Éducation au Luxembourg

07 juillet 2017 10:02; Act: 09.07.2017 10:33 Print

Un millier d'iPad distribués dans les lycées

LUXEMBOURG – Le Premier ministre souhaite que tous les lycéens disposent d’une tablette: un millier seront distribuées au cours de la prochaine année scolaire.

storybild

À noter que la mise à disposition de l’iPad n’est pas gratuite: les familles devront débourser 5 euros par mois. (photo: AFP)

op Däitsch
Sur ce sujet

833 élèves de 48 classes issus de 7 lycées participent déjà au programme pilote «Digital Classroom Lëtzebuerg», a indiqué vendredi le ministre de l’Éducation nationale, Claude Meisch (DP), dans une réponse parlementaire à la députée CSV, Martine Hansen.

Une expérience-pilote que le Premier ministre souhaite étendre aux quelque 37 000 lycéens du pays, comme il l’a promis lors de son discours sur l’état de la Nation, le 26 avril dernier. Tous n’en disposeront pas à la rentrée mais le ministre de l’Éducation nationale a certifié que 1 000 tablettes seraient distribuées au cours de l’année scolaire 2017/2018. Le rythme devrait s’accélérer les années suivantes avec entre 3 500 et 4 500 par année scolaire.

Pour pouvoir en bénéficier, les lycées concernés devront présenter «une démarche cohérente pour l’intégration des nouvelles technologies dans leur établissement», assure le ministre. À noter que la mise à disposition de l’iPad n’est pas gratuite: les familles devront débourser 5 euros par mois mais l’élève pourra en profiter 24h/24.

(MC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bibindom le 07.07.2017 10:50 Report dénoncer ce commentaire

    Sacré cadeau! Mais pourquoi un ipad et pas un pc portable plutot, moins cher et bien plus efficace, l'ipad a ses limites...

  • Say le 07.07.2017 11:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Etant une étudiante à l'université je suis tout à fait d'accord, une tablette ne sert à rien en cours, alors qu'un ordinateur portable peut être utile.

  • @Mr. Meisch le 07.07.2017 12:34 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne payerais pas 5Euro par mois pour une Tablette Ipad. Ma fille est déjà dottée d'une tablette Androide. Je ne vois l'uilité d'en avoir une 2ieme...

Les derniers commentaires

  • Wolf le 07.07.2017 16:47 Report dénoncer ce commentaire

    A la place de financer des tablettes, ce serait plus logique de financer les livres

  • Etpuisquoiencore le 07.07.2017 14:59 Report dénoncer ce commentaire

    Je refuse catégoriquement que mes enfants soient equipés de ces tablettes. Aurais-je le choix?

  • Chris le 07.07.2017 14:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avant de critiquer, il faudrait se renseigner sur le programme éducatif mis en place par Apple

  • Lucky le 07.07.2017 14:27 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a pas que l'informatique et internet dans la vie. Pas étonnant que les métiers manuels soient tellement abandonnés par les jeunes. Trop dur certainement.

  • jiji le 07.07.2017 14:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils feraient mieux d'instaurer du temps afin que les professeurs puissent emmener les enfants dans une bibliothèque pour apprendre à aimer les livres et surtout APPRENDRE à lire. Je suis Psychomotricienne et je rencontre pleins de jeunes qui ne savent pas lire convenablement à 10 ans mais ils savent tous utiliser une tablette!!! Je conseille aux parents de lire des histoires à leurs enfants, cela les aidera plus tard!!!! L'un n'empêche pas l'autre.