Au Luxembourg

01 octobre 2019 17:26; Act: 01.10.2019 17:38 Print

Le nombre de décès liés au travail «inquiétant»

LUXEMBOURG - Le nombre d'accidents du travail et des décès liés a continué d'augmenter en 2018, selon le rapport de l'Association d'assurance accident (AAA).

storybild

Les lieux publics et les chantiers sont parmi les plus accidentogènes.

Sur ce sujet
Une faute?

Avec 23 décès l'an dernier, soit deux de plus qu'en 2017, le nombre d'accidents du travail mortels reste très élevé et «inquiétant», a indiqué ce mardi l’Association d’assurance accident (AAA) dans son rapport annuel 2018. Globalement le nombre des accidents du travail est lui aussi en augmentation. Il s'est ainsi élevé à 20 241 en 2018, contre 19 517 en 2017. Ce chiffre global recouvre les accidents du travail proprement dit (16 417 en 2018), les accidents de trajet (3 724) et les maladies professionnelles (100).

Cette hausse est tractée par celle du nombre d'assurés. La croissance de cette population a été de 17 000 travailleurs équivalent temps plein en 2018, pour arriver à 423 213 unités, un chiffre jamais atteint auparavant, note l'AAA. Si on considère le taux de fréquence des accidents il est donc en légère baisse. Mais il va falloir redoubler d'efforts en matière de prévention, prévient l'AAA.

Sans surprise, les secteurs les plus à risques restent le bâtiment, suivi du travail intérimaire, des activités agricoles, de la production alimentaire, de la santé et du nettoyage. Les endroits les plus fréquents des accidents ont été les lieux public (5 787 accidents) suivie des chantiers (4 465 accidents). Le plus grand nombre de blessures ont été causées par un heurt avec un objet en mouvement. Le coût moyen d'un accident du travail a été de 3 037,67 euros, indique encore l'AAA.

(Séverine Goffin/ L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Helmutheimat le 01.10.2019 18:42 Report dénoncer ce commentaire

    Si chaque histoire est un drame au plan individuel, elle pourrait aussi être un facteur d’alerte au plan collectif sur les conditions de travail, ce qui est encore loin d'être le cas. Les personnes décédées des suites d’un accident ne sont pas les seules à mourir à cause de leur travail. Il faut y ajouter ceux et celles qui sont, chaque année, emportés par une maladie professionnelle, cancers en premier lieu, ou qui meurent lors d’un accident de trajet lié au travail.

  • ttttr le 01.10.2019 20:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans compter les suicides liés au travail

  • mémére le 01.10.2019 19:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait que les employeurs respectent la loi avant tout.

Les derniers commentaires

  • François le 03.10.2019 22:03 Report dénoncer ce commentaire

    Je vois pas les feministes a demander de parité.....

  • chris le 02.10.2019 11:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sans parler d ouvrier bourré d 6h et d drogué sur l chantier, l chantier infinity en a viré pas mal.... sans parler ts l ouvriers q j sort du site d'en face, qui viennent fumer leur cigarrettes qui f rire.... m c gens travail a d hauteurs hallucinante, m c normal... tant qua etre perché... vaus mieux etre au 17eme ou 24eme, c mieux.......

  • chris le 02.10.2019 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    oui, rien qu'au kierberg, plein d travaux, m pas d'équipements adequate.... mais pas grave, tant q d fortuné achetent.....

  • la trois le 02.10.2019 11:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    enlevez le smartphone, respectez les temps de repos et vous aurez déjà bien moins de soucis

  • Mono le 02.10.2019 11:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai qu'au Luxembourg il y en a eu pas mal, les employés devraient être mieux formés et encadrer en ce qui concerne la sécurité au travail. Notamment les jeunes dans le secteur de la construction en ce qui concerne l'utilisation d'une échelle...