Xavier Bettel

26 septembre 2020 13:18; Act: 26.09.2020 13:53 Print

«Une montée des discours populistes et irrationnels»

NEW YORK - Le Premier ministre Xavier Bettel s'est exprimé dans un message préenregistré à l’Assemblée générale des Nations Unies. Découvrez l'intégralité de son intervention en vidéo.

Sur ce sujet
Une faute?

Pandémie oblige, c'est dans un message préenregistré que le Premier ministre du Luxembourg s'est exprimé lors de la 75e séance de l’Assemblée générale des Nations Unies. Un discours largement axé sur la crise du coronavirus et ses conséquences. Xavier Bettel en a ainsi profité pour partager son inquiétude sur «la montée des discours populistes simplistes, voire anti-scientifiques ou irrationnels».

«La crise du Covid a exacerbé les tentations de réduire les libertés publiques au-delà de ce qui était nécessaire. Dans de nombreuses régions et de nombreux États, l’espace civique se réduit comme peau de chagrin. La répression des opposants ou des défenseurs des droits de l’homme devient monnaie courante», a-t-dénoncé.

«Limitations des libertés publiques»

Rappelant que la pandémie constituait «situation d’urgence planétaire» empêchant les différents chefs d'État et de gouvernement de se réunir à New York «la ville la plus ouverte qui soit, la ville de toute les rencontre», Xavier Bettel a introduit son discours en effectuant un état des lieux des grand changement suscités par la crise sanitaire.

«Elle a été accompagnée de limitations des libertés publiques, d’un retour des frontières, d’une remise en question des acquis de la liberté des échanges commerciaux et de l’intégration économique ainsi que d’une mise à l’épreuve sans précédent des systèmes de soins publics et privés».

«L’action isolée constitue un risque pour tous»

Le chef du gouvernement luxembourgeois a également souhaité souligner les réussites, notamment en termes d'entraide: «Nous avons aussi vu de très nombreux exemples concrets de solidarité entre les pays et les peuples. Je pense ici aux évacuations médicales. La rupture des chaînes d’approvisionnement et les obstacles à la circulation notamment de matériel de protection ont également posé un défi important».

« Pour notre part, le Luxembourg adhère à un ordre international basé sur la règle de droit et la souveraineté des États ; il n’y a pas de contradiction entre les deux. L’Organisation des Nations Unies est l’enceinte faîtière du système international et comme telle la garante du multilatéralisme. Dans notre monde globalisé et interdépendant, l’action isolée, non concertée, constitue un risque pour tous, y compris pour ceux qui ne se sentent pas liés par la règle commune», a-t-il conclu.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Expulsio Politicorum le 26.09.2020 17:16 Report dénoncer ce commentaire

    Parfois la vérité dérange, il suffit de dire populiste pour tout et n'importe quoi alors.. j'espère que la suite de l'épidémie va bien se passer, mais si ça se passe mal ces politiciens auront intérêt à faire les valises.

  • Très souvent censuré par L'Essentiel le 26.09.2020 17:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si l'Europe était un peu plus sociale et si les politiques étaient un peu moins déconnectés de la réalité misérable de 80% de la population, peut-être qu'il y aurait moins de populisme. L'Europe nous a lâchés pendant la crise bancaire, pareil pendant le Covid, et les politiques sont de plus en plus corrompus. A qui la faute ? Attendez qu'on "retourne à la normale" et qu'on paie pour cette crise... et là, on sera en 1933.

  • Populisme le 26.09.2020 14:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Votre petit peuple est le premier populiste en Europe, il faut d'abord regarder, etudier, et modifier les choses chez soi avant de les dicter aux autres !

Les derniers commentaires

  • Simone le 28.09.2020 20:39 Report dénoncer ce commentaire

    Si vous arrêtez de chanter et augmenter le salaire minimum pour 3.500 euros par mois ? Il faut que les mecs que travaillent pour l'Europe payent des impôts localement et que compagnies comme amazon payent des impôtscomme tous les petites compagnie enfin pour changer cette politique il faut donner le droit de vote a tous les résidentil faut finir avec un système pour les riches. Même les luxembourgeois sont obligés à partir du luxembourg pour acheter une habitacion c'est la politique terroriste d'un état.

  • Vietnam le 28.09.2020 16:05 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ce discours n'st pas fait en luxembourgois?

  • veritis l autre le 28.09.2020 08:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non veritis : le virus est bien présent et a déjà muté 4 fois il est encore plus fort si ça se trouve .

  • joe le 27.09.2020 21:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Maxe tu devrais revoir ta copie parce qu’elle députés ne gagne pas 10 à 50 fois plus de 4000 € tu crois au Père Noël ou tu crois à la poupée rousse

  • luxo le 27.09.2020 17:35 Report dénoncer ce commentaire

    C'est grave, ni Bettel ni les politiques ni les riches Luxembourgeois se rendent compte que nous somme le pays le plus populiste d'Europe. Avant de critiquer les autres regardons ce qui se passe au GDL. La France est le pays de l'Egalité le Luxembourg est celui des inégalités, entre les riches et les pauvres , entre le nationaux et les étrangers. La majorité des électeurs trouvent normal que la moitié des résidents sont exclus du droit de vote. La volonté du gouvernement de donner plus de place au patois luxembourgeois, c'est bien du nationalisme.