À Esch-sur-Alzette

26 mai 2016 17:35; Act: 27.05.2016 12:00 Print

Une enquête ouverte pour dépôt sauvage de déchets

LUXEMBOURG - Jeudi matin à Esch-sur-Alzette, 20 m3 de déchets sauvages ont été récoltés, rue de Belval. La police ouvre une enquête et l'État va prendre des mesures générales.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

De l'aveu même de Carole Dieschbourg, ministre de l'Environnement, le Luxembourg est face à «un phénomène non négligeable». Le dépôt sauvage de déchets, ou «littering», n'est pas nouveau évidemment, mais a plutôt tendance à s'accentuer qu'à diminuer. Jeudi matin à 7h, rue de Belval, à Esch-sur-Alzette, des employés communaux ont procédé au ramassage de 20 m3 de déchets. La police était sur place également et une enquête est ouverte pour retrouver la trace des fautifs.

«Les services techniques des communes collectent en général 1,6 kg de déchets sauvages par habitants et par an», précisait jeudi après-midi, Carole Dieschbourg, dans une réponse parlementaire, hasard du calendrier. Le phénomène, facteur de pollution visuelle et environnemental, engendre un coût de «1,2 million d'euros par an, dont 90% pour coûts de personnel, 4,8% pour coûts de moyens de transport/collecte et 5,2% pour coûts d'élimination».

Un «dépotoir honteux»

Rappelons que la loi relative aux déchets prévoit désormais des sanctions directes en cas de «littering». Si Esch est pointée du doigt par la police grand-ducale ce jeudi, d'autres points noirs sont constatés dans le pays. Une lectrice de L'essentiel indiquait il y a quelques jours un «dépotoir honteux» du côté de Pétange. «J'y passe plusieurs fois par jours et il y a là des gens de Pétange, de Bascharage et même des véhicules belges. Quelle honte!», a-t-elle posté sur Facebook avec une photo du site.

«L'idée d'une campagne d'affichage le long des routes est en cours de discussion», indique Carole Dieschbourg, qui confirme vouloir «des sanctions ciblées». Un affichage aux frontières du réseau autoroutier, similaire aux panneaux d'indication des limites de vitesse sur le territoire luxembourgeois, est notamment évoqué.

(NC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Peace & Love le 26.05.2016 19:28 Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu de mettre encore des radars, ils pourraient mettre des policiers sur le terrain. J'ai l'impression qu'on ne verbalise que la vitesse et l’alcool, tout le reste est permis !

  • esteban le 27.05.2016 08:39 Report dénoncer ce commentaire

    Les gens qui jettent leurs déchêts dans la nature sont vraiment des moins que rien... De fortes amendes accompagnées de travaux d'intérêt général, voilà ce que méritent ces pollueurs.

  • Lux le 26.05.2016 22:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas d'éducation et pas de savoir vivre ! Il faut des sanctions et des vraies! L'école doit être refaite chez beaucoup ! Mais surtout , ces phénomènesne sont pas digne du pays ! Il faut des sanctions et des vrais pour ceux qui agissent de la sorte !

Les derniers commentaires

  • Philippe le 27.05.2016 17:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les 176€ d'amendes du "pauvre" monsieur de la semaine dernière sont donc parfaitement justifiés. A commencer par lui pour l'enquête.

  • coco le 27.05.2016 14:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faut bien sanctionner ces gens " SALLE " il faudrait plus des policiers dans les rues, mais à pied ça fait bien pour les jambes et aussi ils voient mieux ce que ce passe, rester assis au commissariat attendre que le téléphone sonne, c'est pas la solution. Plus de contrôle sur place !!

  • Merzig Guy le 27.05.2016 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    Cette ville est sale, l'autre c'est le Bronx et encore une autre un tas d'ordure! Chaque localité a ses endroits propres et ses endroits sales! Aucune ne vaut mieux qu'une autre et aucune n'est plus sale que l'autre!

  • Vindulux le 27.05.2016 13:11 Report dénoncer ce commentaire

    1,6 kg par habitant cela ne représente que 800 000 kg. Comme si il n’était pas possible de mettre de grands containers dans toutes les villes accessibles gratuitement 24h/24 par tous les habitants. Le ramassage des poubelles doit être un service gratuit pour tous et financer directement par l'impôt. Et la taxe communale devrait être proportionnel aux revenus du ménages ainsi les plus modestes seraient exempté de cette taxe.

    • Mais Claude le 27.05.2016 19:13 Report dénoncer ce commentaire

      La taxe communale est proportionnelle aux revenus!

  • poubelles le 27.05.2016 11:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les vidanges des piubelles ont augmenter ces dernières années à esch. je suis pour les amandes pour les gens qui jettent les déchêt n'importe où mais il faut aussi diminuer les prix des vidanges. et les sacs poubelles blanc qu'on trouve au cactus coute trôp cher aussi. 3 euro je pense pour 1 seul sachet...