Animation au Luxembourg

13 octobre 2021 11:19; Act: 14.10.2021 20:29 Print

Un marché de Noël «presque normal» dans la capitale

LUXEMBOURG - Annulé l'année dernière en raison de la pandémie de Covid-19, le marché de Noël fera son retour dans la capitale pour la fin d'année.

storybild

La patinoire fera son retour mais à la Kinnekswiss en raison des travaux place Guillaume II. (photo: Archives Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Les jours raccourcissent, les gelées matinales ne sont pas bien loin. Noël approche à grands pas, dans 72 jours précisément. L'un des événements phares de la ville de Luxembourg, le marché de Noël se prépare. Il ouvrira ses portes dans un peu plus d'un mois, le 19 novembre, pendant six semaines, soit jusqu'au 2 janvier 2022, sauf la veille et le jour de Noël.

«Il sera réparti sur trois places: la place d'Armes, la place de la Constitution et la place de Paris. Une patinoire sera installée à la Kinnekswiss», indique Charles Hary, président de la Fédération nationale des commerçants forains (FNCF) à L'essentiel. L'accès aux différents sites du marché de Noël sera soumis au CovidCheck. Il faudra donc être testé, vacciné ou guéri. «Des barrières seront installées sur les différentes places, les visiteurs recevront un bracelet qui leur permettra d'accéder à tous les sites», ajoute-t-il.

Contrairement à l'an dernier, où l'événement avait dû être annulé en raison de la pandémie, cela ne devrait pas être le cas cette année. «Ce n'est pas encore tout à fait un marché de Noël normal mais nous sommes contents d'avoir quelque chose. On doit jouer le jeu malgré tout. Après la Schueberfouer, c'est le deuxième événement le plus important», confie le président de la FNCF.

(mme/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • resident evil le 13.10.2021 12:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Covidcheck: ok pas de problème on iras pas…

  • Claudine le 13.10.2021 12:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    egal on restera chez nous au chaud avec une belle déco noel :)

  • Dany le 13.10.2021 12:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça sera sans mois et ma famille. Honteux toute ça. Comment peut-on laisser les choses arriver un tel point.

Les derniers commentaires

  • christ le 14.10.2021 13:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tu t es posé cette question cette été quand tu es parti en vacances pense aux commerçants.

  • Tome le 14.10.2021 13:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Covid Check est la faute des non vaccinés. Si tout le monde se faisait vacciner il n y aurait pas besoin de tout ça.

  • Tome le 14.10.2021 13:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu en est il des enfants? Devront ils rester derrière la barrière? Ça serait bien que le gouvernement pense aux familles de temps en temps. Pendant tout le confinement les familles de plus de 4 n ont par exemple pu voir personne à cause de la règle de 4 mal faite qui ne prenait pas en coules foyer.

  • Stop discrimination le 14.10.2021 12:17 Report dénoncer ce commentaire

    COVID check = boycott ! Que tous les égoïstes qui ne pensent qu'à vacciner toute la population, maintenant les enfants, demain les bébés laissent tranquille ce qui ne veulent pas d'un vaccin dont ils n'ont pas besoin. Non c'est NON ! A vous les égoïstes et en particulier tous les politiciens qui veulent gâcher la vie des non vaccinés, offrez les doses de vaccins pour les populations à risque des pays pauvres au lieu de vouloir injecter ce vaccin à des populations qui n'ont quasiment aucun risque à attraper le COVID, les jeunes et personnes en pleine santé par exemple! Que le bon sens revienne!

    • Il y a bon sens, règles et devoirs le 14.10.2021 13:03 Report dénoncer ce commentaire

      Vu votre commentaire et vu la proportion de vaccinés (+80%), l’égoïste, c’est vous! Mais qu’à cela ne tienne, je suis vacciné et pourtant contre ce système de clivages et privations de libertés que je trouve indigne d'une démocratie qui se dit moderne et ouverte. Je n'irai donc pas à ce marché de Noël cette année et tant que ces règles liberticides seront en vigueur! Travaillant dans l'IT et connaissant bien le RGPD, un quidam que je ne connais pas n'a pas le droit de scanner mon smartphone pour accéder à de mes données de santé, ça s’arrête là, point à ligne!

    • Stop discrimination le 14.10.2021 13:26 Report dénoncer ce commentaire

      Égoïsme = vouloir injecter de force 2, 3, 4? doses à toute la population même ceux sans quasiment aucun risque si ce n'est risquer encore des problématiques liées à la vaccination alors que l'esprit de générosité serait d'offrir les doses de vaccins qu'on possède en excès aux pays pauvres ou qui en manque et qui ont une grande part de leur population à risques (personnes âgées en particulier) non vaccinés ! Ne soyez plus égoïstes et offrons ces doses de vaccins à ceux qui en demandent et laissez ceux ne voulant pas ce vaccin en liberté !

  • Liberté?! :-) le 14.10.2021 11:39 Report dénoncer ce commentaire

    Problèmes de lux, les pays les plus pauvres du monde voudraient bien avoir les vaccins que vous rejetez

    • JustMe le 14.10.2021 12:20 Report dénoncer ce commentaire

      Donc je leur donne mes doses, plus que volontiers. Où est le problème?