Santé au Luxembourg

23 septembre 2019 07:00; Act: 23.09.2019 08:59 Print

Si le vapotage est dangereux, la loi changera

LUXEMBOURG - Si aucun décès n'a été constaté dans le pays, le Luxembourg reste vigilant aux effets nocifs de la cigarette électronique.

storybild

La cigarette électronique est dans le collimateur, car elle aurait causé six décès aux États-Unis.

Sur ce sujet
Une faute?

La cigarette électronique est dans le collimateur, et de nombreux pays n'hésitent plus à légiférer pour imposer des restrictions. C'est le cas des États-Unis, qui comptent interdire les e-cigarettes aromatisées. La nouvelle loi antitabac étant entrée en vigueur à l'été 2017, le Luxembourg ne prépare aucune adaptation pour le moment. «Mais des réflexions seront menées sur le cadre législatif si la situation venait à l'exiger», assure le ministère de la Santé.

La mortalité du produit pose question, alors que six décès ont été imputés à la cigarette électronique aux États-Unis. «À l'heure actuelle, aucun cas de maladie lié au vapotage n'a été déclaré à la Direction de la santé au Luxembourg», assure le ministère.

Mais les dangers sont bien réels, d'après les professionnels. «On compte sur le marché plus de 7 000 parfums à base d'arômes artificiels. Dans plus de 75% des e-cigarettes et recharges testées, du diacétyle, une substance liée à une maladie pulmonaire grave, a été identifié». Ces arômes étant «prisés des jeunes», le ministère rappelle que les produits liés au vapotage sont, comme la cigarette, interdits de vente aux mineurs.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MPP le 23.09.2019 07:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’ai arrêté de fumer il y a trois mois, depuis je me suis mis à la cigarette électronique. Après une semaine je ne toussais plus et dans la maison fini les odeurs désagréables. Il est évident que si nocif alors beaucoup moins que la cigarette normale. De plus il faut préciser que les gens décédés avec une cigarette électronique aux États Unis fumaient du THC avec ! Bien entendu la cigarette traditionnelle restera toujours disponible car l’état empoche d’énormes taxes avec alors qu’avec la cigarette électronique ce n’est pas le cas donc faudra l’interdire ! Rien ne prouve que c’est nocif alors que la cigarette oui. Une fois taxée la cigarette électronique deviendra aussi banale que la cigarette.

  • Paul le 23.09.2019 07:27 Report dénoncer ce commentaire

    Et la cigarette alors, pas dangereux non plus ?

  • Louis le 23.09.2019 08:24 Report dénoncer ce commentaire

    On est prêt à interdire la cigarette électrique dans le cas où il "serait prouvé qu'elle est dangereuse", mais la cigarette classique, elle qui ne fait plus aucun doute quant à son extrême dangerosité, on continue à la vendre.

Les derniers commentaires

  • sycloux le 24.09.2019 03:22 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je trouve que cela sent bon,la cigarette électronic cela a une bonne odeur plaisante:)

  • lol le 23.09.2019 15:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout est une question de taxe à mon avis et de lobby des cigarettiers j’ai arrêté grâce à la cigarette électronique

  • non fumeur le 23.09.2019 14:35 Report dénoncer ce commentaire

    Si - comme dit l'article - dans plus de 75% des e-cigarettes et recharges testées, du diacétyle, une substance liée à une maladie pulmonaire grave, a été identifié, alors il faut interdire de suite ces 75%, et pas seulement aux mineurs.

  • Une frontalière le 23.09.2019 14:31 Report dénoncer ce commentaire

    Les lobbyistes du tabac ont encore frappé aux US... seul pays d'ailleurs qui affirme avoir des décès. Il est quand même hallucinant ce pays. Ils arrivent à faire voter des lois interdisant une pratique où ils affirment avoir eu 7 ou 8 décès mais par contre rien pour interdire le tabac qui provoque des millions de mort...

  • bleublanc le 23.09.2019 14:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @gilet. Les 10% qui restent ça doit être les riches, n'est-ce pas? Éviter donc de proposer des solutions sur le dos des gens moins aisés, s.v.p.