Tabagisme au Luxembourg

27 mai 2019 13:30; Act: 27.05.2019 19:27 Print

Une femme sur trois âgée de 18 à 24 ans fume

LUXEMBOURG - L'enquête annuelle de la Fondation cancer montre les limites actuelles de la politique antitabac menée au Grand-Duché.

storybild

12% des 25-34 ans fument désormais la chicha au Luxembourg. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'enquête annuelle de la Fondation cancer, réalisée en 2018 par TNS Ilres auprès de 3 057 personnes résidant au Luxembourg, âgées de 16 ans ou plus, montre une évolution que la Fondation cancer qualifie de «catastrophe sanitaire». Selon ce baromètre, dans la tranche d'âge 18-24 ans, les femmes sont désormais plus nombreuses à fumer (30%) que les hommes (22%).

Alors que les hommes continuent à représenter la majorité des fumeurs, un autre ratio interpelle: la part des adolescents qui fument la chicha a encore augmenté en 2018, de deux points, pour s'établir à 25%. Ce mode de consommation enregistre même une spectaculaire pénétration chez les 25-34 ans, avec une progression de 140% (de 5 à 12%). C’est aussi dans ce segment d’âge qu’on observe le plus grand nombre de fumeurs, tous sexes confondus, précise l'étude.

Interdiction de fumer dans les lieux publics

Globalement, 20% des résidents du Luxembourg fument activement, rappelle la Fondation cancer qui continue de réclamer une hausse «significative» du prix des cigarettes. En plus de proposer une consultation téléphonique pour le sevrage tabagique, l'organisme offre depuis 2017 des consultations personnelles avec une tabacologue (prise de rendez-vous au 45 30 331).

Pour rappel, depuis le 1er août 2017, et l'entrée en vigueur de la nouvelle loi antitabac, il est interdit de fumer ou vapoter dans tous les lieux publics au Grand-Duché - dont les aires de jeux, et les mineurs sont davantage protégés.

(pp/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Étonnés? le 27.05.2019 16:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela fait presque dix ans que le laissé faire a commencé. Gamins et gamines de moins de 16 ans au White ou au VIP Room, ados descendant les bières dans des restos et bien d'autres avatars du même calibre. Et puis la cigarette à laquelle se greffe un autre avatar du nom de shisha, et le tableau est total. Je ne suis pas sûr du tout que les parents luxembourgeois de sentent concernés. Beaucoup ont choisi, et le pire c'est qu'ils assument.

  • Stéphane le 27.05.2019 14:25 Report dénoncer ce commentaire

    ça me déprime toujours de voir des jeunes fumer. Quel intérêt ?

  • Schlapp le 28.05.2019 12:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi je trouve que c'est très sexy une femme qui fume, d'autant plus si c'est un cigare.

Les derniers commentaires

  • luxo le 29.05.2019 06:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si notre pays n’est pas capable d’augmenter le prix des cigarettes, il devrait pour préserver la santé de tous , interdire de fumer en terrasse , sur les trottoirs et devant les cafés. En fait il faut interdire de fumer en public et construire des boites payantes de la taille d’une cabine téléphonique pour que le fumeur puisse s’isoler pour d’enfumer.

  • Schlapp le 28.05.2019 12:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi je trouve que c'est très sexy une femme qui fume, d'autant plus si c'est un cigare.

  • Jean II le 27.05.2019 17:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce matin en ouvrant mes volets à 7 h 00 , une ado fumait sa cigarette en rejoignant l'arrêt de bus ...

  • Étonnés? le 27.05.2019 16:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela fait presque dix ans que le laissé faire a commencé. Gamins et gamines de moins de 16 ans au White ou au VIP Room, ados descendant les bières dans des restos et bien d'autres avatars du même calibre. Et puis la cigarette à laquelle se greffe un autre avatar du nom de shisha, et le tableau est total. Je ne suis pas sûr du tout que les parents luxembourgeois de sentent concernés. Beaucoup ont choisi, et le pire c'est qu'ils assument.

  • Cédric le 27.05.2019 16:09 Report dénoncer ce commentaire

    Pas étonnant, je me faisais la réflexion en rue récemment qu'il n'y avait que des demoiselles qui fumaient. Certainement plus influencables et plus facile pour garder la ligne.