Initiative au Luxembourg

25 février 2020 17:21; Act: 25.02.2020 17:41 Print

Un jeu interactif pour lutter contre l'individualisme

BELVAL - Pour promouvoir la collaboration et la communication au sein d'un groupe, des chercheurs de l'Uni et le LIST ont réalisé une table interactive avec un jeu plutôt original.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Face aux épreuves de la vie, la communication et la collaboration avec l'autre se révèlent indispensables. Pour faire comprendre leur importance, cinq chercheurs de l’Uni et du Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) ont imaginé un jeu ludique d’équipe sur une table interactive.

Lors de la présentation du ce projet, appelé Orbitia, trois joueurs ont pris la peau de mineurs sur une planète inconnue. Le jeu se présente sous forme de grille avec, au milieu, un véhicule, à guider et une sorte de «drone» permettant de «voir» derrière des nuages. Dans certaines cases, se cachent des minerais, des batteries ou encore des cailloux. Chacun des participants a dès lors son propre rôle: «L’un d’eux doit se charger de trouver les minerais, un autre doit être attentif aux obstacles et le troisième doit préserver l’énergie», détaille Patrick Sunnen, professeur à l’origine du projet.

Un travail d’équipe qui marche

«Tout est pensé pour se concerter et discuter avec les autres pour atteindre un but commun», explique Béatrice Arend, chercheuse. L'idée de ce projet vient tout droit de la vie quotidienne. «Il y a beaucoup de problèmes qu’on ne peut pas résoudre tout seul, il faut arriver à collaborer pour les résoudre», insiste Patrick Sunnen.

Bien que le projet s’adresse aux entreprises souhaitant une formation, il pourra être adapté dans un contexte éducatif pour les écoles. Par cette innovation, les chercheurs souhaitent avant tout promouvoir la collaboration dans notre société actuelle. «C’est quelque chose que nous avons en tant qu'êtres humains et que les ordinateurs n’ont pas, il faut donc la préserver», conclut Valérie Maquil, chercheuse au LIST.

(mm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • dit il le 26.02.2020 12:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Robert : en gros “dite leur tout” résume à l écrit la communication orale dans les sociétés .

  • Le Belge, une fois le 26.02.2020 08:59 Report dénoncer ce commentaire

    Remettez les coûts de communication comme au bon vieux temps, et cela se fera naturellement. Merci qui? On se téléphone pour des choses importantes ou de temps en temps quand on n'a pas le moyen de se voir, mais scotché à son smart du matin jusqu'au soir pour raconter quoi finalement, c'est vraiment une addiction.

  • Valérie - le 26.02.2020 09:39 Report dénoncer ce commentaire

    De belles initiatives !

Les derniers commentaires

  • dit il le 26.02.2020 12:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Robert : en gros “dite leur tout” résume à l écrit la communication orale dans les sociétés .

  • dit il le 26.02.2020 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Robert ,le Belge, une fois, dite leur tout : simple les cadres ne vous croiront pas si vous communiquez oralement une information importante qu ils ont oublié ou si veulent vous nuire . Ils diront “ ils nous a rien dit” ! compris ? Donc il vaut mieux écrire l information pour preuve . Tout le monde ne sait pas écrire mais il faut le faire sans discrimination

  • Valérie - le 26.02.2020 09:39 Report dénoncer ce commentaire

    De belles initiatives !

  • Le Belge, une fois le 26.02.2020 08:59 Report dénoncer ce commentaire

    Remettez les coûts de communication comme au bon vieux temps, et cela se fera naturellement. Merci qui? On se téléphone pour des choses importantes ou de temps en temps quand on n'a pas le moyen de se voir, mais scotché à son smart du matin jusqu'au soir pour raconter quoi finalement, c'est vraiment une addiction.

  • la trois le 25.02.2020 21:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    venez vite à Petange donner des cours. ils manquent cruellement de savoir, du travailler ensemble. soit, d'avoir des leaders