SpaceResources.lu

02 mars 2017 16:03; Act: 03.03.2017 09:51 Print

Une mission sur la Lune pour le Luxembourg

LUXEMBOURG - En collaborant avec la société japonaise ispace, le Grand-Duché va participer, d’ici fin 2017, au lancement d’un petit robot sur la Lune.

storybild

Étienne Schneider, vice-Premier ministre et ministre de l'Économie et Takeshi Hakamada, CEO ispace Inc., ont présenté le projet. (photo: MECO)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Depuis le lancement de l’initiative SpaceResources.lu (en février 2016), une cinquantaine d'entreprises sont déjà venues frapper à la porte du Luxembourg. Un nouvel accord vient d’être conclu ce jeudi avec ispace Inc., une société japonaise spécialisée dans l'exploration lunaire à l’aide d’un petit robot. «Ce projet correspond parfaitement à nos attentes et c’est une grande première», se réjouit Étienne Schneider, vice-Premier ministre et ministre de l’Économie. «Le Luxembourg va avoir l’opportunité de participer à une mission lunaire. C’est un maillon important pour le développement de SpaceRessources.lu dans les années à venir».

Le robot de la Team Hakuto, sélectionné lors du Google Lunar X Prize, a pour objectif, à terme, d'envoyer des données vers la Terre depuis la Lune.

Finaliste du concours Google Lunar X Prize avec son robot baptisé «Hakuto», ispace enverra son engin en direction de la Lune avec un opérateur indien en décembre 2017. «ispace emploie une vingtaine d’ingénieurs au Japon, mais nous envisageons d’engager cinq ou six personnes au Luxembourg lors de la prochaine année. Ce nombre devrait monter à 20 ou à 30 par la suite en fonction de nos besoins et de notre croissance», a affirmé Takeshi Hakamada, CEO d’Ispace Inc, lors d'une conférence de presse ce jeudi.

«Nous allons soutenir ispace de manière financière au niveau de la recherche et du développement», a conclu Étienne Schneider. «Notre idée n’est pas de créer rapidement des emplois à très court terme dans notre pays, mais de mettre en place un écosystème qui permette à ce nouveau business de se développer dans la durée. Et à ce moment-là, forcément créer de l’activité économique et les emplois qui iront avec. Nous devons être capables de préparer le futur de notre économie en investissant dès maintenant dans de nouveaux modèles».

Etienne Schneider, Vice-Premier ministre et Ministre de l’Economie, au micro de L'essentiel Radio.

(Frédéric Lambert/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bonne idée le 02.03.2017 22:54 Report dénoncer ce commentaire

    Autant je critique les idées délirantes d'aller sur des astéroïdes, autant je ne peux qu'approuver cette idée de mission lunaire. Si en plus (au cas Mr Schneider lirait mon message) le Luxembourg pouvait ajouter la recherche de présence d'Hélium 3 sur la Lune alors ce serait parfait. 1 tonne d'Hélium 3 permettrait d'alimenter en énergie quasiment tous les pays occidentaux pendant 1 an ... Voila pourquoi les chinois développent un programme lunaire ambitieux.

  • charles le 02.03.2017 16:38 Report dénoncer ce commentaire

    Alors là, cela va vider l'ADEM de ses demandeurs d'emploi !

  • Roudeleiw le 02.03.2017 16:47 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo, il faut penser à l'avenir, et ne pas avoir une vision uniquement jusqu'aux prochaines législatives. Beaucoup de pays devraient s'en inspirer.

Les derniers commentaires

  • dieux le 03.03.2017 16:16 Report dénoncer ce commentaire

    Mdrrr les commentaires...céline elle se marre;)

  • Pauvre de nous... le 03.03.2017 07:24 Report dénoncer ce commentaire

    Et pour sauver les ouvriers qui meurent régulièrement sur les chantiers du Luxembourg, aucunes idées?

  • Le Cerbère. le 02.03.2017 23:01 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai juste deux questions : Concrètement quest-ce que cela va (r)apporter au Luxembourg et surtout quel est le montant de la facture?

    • Le_Nordiste le 03.03.2017 13:20 Report dénoncer ce commentaire

      A votre avis, cela rapporte quoi quand une société d'installe au Luxembourg? Probablement du boulot, ou à défaut de jobs de l'argent en tant qu'impôts.

  • Bonne idée le 02.03.2017 22:54 Report dénoncer ce commentaire

    Autant je critique les idées délirantes d'aller sur des astéroïdes, autant je ne peux qu'approuver cette idée de mission lunaire. Si en plus (au cas Mr Schneider lirait mon message) le Luxembourg pouvait ajouter la recherche de présence d'Hélium 3 sur la Lune alors ce serait parfait. 1 tonne d'Hélium 3 permettrait d'alimenter en énergie quasiment tous les pays occidentaux pendant 1 an ... Voila pourquoi les chinois développent un programme lunaire ambitieux.

    • Ambassade de TontonBeberie le 03.03.2017 10:38 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis d'accord avec vous, la lune est trop souvent négligée, surtout au profit de ridicules et prématurées ambitions martiennes ... Par contre pour l'hélium 3 (et pour la plupart des ressources lunaires, notamment des métaux non oxydés), le problème n'est pas de le trouver, je ne doute pas, mais d'en faire quelque chose sur place ou de le ramener, et ce ne peut quasiment passer que par une base habitée permanente. Je suis d'accord aussi que les chinois sont sur la bonne voie. Aux USA, le programme Constellation de Bush allait dans ce sens aussi, mais un certain Obama a tout détruit.

    • @Ambassade le 03.03.2017 22:19 Report dénoncer ce commentaire

      Puisque vous semblez intéressés par les sujets liés à l'énergie, alors je vous conseille de regarder les réacteurs de 4ème génération (MSFR) à neutrons rapides et qui utilisent le Thorium ... C'est notre avenir énergétique, jusqu'au réacteurs de 5ème génération permettant la fusion.

  • Rigoberta le 02.03.2017 22:48 Report dénoncer ce commentaire

    combien ca va me couter?

    • Ambassade de TontonBeberie le 03.03.2017 10:38 Report dénoncer ce commentaire

      Probablement rien du tout