Au Luxembourg

14 mars 2019 07:00; Act: 14.03.2019 11:10 Print

Un infirmier de l'Hôpital Kirchberg accusé de viol

LUXEMBOURG - Anna, une Luxembourgeoise de 35 ans, assure qu'un infirmier de l'Hôpital Kirchberg l'a violée à plusieurs reprises. Elle a porté plainte contre lui.

storybild

S'il confirme une plainte pour viol, l'Hôpital Kirchberg estime que c'est à la justice de faire son travail.

Sur ce sujet
Une faute?

«L'infirmier m'a emmenée dans les toilettes. Il m'a caressée et forcée à lui faire une fellation. Ensuite, dans la chambre, il m'a demandé de me déshabiller, avant de me caresser à nouveau». Anna*, 35 ans, n'a pas oublié ces «instants horribles» qu'elle a vécus le 25 février dernier, alors qu'elle venait d'être admise à l'Hôpital Kirchberg, après une tentative de suicide.

«Ce soir-là j'avais bu, mais même avec 1,8 g d'alcool, ces choses-là restent gravées dans la mémoire», assure la jeune femme, qui a porté plainte pour viol. Selon ses dires, l'infirmier qui fait l'objet de ces accusations avait déjà eu un comportement déplacé auparavant. «J'ai été hospitalisée pendant sept semaines après un burn out à la Zithaklinik, au CHL puis au Kirchberg. Et l'infirmier en question avait déjà eu une attitude séductrice avec des regards insistants puis des caresses sur mes mains», assure-t-elle. Contacté par L'essentiel, l'avocat d'Anna attend d'examiner le dossier en profondeur ainsi que le détail de la plainte.

«En tout cas, le nécessaire sera fait pour défendre au mieux les intérêts de ma cliente et pour faire condamner l'auteur de ces faits», a-t-il affirmé. L'Hôpital Kirchberg confirme qu'une plainte a été déposée, mais se garde de tout commentaire. «D'abord, il existe la présomption d'innocence qui est un principe fondamental. Ensuite, l'affaire est dans les mains des autorités. Laissons-les faire leur travail».

(Gaël Padiou/L'essentiel)