Santé au Luxembourg

22 juin 2021 11:47; Act: 22.06.2021 13:06 Print

Un pic de psychotropes en mars 2020

LUXEMBOURG - Antidépresseurs, anxiolytiques, sédatifs... Le nombre de patients ayant recours à des médicaments psychotropes a bondi au moment du premier confinement.

storybild

Les plus jeunes (moins de 20 ans et trentenaires) sont davantage allés consulter un spécialiste en 2020.

Sur ce sujet
Une faute?

Le nombre de patients ayant obtenu un remboursement d'un médicament psychotrope est resté stable, voire a diminué en 2020 par rapport à 2019, a indiqué mardi le ministre de la Sécurité sociale à une question des députés socialistes Mars di Bartolomeo et Georges Engel.

Ainsi, 51 748 patients résidents se sont vu prescrire des anxiolytiques en 2020, 48 908 patients ont reçu des antidépresseurs, 42 320 ont avalé des hypnotiques et des sédatifs et 12 335 ont reçu des antipsychotiques. Des chiffres stables par rapport à 2019, voire en baisse pour ce qui concerne les anxiolytiques (-4,4%). À noter que seuls sont considérés les remboursements d'un médicament psychotrope dans une pharmacie ouverte au public au Luxembourg. Les médicaments administrés dans le secteur hospitalier ne sont pas repris dans ces chiffres.

Si le nombre de patients n'a pas augmenté, les graphiques montrent que la pandémie a toutefois eu des répercussions sur le psychisme des résidents. Le nombre de patients ayant obtenu le remboursement d'antidépresseurs et d'antipsychotiques a ainsi fortement augmenté (+14,4%) en mars 2020, tout comme le remboursements d'anxiolytiques (+7,2%) et d'hypnotiques et sédatifs (+8,6%), en plein confinement. Les courbes regrimpent ensuite en juin puis en septembre et en décembre mais dans une moindre mesure.

Les moins de 20 ans ont davantage consulté

En 2020, 6 689 patients ont bénéficié d'une consultation auprès d'un médecin spécialiste en psychiatrie, adulte et enfant et neuropsychiatrie, soit une hausse d'un peu plus de 2,1% par rapport à 2019. Le nombre de consultations chez les moins de 20 ans et les trentenaires a bondi de plus de 15%, contre une hausse d'un peu plus de 8,5% chez les 20-29 ans et 40-49 ans. Les consultations ont chuté de près de 8% pour les plus de 50 ans. Des chiffres qui pourraient - selon le ministre - s'expliquer par le passage en téléconsultation pendant la pandémie.

Les salariés ont-ils été impactés par la pandémie? Le ministre note que le nombre de jours d'absence au travail pour troubles mentaux et du comportement a augmenté de 6,4% entre 2019 et 2020 mais la hausse est moins prononcée qu'entre 2018 et 2019 (+15,1%). Le ratio a également baissé: ils représentaient 14,5% du nombre total de jours d'absence en 2020 contre 16,6% en 2019. Des chiffres faussés par le Covid-19, note toutefois le ministre qui conclut qu'il est difficile de saisir l'augmentation des troubles mentaux en se basant uniquement sur les chiffres de la Sécurité sociale.

(mc//L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Anticoco le 22.06.2021 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Tant de précaution sur la chloroquine, les antibiotiques ou l'ivermectine, on se pose moins de questions pour prescrire des drogues ... Heureusement objectifs atteints, une majorité de la population complètement stressée et prête à tout pour s'en sortir quite à sauter dans l'inconnu ...

  • Viiite le 22.06.2021 13:00 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ferraient mieux de vite passer la loi pour la legalisation du cannabis... c' est bien moins nocif pour la sante, c' est naturel, et ca aide tout autant si pas mieux! En plus ca ne remplis pas les poches des Big pharma tant decries ces derniers mois ;o)

  • packtiech le 22.06.2021 13:27 Report dénoncer ce commentaire

    Cela ne m'étonne pas, tout ce cirque a rendu les gens malades et dépressifs...

Les derniers commentaires

  • loin le 23.06.2021 09:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Même si la période n’a pas été plaisante, tout va bien. J’ai pu voyager pendant tout ce temps pratiquement sans encombres à part quelques restrictions, et mes activités privées et professionnelles n’ont pas été impactées car adaptées quand nécessaire. Pas de psy, médicaments ou autres palliatifs. Serais-je anormal ?

  • loin le 23.06.2021 09:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Être dans la rue ou assis à une terrasse pour consulter son smartphone pendant des heures. C’est ça la liberté ? Et après on lit ici et là que les psychiatres sont surbookés.

  • realite le 22.06.2021 23:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Anticoco + 1 exactement, les Traitements sont vite partis aux oubliettes

  • realite le 22.06.2021 23:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il se base bien sur d autre rapport d experts plus que douteux et encore mentir en disant que ces chiffres sont faux sachant très bien que les gens sont moins bien dans leurs têtes à causes des restrictions de libertés abusivent et non justifiés correctement

  • NoSmarty le 22.06.2021 17:11 Report dénoncer ce commentaire

    Oh, l'utilisation excessive du portable va, à moyen/long terme, faire également des malades. Bien que je me demande si les smombies arrivent encore à se rendre compte qu'ils sont malades.