Projet au Luxembourg

27 septembre 2018 08:00; Act: 27.09.2018 16:52 Print

Un robot connecte les enfants autistes au réel

LUXEMBOURG - Une spin-off de l’Uni a créé un robot pour apporter une aide thérapeutique aux enfants atteints d’autisme.

storybild

«QT est rassurant pour les enfants», explique Aida Nazarikhorram.

Sur ce sujet
Une faute?

Une voix enfantine, des expressions de visage stylisées et des comportements prévisibles: c’est QT, un robot conçu par LuxAI, une spin-off de l’Université du Luxembourg. Avec sa bonne bouille, il a été créé pour aider les enfants atteints d’autisme.

«Ces enfants vivent dans une bulle. Ils sont déstabilisés quand leur environnement n’est pas prévisible et peuvent facilement se sentir submergés. Ils ont également du mal à lire les expressions sur un visage d’humain, elles sont trop complexes pour eux, explique Aida Nazarikhorram, cofondatrice de LuxAI. Pour eux, le robot est rassurant et facile d’accès. De plus, ils l’aiment bien», note Aida Nazarikhorram.

Résultats concluants

Le robot doit amener les enfants à développer leurs compétences sociales et à se reconnecter avec le monde extérieur. Concrètement, le thérapeute utilise le robot comme un outil ou un médiateur pour communiquer avec l’enfant, le faire participer à des jeux et maintenir son attention.

Les chercheurs de l’Université ont testé le robot auprès d’enfants autistes et les résultats ont été concluants. Aujourd’hui, l’Institut pour enfants autistiques et psychotiques de Luxembourg lance une campagne de crowdfunding pour acheter ce petit assistant robot.

Le reportage de «L'essentiel Radio»

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nomi le 27.09.2018 10:26 Report dénoncer ce commentaire

    Avec des trucs comme ça ils vont encore plus se retirer dans leur bulle! Il faut de la chaleur humaine pour soigner une maladie!

  • Non mais le 27.09.2018 14:21 Report dénoncer ce commentaire

    Quand les gens comprendront-ils que l'autisme n'est pas une maladie!!!! On en guérit pas et ce n'est pas contagieux! Un peu de pédagogie serait nécessaire auprès du grand public.

  • AnWaatSoos le 27.09.2018 16:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui et non, cela dépend de la forme d'autisme. J'ai un collègue qui est ADHS. Après 10ans d'amitié, il a beaucoup changé et fait pleins d'activités sportives. Le seul hic, c'est qu'il a tendance à devoir se mettre en valeur vis-à-vis des autres. Mais une fois qu'on lui demande visualiser la situation, il se rend compte tout seul du malaise.

Les derniers commentaires

  • M.R le 27.09.2018 17:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi mon fils adolescent qui est autiste il est dans un foyer de jour qui n’est pas adapté au autistes parceque le seul centre spécialisé pour adolescents et soit disant complet et heureusement que le personnel est dévoué envers lui sinon ont serait perdu

  • AnWaatSoos le 27.09.2018 16:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui et non, cela dépend de la forme d'autisme. J'ai un collègue qui est ADHS. Après 10ans d'amitié, il a beaucoup changé et fait pleins d'activités sportives. Le seul hic, c'est qu'il a tendance à devoir se mettre en valeur vis-à-vis des autres. Mais une fois qu'on lui demande visualiser la situation, il se rend compte tout seul du malaise.

  • Non mais le 27.09.2018 14:21 Report dénoncer ce commentaire

    Quand les gens comprendront-ils que l'autisme n'est pas une maladie!!!! On en guérit pas et ce n'est pas contagieux! Un peu de pédagogie serait nécessaire auprès du grand public.

    • autiste asperger le 27.09.2018 16:38 Report dénoncer ce commentaire

      Merci, je suis moi même autiste Asperger, ce n'est pas une maladie mais une particularité neurologique.

    • steet le 27.09.2018 17:51 Report dénoncer ce commentaire

      Mais c'est un trouble qui nécessite du support et de l'empathie dès l'école. Et les gens qui en souffrent sont bien entendu extraordinaires et enrichissent notre société.

    • No comment le 27.09.2018 20:48 Report dénoncer ce commentaire

      Et beaucoup d'autistes légers sont "hyper-performants" et géniaux. Rappelons-le, le plus connu des autistes Asperger est Bill Gates, qui n'est plus le plus riche homme du monde à force de donner des milliards à sa Fondation...

  • Unicorn le 27.09.2018 12:26 Report dénoncer ce commentaire

    les comportements non conformes à notre société sont classifiés dans la catégorie "maladie", et font bien vivre ceux qui se prétendent compétents pour soigner ces maladies, sans que les présumés malades s'en sortent. C'est d'ailleurs consternant, plus il y a de diplômés en psy, et plus il a de maladies psy, et plus il y a de malades mentaux. Et voilà que la robotisation, marché en développement, y trouve aussi ses intérêts.

  • Nomi le 27.09.2018 10:26 Report dénoncer ce commentaire

    Avec des trucs comme ça ils vont encore plus se retirer dans leur bulle! Il faut de la chaleur humaine pour soigner une maladie!