Allaitement au Luxembourg

06 mars 2018 15:30; Act: 06.03.2018 15:58 Print

Un tiers des bébés sont sevrés avant 4 mois

LUXEMBOURG - Le ministère de la Santé a publié lundi sa dernière enquête nationale portant sur l’alimentation des bébés au Grand-Duché.

storybild

Reprise du travail et manque de lait sont les principales raisons pour lesquelles les mamans arrêtent d'allaiter. (photo: AFP/leo Ramirez)

Sur ce sujet
Une faute?

À la naissance, 90,2% des mères au Luxembourg allaitent leur bébé. À la sortie de la maternité, elles sont encore 62,3% à ne nourrir leur enfant qu’au sein et 32% des bébés sont sevrés avant 4 mois, selon l’enquête publiée lundi par le ministère de la Santé.

Les raisons les plus évoquées pour le sevrage sont le manque de lait (53%) et la reprise du travail (23%). À noter que depuis le 1er janvier 2018, toutes les mamans disposent d'un congé maternité postnatal de 12 semaines, qu'elles allaitent ou pas.

Malgré tout, les autorités constatent une augmentation des taux d’allaitement à 4 et à 12 mois, par rapport aux enquêtes précédentes et estiment que cela va dans la bonne direction. Le ministère de la Santé se dit conscient qu’il existe des groupes de femmes avec un risque plus élevé de non-allaitement, telles que des mères jeunes, précaires ou avec un niveau d’éducation faible.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • unemaman le 06.03.2018 18:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et puis il y a les mères comme moi qui allaitent pendant 17mois !!! C est pour la moyenne globale sur le pays Après j ai eu de la chance, j ai passé le cap très difficile des premiers mois,où il n est pas trivial de donner le sein (douleurs,doutes). Vive l accompagnement des sages femmes à domicile

  • mamanallaitante le 07.03.2018 07:54 Report dénoncer ce commentaire

    il faut aussi dire que beaucoup de femmes sont très mal informées au sujet de l'allaitement. tout comme beaucoup de médecins malheureusement. il faudrait peut être envisager de mieux les informer à ce sujet, afin que les mères qui souhaitent réellement allaiter puissent le faire. et je ne pense pas que ce soit une question d'éducation ou du niveau de vie... allaiter son enfant est quelque chose de naturel et avant tout GRATUIT !!!!

  • lynn le 06.03.2018 22:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'ai eu 2 césariennes et j'ai culpabilisé. Mais allaiter mes 2 loulous m'a aidée à me sentir une vraie maman. À avoir ce moment privilégié avec mon bébé, seuls au monde. Pourtant ils réclamaient toutes les 2h-2h30 jour et nuit. J'ai jamais été aussi fatiguée mais je ne changerai cela pour rien au monde. Que du bonheur!!!!

Les derniers commentaires

  • schizo le 14.03.2018 17:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d’ accord avec Sandy !

  • mamanallaitante le 07.03.2018 07:54 Report dénoncer ce commentaire

    il faut aussi dire que beaucoup de femmes sont très mal informées au sujet de l'allaitement. tout comme beaucoup de médecins malheureusement. il faudrait peut être envisager de mieux les informer à ce sujet, afin que les mères qui souhaitent réellement allaiter puissent le faire. et je ne pense pas que ce soit une question d'éducation ou du niveau de vie... allaiter son enfant est quelque chose de naturel et avant tout GRATUIT !!!!

  • Ketti le 07.03.2018 07:53 Report dénoncer ce commentaire

    Le 1er je n'ai malheureusement pas pu allaiter longtemps. Par contre le 2ème, on vient d'entamer le 9eme mois, j'ai recommencé à travailler, il demande encore toutes les 2h la nuit, mais on profite tous les 2 de ces moments a deux

  • Sandy le 06.03.2018 22:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mieux vaut un biberon donné de bon cœur, qu’une tété donnée dans la douleur. Que chacune fasse ce qu’elle sent le mieux, et ça sera très bien comme ça.

  • lynn le 06.03.2018 22:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'ai eu 2 césariennes et j'ai culpabilisé. Mais allaiter mes 2 loulous m'a aidée à me sentir une vraie maman. À avoir ce moment privilégié avec mon bébé, seuls au monde. Pourtant ils réclamaient toutes les 2h-2h30 jour et nuit. J'ai jamais été aussi fatiguée mais je ne changerai cela pour rien au monde. Que du bonheur!!!!