Au Luxembourg

17 septembre 2021 07:00; Act: 17.09.2021 10:57 Print

Une boulette qui coûte dix jours de travaux

ESCH-SUR-ALZETTE - La circulation va être perturbée pendant une dizaine de jours, sur le boulevard Kennedy, à Esch, en raison d'une erreur sur un chantier privé.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«On ne veut pas pointer du doigt, ça peut arriver», soupire un porte-parole de la Ville d'Esch-sur-Alzette contacté par L'essentiel. «Mais c'est surtout pour l'impact sur la circulation... On ne veut pas être pointés du doigt nous-mêmes». Un chantier va en effet perturber le trafic sur le boulevard Kennedy, axe eschois très utilisé par les automobilistes, pendant une dizaine de jours. En cause: une erreur sur un chantier privé.

Une entreprise a en effet coulé du béton dans une canalisation. «Une nouvelle résidence est en construction», reprend le porte-parole de la commune, Luc Schloesser. «L'entreprise a dû effectuer de grands travaux souterrains pour faire des pieux en béton» pour les fondations du nouveau bâtiment. «Le souci, c'est qu'elle a laissé couler du béton liquide dans la canalisation».

«Ça a durci»

Et ce béton ne peut pas être tout simplement retiré de la canalisation. «C'est irrémédiable. Ça a durci dans la canalisation. On doit creuser, sortir une vingtaine de mètres de tuyaux et les remplacer». Si la quantité de béton coulé accidentellement n'est pas connue avec précision, elle a donc quand même suffi à rendre inutilisable 20 mètres de tuyauterie. Le trafic sur le boulevard Kennedy, entre la place Norbert-Metz, et le rond-point devant la gare d'Esch, se fera en sens unique, de ce samedi jusqu'au 28 septembre, dix jours plus tard.

La canalisation étant destinée à l'évacuation des eaux de pluie, le problème n'impacte pas la distribution d'eau aux ménages autour du chantier. «Mais ça peut poser problème en cas de fortes précipitations». Et, avec l'automne qui arrive, «on s'est dit qu'il fallait agir vite». D'où ces travaux organisés en urgence. Quoi qu'il en soit, la ville d'Esch ne payera rien pour ces travaux. «Ils sont effectués sous notre régie et les factures sont transférées» au promoteur du chantier sur lequel l'erreur est survenue.

(jw/yb/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • moijemoi le 17.09.2021 07:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "Le soucis, c'est qu'elle a laissé couler du béton liquide dans la canalisation". C'est vrai que si elle aurait laissé couler du béton solide, cela n'aurait pas été une boulette, mais un exploit.

  • arpagan le 17.09.2021 09:12 Report dénoncer ce commentaire

    que celui qui ne s'est jamais trompé lève le doigt la critique est facile .....

  • Jean-Claude le 17.09.2021 11:53 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait surtout arrêter de laisser des chantiers privés utiliser des routes publics pour faire leurs travaux. Sérieusement, un exemple bête est celui de la Place d'Argent à Luxembourg-ville. Des mois qu'on est amputé d'une voie de circulation pour un chantier inexistant ou à l'arrêt. Quand j'ai fait mes travaux dans ma maison, j'ai pas demandé à mes voisins de pouvoir utiliser leur jardin pour entreposer les matériaux et ma remorque. Cela devrait être pareil pour la construction de résidences, s'il n'y pas la place pour les camions, construisez plus petit point barre!

Les derniers commentaires

  • Tome le 19.09.2021 02:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On reconnaît la qualité des ouvriers du bâtiment au Luxembourg. Bravo

  • franky le 18.09.2021 15:15 Report dénoncer ce commentaire

    je travaille sur les chantiers depuis 25 ans ; je comprends l 'erreur , celà arrive de temps en temps malheureusement !

  • Hugo Victor le 18.09.2021 12:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme d’habitude... Travaux réalisés à la va vite et coûteux... et après au Même le bourgmestre on a fait une bêtise... c’est regrettable... on va réparer sans se soucier la gêne occasionnée et du coût faramineux économiquement... bravo

  • Alain le 18.09.2021 09:53 Report dénoncer ce commentaire

    Un dégat comme ça peut arriver, ce qui est plus grave à mon sens est que tout un axe de circulation ne puisse pas supporter plus que 1 incident, ça veut dire que beaucoup d'automobilistes n'ont pas d'alternative facile. Ce qu'il faut pointer du doigt ce n'est pas cet incident, ce n'est pas la fermeture d'une rue, c'est le mauvais aménagement du territoire qui ne permet pas la bonne circulation au moindre pépin. Pas de trajet de secours. Aussi autre suggestion : ça doit vraiment bloquer toute la rue ? ou alors ça pourrait autoriser le sens le plus emprunté en fonction du matin et du soir ...

  • un habitue le 18.09.2021 08:28 Report dénoncer ce commentaire

    quand on voit a differdange l eglise qui a du etre rasée du temps de m meisch bourgmestre et 7 ans apres nous savons toujours rien pour le pognon alors a esch pas besoin d attendre un paiement rapide et en souhaitant qu il n t est pas de faillittes DONC C EST LE CONTRIBUABLE QUI VA PAYER comme de bien entendu