Au Luxembourg

25 juin 2020 09:00; Act: 24.06.2020 14:18 Print

Une brochure pour «redonner foi en l'humanité»

LUXEMBOURG - Des élèves de l'école européenne ont édité une brochure pour compiler des actions positives qui ont vu le jour pendant le confinement.

storybild

Les applaudissements au balcon un peu partout dans le monde ont notamment marqué les élèves.

Sur ce sujet
Une faute?

«Ça a été un bon coup de boost et m'a fait réfléchir, ça me donne envie d'agir encore plus», s'enthousiasme Azriela De Vasconcelos Guimaraes. Cette élève de l'école européenne Kirchberg, 14 ans a participé au projet de deux classes qui ont répertorié, à l'occasion de leurs cours de morale, des actions positives et élans de solidarité pendant le confinement. Les élèves en ont fait une brochure d'une trentaine de pages, diffusée à l'échelle de leur établissement, avec une préface du directeur.

«Au départ, c'était juste un devoir, puis nous l'avons pris très à cœur», reprend Azriela, qui était notamment chargée de la mise en page de la brochure et a donc pu voir tout ce que ses camarades avaient déniché. «Chacun devait trouver une action de solidarité. C'était impressionnant de constater qu'autant d'actions avaient été effectuées». Azriela a opté pour les livraisons de courses à domiciles pour aider les personnes vulnérables. Ses camarades ont pioché, au Luxembourg et ailleurs, dans les applaudissements pour les soignants, les distributions de nourritures par la Stëmm vun der Strooss, la solidarité au Pakistan ou encore les donations de célébrités comme Rihanna, ou de l'organisation World Rugby.

Anna Dalasen, elle, a participé au projet car elle estimé que «la solidarité qui s’est formé entre nous tous pendant la crise du coronavirus est une belle chose dont on devrait parler, qu'il faut apprécier». «C'est extraordinaire de voir ce que les gens peuvent faire en étant solidaires, ça m'a vraiment touchée», confirme Beäte Bensone, une des élèves qui a participé au projet. Elle a notamment voulu mettre en avant l'association «Histoire de sourire», qui a créé un site pour rompre la solitude des personnes âgées. «C'est devenu plus qu'un devoir quand j'ai pu voir le travail des autres et toutes les actions menées pendant cette crise».

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Simon le 25.06.2020 12:41 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne initiative. J'en ai marre de lire chaque jour des 'tristes nouvelles' sur le COVID...

  • Le Grinch le 25.06.2020 10:31 Report dénoncer ce commentaire

    Voici au moins quelque chose de positif... Un bon point pour l'école européenne.

  • Fraise des bois le 25.06.2020 13:08 Report dénoncer ce commentaire

    Foi en l'humanité ? Quelle humanité ?!!! Ca n'existe plus et depuis bien longtemps ...

Les derniers commentaires

  • benvoyons le 25.06.2020 14:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nous avons perdus la foi dans le non travail de la majorité de leurs parents au sein de l UE

  • coms le 25.06.2020 14:10 Report dénoncer ce commentaire

    trop tard..

  • bob le 25.06.2020 13:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela va être un sacré boulot...

  • Fraise des bois le 25.06.2020 13:08 Report dénoncer ce commentaire

    Foi en l'humanité ? Quelle humanité ?!!! Ca n'existe plus et depuis bien longtemps ...

  • Simon le 25.06.2020 12:41 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne initiative. J'en ai marre de lire chaque jour des 'tristes nouvelles' sur le COVID...