Au Luxembourg

17 juillet 2019 08:00; Act: 17.07.2019 09:54 Print

Une maison relais pour 170 enfants à Dudelange

DUDELANGE - Dans le cadre de la politique de développement des infrastructures scolaires, une nouvelle maison relais va voir le jour à Ribeschpont.

storybild

Actuellement, la maison relais fait partie intégrante de l'école.

Sur ce sujet
Une faute?

«Dudelange est une ville en pleine croissance et l'une de nos priorités, c'est le secteur de l'enfance. Le développement d'infrastructures scolaires, à l'image de l'inauguration récente d'une crèche dans le quartier d'Italie, en est l'illustration», confie Dan Biancalana, le bourgmestre.

Le vote tout récent par le conseil communal d'un budget de 5 millions d'euros pour la construction d'une maison relais - un lieu d'accueil pour les enfants le matin avant l'école et l'après-midi après les cours - dans le quartier Ribe-schpont, s'inscrit dans le cadre de cette politique axée sur l'enfance. «Notre objectif est d'arriver à ce que chaque quartier ait sa maison relais. Celle qui existait déjà faisait partie intégrante de l'infrastructure scolaire. Mais elle était limitée en nombre de places», précise le bourgmestre.

Prête en 2021?

Le nouveau bâtiment sera édifié à proximité de l'école, mais pourra recevoir 170 enfants, contre 80 à l'heure actuelle. Les appels d'offres vont être lancés dans les prochaines semaines et les travaux devraient débuter en fin d'année 2019 voire début 2020.

Ensuite, il faudra compter une année de travaux. «Avec cette nouvelle structure, nous serons ainsi en mesure de couvrir quasiment la totalité de nos besoins en la matière», se réjouit Dan Biancalana. Jusqu'à l'émergence du nouveau quartier Neischmelz en 2021, qui conduira certainement la ville, à proposer encore de nouvelles solutions.

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • manacaem le 17.07.2019 20:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et les parents ? Ils s occupent quand de leur progéniture ?

  • personne le 17.07.2019 12:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "couvrir quasiment les besoins..." c'est surement une blague ou M. le Bourgmestre n'a aucune notion/connaissance des conditions d'admission aux Maisons Relais!!!

  • Angelo51 le 17.07.2019 15:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour les parkings d’enfants au moment de leur vie où ils ont le plus besoin de leurs parents le Luxembourg fait fort. Sacrifier les enfants à des intérêts économiques témoigne d’une vocation parentale hors du commun.

Les derniers commentaires

  • georgette le 17.07.2019 21:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Déjà il faudrai y arriver avec tous ces bouchons.

  • manacaem le 17.07.2019 20:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et les parents ? Ils s occupent quand de leur progéniture ?

  • Angelo51 le 17.07.2019 15:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour les parkings d’enfants au moment de leur vie où ils ont le plus besoin de leurs parents le Luxembourg fait fort. Sacrifier les enfants à des intérêts économiques témoigne d’une vocation parentale hors du commun.

  • personne le 17.07.2019 12:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "couvrir quasiment les besoins..." c'est surement une blague ou M. le Bourgmestre n'a aucune notion/connaissance des conditions d'admission aux Maisons Relais!!!

  • max le 17.07.2019 08:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pour Esch-Sur-Alzette c est pour quand ? Ici il faut réserver des places en maison relais avant que la femme soit enceinte