Ouvert de 5h30 à 22h30

15 juillet 2013 10:00; Act: 15.07.2013 10:45 Print

«Un soulagement d'avoir trouvé cette crèche-​​là»

LUXEMBOURG - La capitale veut ouvrir une crèche aux horaires élargis. La demande semble pressante pour les parents.

storybild

La crèche Barbara accueille les enfants 7 jours sur 7, de 5h30à 22h30, pour les parents qui travaillent en horaires décalés. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Pas facile, quand on travaille tard le soir ou tôt le matin, de trouver une crèche qui accueille son enfant dans les mêmes délais. Voilà pourquoi la ville de Luxembourg a annoncé, en mai dernier, vouloir ouvrir une crèche 24 h/24.

Dans la capitale, à Gasperich et au Rollingergrund, la «Crèche Barbara» fonctionne déjà 7 jours sur 7 et accueille les enfants entre 5h30 et 22h30. «Un soulagement d'avoir trouvé une structure comme celle-là» pour la maman de Kyara, qui travaille dans la restauration. «La plupart des parents des enfants que nous accueillons travaillent dans l'Horesca ou sont infirmiers, explique Barbara Agostino, la directrice. Beaucoup élèvent seuls leurs enfants ou habitent loin de leur famille. Or, les structures d'accueil au Luxembourg ne sont pas adaptées pour une telle flexibilité».

Mais comment ne pas s'interroger sur le bien-être d'un tout-petit qui arrive très tôt à la crèche ou rentre tard? «Nous recouchons les enfants qui arrivent à 5h30. Nous essayons également qu'il n'y ait pas trop de roulement au niveau du personnel pour que l'enfant soit dans une structure qui lui est familière», répond la directrice. Avec 48 enfants au Rollingergrund et 31 à Gasperich, la crèche Barbara semble répondre à un réel besoin pour les parents qui travaillent en horaires décalés. Dès les premières semaines d'ouverture, la structure affichait complet.

(Julie Fohal)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • gio... le 15.07.2013 13:09 Report dénoncer ce commentaire

    je trouve cela bien pour le gens qui ont en réelle besoin...pas pour le gens qui travaille trop pour l'argent et la grosse voiture en délassant se que est le plus beau de la vie.

  • Paolo R le 15.07.2013 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    enfin!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Avant c'étais dém**der vous, mais sa c'étais avant!

  • ReSo le 15.07.2013 14:43 Report dénoncer ce commentaire

    La prochaine étappe sera: "Share a kid". On produit un enfant et le laisse à l'Etat pour s'en occuper. Lors des moments de solitude, on pourra aller le chercher pour s'en occuper quelques heures et le ramener par après. Vive l'ex RDA, vive le futur monde. De cette manière un enfant pourrait être partagé entre 3-4 "familles"

Les derniers commentaires

  • Stef Lynn le 06.10.2014 09:53 Report dénoncer ce commentaire

    Nous avons la chance d'avoir trouvé une creche qui propose des horaires elargies (5h30 - 22h30) près de notre lieu de travail à Bertrange et cela nous a sauvé la vie car nous avons pu garder nos emplois (nous travaillons tous les 2 en restauration) Nous ne pouvons pas nous permettre de rentrer qu'un seul salaire et nous ne nous sentons pas mauvais parents pour autant. Notre enfant est epanoui et nous sommes ravis

  • Crazy People le 16.07.2013 19:16 Report dénoncer ce commentaire

    Tout ces commentaires mettent en avant le goût du luxe, grosses voitures, maison, smart phone, computer et j'en passe, les gens qui n'ont pas tout celà se sentent inférieur à ceux qui l'ont, d'ou le boulot, normallement Mr. doit travailler et Mme. rester au domicile pour élever les enfants et les tâches ménagères,mais non, le goût du luxe prend le dessus, il faut de l'argent et toujours de l'argent, tant pis pour la progéniture elles ou ils iront à la crêche car nous devons bosser pour payer ceci et celà,aucune raison que notre voisin aie ça et pas nous,pauvre de vous.

    • Goyave 57 le 11.10.2013 16:19 Report dénoncer ce commentaire

      "Normalement Mr. doit travailler et Mme. rester au domicile pour élever les enfants et les tâches ménagères"!!! Mais dans quel monde vivez vous??? Quid des ménages (les plus nombreux) dans lesquels les 2 parents DOIVENT travailler, pour pouvoir vivre tout simplement: payer le loyer, la nourriture et les vêtements???? Je doute fort qu'aujourd'hui les gens travaillent par goût du luxe... Et pourquoi, si seul l'un des 2 parents devait travailler serait-ce forcément Mr.? Je pense que l'évolution de notre société vous a échappé, pauvre de vous.

  • bzzz le 16.07.2013 14:34 Report dénoncer ce commentaire

    enfant avec nous mais il arrive parfois qu il faille l amener à la crèche pour 6 heures du mat, c n est pas pour ça qu il y restera jusqu'à 22h30!

  • bzzz le 16.07.2013 14:31 Report dénoncer ce commentaire

    il est facile de critiquer quand on est est pas dans une tel situation. D accord sur un point: les critères d admission devraient être surveillés. Perso mon mari et moi travaillons parfois l w end et en postes de 3 tournées. Nous nous arrangeons au mieux pour travailler en décalé et garder notre enf

  • Karine le 16.07.2013 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    Suivant les commentaires, des infirmiers/ères ou serveurs/euses monoparentaux/les n'ont pas le droit de faire des enfants car pas de temps pour eux?? Je comprends cela différemment: justement, parce qu'ils travaillent à des horaires décalés, ils ont du temps à passer avec leurs enfants! Exemple: infirmière travaillant (plein temps au pire des cas!) de 6h à 14h/15h avec pause va récupérer son enfant à 15h30. Elle a encore son après-midi pour en profiter car contrairement à ceux qui travaillent 9h à 18h, elle ne va pas le faire manger et le coucher de suite tout just arrivé à la maison!