Affaire au Luxembourg

01 septembre 2021 12:18; Act: 01.09.2021 12:29 Print

Une élue menacée après la mort de son chien

SANEM – Simone Asselborn-Bintz a été prise à partie par des internautes, après avoir aidé un chien malade à mourir. Elle appelle à lutter contre le harcèlement en ligne.

storybild

Simone Asselborn-Bintz veut profiter de l'affaire pour alerter sur le harcèlement en ligne. (photo: Editpress/Archives / Tania Feller)

Sur ce sujet
Une faute?

«Ma famille et moi avons vécu des moments difficiles», déplore Simone Asselborn-Bintz, députée LSAP et bourgmestre de Sanem. Elle raconte à L’essentiel avoir été la cible d'un message «affreux», la semaine dernière, sur les réseaux sociaux, pour une affaire privée liée à son chien. Sur la page Facebook d’une plateforme de défense des animaux apparaissait un message indiquant que l’élue avait euthanasié un chien pour s’en débarrasser.

La lettre, dont l’auteur est bien sûr resté anonyme, était rédigée à la première personne, comme si le chien lui-même s’exprimait et affirmait ne pas être malade. «Nous adorons les animaux, la mort du chien n’a pas été un événement anodin. Mais nous avons dû nous résoudre à l’euthanasier, car il était très malade», se souvient Simone Asselborn-Bintz. Une plainte contre X a été déposée, tandis que la lettre a été retirée dans la journée. «Mais elle avait été partagée 300 fois en quelques heures», soupire la députée, qui voit dans l’incident «une manœuvre politique». La lettre en luxembourgeois faisait référence au nom du journal de sa commune et aux fonctions de l’élue.

Surtout, Simone Asselborn-Bintz entend attirer l’attention sur la thématique du harcèlement en ligne. «Je veux dire aux jeunes victimes du phénomène qu’il ne faut surtout pas se laisser faire! Dites-le autour de vous, faites-vous aider, sinon le problème ne sera pas réglé!», implore l'élue. Elle critique aussi «ceux qui publient et partagent des messages sans rien connaître des affaires en question, ou du contexte».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Humanité en danger le 01.09.2021 13:05 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai opté pour vivre caché, tant la méchanceté gratuite et stupide font des ravages de nos jours ! Il n'est pas acceptable d'humilier publiquement des personnes, ni des commerces. Ces personnes qui aiment blesser me dégoutent. J'aimerais voir leur tête si on faisait pareil avec ces personnes. Ayez honte de vos agissements, je m'adresse bien sûr à ceux qui salissent les gens sur les réseaux.

  • Léon le 01.09.2021 12:40 Report dénoncer ce commentaire

    Harcèlement en ligne. Que l'Humanité est devenue débile.

  • Cailloux le 01.09.2021 13:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il suffit de quitter les réseaux sociaux qui n’ont rien de sociale pour être tranquille !

Les derniers commentaires

  • LiliAngelOrDemon le 02.09.2021 11:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour, moi j’avais lu la lettre et dans cette lettre il y avait bien spécifié que le chien était en bonne santé, il avait à peine 3 ans et que deux vétérinaires avaient refusés d’euthanasier ce chien, car ils ne trouvaient rien malgré plusieurs tests. Le seul problème apparemment était que la famille ne supportait pas le comportement du chien et que c’était finalement un troisième vétérinaire que je ne dirais pas où qui avait accepté de l’euthanasier. Maintenant aller savoir la vérité ???

    • En connaissance du dossier... le 02.09.2021 12:50 Report dénoncer ce commentaire

      Ce chien avait un comportement bi-polaire. c'est une maladie rare chez ce type de chien mais qui peut être extrêmement dangereuse. D'une minute à l'autre le chien change d'humeur et devient très aggressif, dangereux. Même son maître ne peut pas l'approcher. Dans ce cas ci l'euthanasie a été la bonne solution, même si le chien n'était pas malade. Cela ne change pas grand chose au fait que ce genre de façon de faire, publier ce genre de lettre, ne devrait pas etre accepté. Les commentaires fais suite à cette lettre son pour certains des incitations à la violence. La justice devrait s'en charger

  • luis le 02.09.2021 10:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    surtout les architectes dans les communes petits enveloppes. vu les orix du logement. les uns peuvent et les autres peuvent pas. Oui dans la plupart des communes !! ami ami.

  • Reflexion le 01.09.2021 22:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'ai FAIT euthanasier par mon vétérinaire plusieurs chats condamnés et souffrants et toute la famille en est encore triste plusieurs années plus tard. Mais je ne fréquente pas ces réseaux sociaux qui n'apportent que de la bêtise à mon humble avis.

  • mon chat est mort. le 01.09.2021 21:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j ai du faire euthanasier mon chat car elle souffrait trop. L irm pratiquée sur elle montrait les lésions qu elle avait ... on ne pouvait rien faire pour la soigner. J ai eu beaucoup de peine. une semaine plus tard au milieu de la nuit la police a débarque chez moi car un voisin 2 étages plus bas se plaignait d odeur de pipi de chat. il n a pas voulu me dire qui avait porté plainte a fait intrusion dans mon appartement... sa collègue gênée de ce comportement a regardé la facture du veto et m a dit que tout était en ordre.. avant de partir l agent a quand même vérifié que mes toilettes fonctionnaient... je ne suis pas une personne publique pourtant... mais la haine et la bêtise humaine n ont plus de limites...

    • Ne vous laissez pas faire le 02.09.2021 12:26 Report dénoncer ce commentaire

      Alors vous devez porter plainte contre X pour calomnies et harcèlements. Ainsi vous saurez qui vous a dénoncer car vous aurez accès au dossier! ;-)

  • la Saussice le 01.09.2021 21:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il y en a des assassins en puissance au luxembourg pour remplir votre assiette de viande ...