramegna. Et Félix Braz laisserait son mandat de député à Marc Hansen chez Déi Gréng (à ne pas confondre avec le Marc Hansen du DP). Martin Kox, mieux élu sur les listes écologistes que Marc Hansen, céderait la place à son frère Henri Kox, qui succéderait ainsi à Carole Dieschbourg comme député Déi Gréng de l'Est. Toujours dans l'Est, Carole Hartmann devrait prendre le mandat de Lex Delles. Enfin, dans le Nord, Stéphanie Empain deviendrait députée Déi Gréng à la place de Claude Turmes et la nomination de Romain Schneider permettrait à Claude Haagen, président du LSAP, de rentrer à la Chambre.

(gp/jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lol le 29.11.2018 12:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J espère qu' ils divisent le salaire aussi par 2.

  • Pathos le 29.11.2018 15:02 Report dénoncer ce commentaire

    C'est sûr qu'il nous faut bien deux vice-premiers ici, le pays est si grand et si complexe.

  • Yann Amarre le 29.11.2018 12:17 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle blague!! Pas besoin de 2 vices-premiers! Les socialistes ont clairement perdu les élections dans cette tripartite, alors je vois pas pourquoi ils auraient le droit de prétendre à ce poste. Pour ce qui est du DP, Hansen, ministre sortant qui n'a pas été réélu et a donc été désavoué ne devrait plus prétendre au gouvernement. Bref, c'est toujours du copinage et du "je veux absolument une place" et rien ne changera jamais quels que soient les partis au pouvoir.

Les derniers commentaires

  • philippe le 30.11.2018 18:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Nord aurait droit concernant le Parti démocratique a une personne qui a été élue.

  • citoyen le 30.11.2018 02:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    que des râleurs.moi j'aime vive le Luxembourg

  • DABO le 29.11.2018 21:07 Report dénoncer ce commentaire

    Comment se fait-il que le CSV ne soit pas pris en compte ? Il a eu plus de voix que le LSAP, ou je me trompe ?

  • Junker le 29.11.2018 19:28 Report dénoncer ce commentaire

    Il fallait voter CSV en masse. Au lieu de ça nous assistons à une aberration. Avez vous lu les programmes des 3 partis au pouvoir? Aucun lien entre les 3.

  • lynn le 29.11.2018 18:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est une blague?