Au Luxembourg

14 septembre 2020 10:41; Act: 14.09.2020 17:36 Print

Les «gagnants de la crise» appelés à la solidarité

LUXEMBOURG - Pour aider les personnes fragilisées par la crise du coronavirus, Caritas Luxembourg propose notamment la création d'un nouvel impôt de solidarité.

storybild

Caritas propose que les «gagnants de la crise» fassent un geste pour les «perdants». (photo: Freepik)

Sur ce sujet
Une faute?

Caritas Luxembourg a salué, lundi, les «multiples efforts du gouvernement» mais «il est incontestable que certaines personnes ont été affectées financièrement de manière plus importante que d'autres». Parmi les «perdants de la crise», l'association cite pêle-mêle, les jeunes en fin de scolarité, les petits entrepreneurs, les indépendants ou encore les artisans, les travailleurs à temps partiel, les chômeurs, les travailleurs temporaires ou ceux en situation non réglementée (travail au noir), mais aussi les ménages monoparentaux et les personnes ayant peu de soutien familial.

À l'inverse, «d'autres se sont retrouvés involontairement gagnants» tels, dixit Caritas, ceux qui ont profité du congé pour raisons familiales ou ceux qui ont pu faire du télétravail tout en recevant l'intégralité de leurs revenus. «Ne serait-il pas opportun d'exiger une contribution de solidarité de la part de ces "gagnants de la crise?"».

Une contribution de 5 euros par salarié

L'association propose une contribution de solidarité unique de 5 euros par salarié pour lever immédiatement 2 millions d'euros. Ou alors un impôt de solidarité sur les revenus correspondant à trois fois le salaire minimum. Caritas évoque aussi la suppression de l'ajustement des pensions, prévu en janvier 2022, mais alors «un seuil minimum du niveau de pension devrait être fixé».

Pour améliorer le pouvoir d'achat des plus fragiles, Caritas propose également un ajustement permanent de l'allocation de vie chère, une augmentation des subventions aux loyers mais également l'adaptation des allocations familiales au coût de la vie, «et ce dès maintenant et pas seulement à la fin de la période législative», une augmentation du Revenu d'inclusion sociale (Revis) et un allègement fiscal pour les ménages monoparentaux et les familles nombreuses.

Contacté par L'essentiel, le ministère des Finances a indiqué qu'une «augmentation ou création de nouveaux impôts n’était pas à l’ordre du jour».

(mc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jean1303 le 14.09.2020 11:39 Report dénoncer ce commentaire

    Donner de l'argent car on a pu continué à travailler??? et pour des gens comme ceux qui sont en situation non reglementé (travail au noir) illégal. Pourquoi pas donner de l'argent aux vendeurs de drogues aussi, les pauvres ont perdu beaucoup de ventes???? Mais où va-t-on????????

  • PasContent le 14.09.2020 11:37 Report dénoncer ce commentaire

    je suis le seul à être choqué par cette phrase " ceux qui ont pu faire du télétravail tout en recevant l'intégralité de leurs revenus" ? Dans télétravail il y a "travail" et grâce à cela, ma société n'a pas eu besoin de demande de chomage partiel. C'est dingue qu'avec tout ce qu'on a vécu ces derniers mois, on considère le télétravail comme du sous-travail!

  • Thor le 14.09.2020 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    LE pays de l'assistantialisme! A un moment donné, il faudrait arrêter de pretendre toujours plus d'un pays qui offre déjà enormement d'avantages/primes/subsides!

Les derniers commentaires

  • litalo. le 01.04.2021 09:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’espère que c’est un poisson d’avril ????????????????????????

  • allez l'om le 15.09.2020 11:31 Report dénoncer ce commentaire

    De plus je veux bien que l'on me taxe d'avantage.

  • Malourène le 15.09.2020 10:13 Report dénoncer ce commentaire

    Mieux que Caritas: au lieu de dépenser des sommes colossales en tests, 5G mortifères et vaccins toxiques, distribuer cet argent aux "perdants de la crise". Le choix de cette dernière expression est certes d'une grossière maladresse. Pourtant des gagnants de la crise, il y en a, c'est vrai, mais on n'en parle pas ici: c'est ceux qui l'ont organisée, selon la vieille maxime du droit romain: is fecit cui prodest!

  • Zuzu le 15.09.2020 10:01 Report dénoncer ce commentaire

    Les gagnants de l'euromillion appelés à la solidarité

  • Kli le 15.09.2020 09:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Certaines personnes ne pensent qu’a augmenter les impots alors qu’ils sont deja tres eleves pour les individus. Il faut mettre en echec cette mentalite qui coule certains de nos voisins...