À Luxembourg

24 novembre 2018 12:28; Act: 24.11.2018 12:43 Print

Une foule orange a donné de la voix pour les femmes

LUXEMBOURG - Près de 600 manifestants ont rejoint la marche solidaire dans la capitale contre les violences faites aux femmes.

Sur ce sujet
Une faute?

«C'est important de montrer que la jeunesse et les hommes sont là. Nous voulons donner une voix aux femmes que l'on n'entend jamais», affirment Marie, 19 ans et Pierre, 18, abrités sous leur parapluie orange. Ce samedi matin, les tee-shirts, écharpes, et parapluies oranges de la foule réunie sur le parking du Glacis tranchaient avec le temps gris et maussade. Ils étaient près de 600 à avoir répondu à l'appel pour lutter contre les violences à l'égard des femmes et des filles, lancé par le Conseil national des femmes du Luxembourg et le Zonta international à l'occasion de l'Orange Week.

Leur marche solidaire les a amenés à travers le centre de la capitale jusque devant la Chambre des députés. Dans les rangs, beaucoup d'officiels mais aussi des jeunes, des familles, etc. Les problématiques soulevées sont très variées. Marie et Pierre évoquent le manque de parité à la Chambre des députés ou encore la taxe tampon.

Harcèlement de rue

«Ce sont des produits d'hygiène de base et pourtant, ils peuvent peser très lourd dans le budget d'une femme». Une autre jeune manifestante parle de sa tante victime de violences conjugales. «Ça a été très dur pour toute la famille. On oublie qu'au Luxembourg on frappe encore des femmes», souligne-t-elle.

Line 30 ans, et Simone 28, militent pour le droit des femmes à s'habiller comme ça leur chante. «Le harcèlement de rue est moins présent ici que dans d'autres pays voisins mais il existe, témoignent-elles. Et la misogynie, c'est aussi la pseudo-galanterie et le fait de se demander quelle tenue portait une victime de viol».

Diaporama: Un foule orange a donné de la voix pour les femmes

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Unicorn le 24.11.2018 15:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faut nier la violence seulement contre les femmes car les hommes sont aussi victimes de violences.

  • MarcC le 25.11.2018 10:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop à la violence tout court

  • CAROLINE le 24.11.2018 12:54 Report dénoncer ce commentaire

    Orange au Luxembourg...Jaune en France

Les derniers commentaires

  • cerise le 26.11.2018 08:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les hommes aussi sont harceles Mais ont trop de pudeur pour en parler il y aura tjs de mauvais hommes et de mauvaises femmes !

  • Surfer le 25.11.2018 11:53 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une tradition ici : le marathon est orange, la couronne est orange.. ING sponsorise tous les grands évènements..

  • MarcC le 25.11.2018 10:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop à la violence tout court

  • manara le 25.11.2018 03:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la plus belle creature sur cette planète c est les femmes alors respectons les

    • Unicorn, le vrai le 25.11.2018 12:32 Report dénoncer ce commentaire

      la femme n'a jamais pu s'imposer par la force, au contraire des hommes, elle a appris, à travers ses gènes, à s'imposer par la séduction et la sournoiserie, deux attitudes trompeuses qui une fois qu'elles éclatent au grand jour, constituent une violence psychique condamnable.

  • lynn le 24.11.2018 22:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Impossible d’être là mais nous avons skié en veste orange pour vous soutenir. Homme, femme, enfant, non à la violence!!! STOP!!!!