Au Luxembourg

20 décembre 2019 16:46; Act: 20.12.2019 17:19 Print

Un nouveau plan cancer axé sur la digitalisation

LUXEMBOURG - Le gouvernement a adopté ce vendredi matin, le deuxième volet du plan cancer, qui porte sur la période 2020-2024. La digitalisation doit faciliter l'échange d'infos.

storybild

La recherche n'est pas oubliée dans le nouveau Plan national cancer.

Sur ce sujet
Une faute?

La principale priorité du Plan national cancer 2020-2024 (PNC2), adopté ce vendredi en conseil de gouvernement, sera «la digitalisation, la mise en place et la compatibilité de l’informatisation à tous les niveaux», selon un communiqué du ministère de la Santé, publié vendredi après-midi. Une priorité qui doit avoir «un impact positif sur le système de santé en général, en améliorant le flux des informations et des données entre les spécialistes et les différentes institutions impliquées dans la prise en charge des patients, dans la gestion de soins de santé et dans la recherche épidémiologique et clinique».

Le PNC2 permettra aussi de consolider les avancées de son prédécesseur, le PNC1, dans le développement du centre national de génétique humaine, la mise en place du service d'onco-pédiatrie au sein de la Kannerklinik ou encore la création de l'Institut national du cancer.

Par ailleurs, la recherche n'est pas oubliée puisqu'elle sera rapprochée de la pratique clinique au sein d'un Centre national d'excellence de recherche en oncologie translationnelle. Des échantillons biologiques seront collectés pour les projets de recherche, pour découvrir de nouvelles thérapies.

Au Luxembourg, les cancers constituent la première cause de mortalité chez l’homme et la deuxième cause chez la femme. Chaque année 3 000 nouveaux cas apparaissent dans notre pays.

(L'essentiel)