Au Luxembourg

26 octobre 2021 10:34; Act: 26.10.2021 12:08 Print

Une pétition contre le vaccin des enfants cartonne

LUXEMBOURG - Une pétition réclamant l'interdiction des «vaccins de type thérapie génétique à nos enfants» a franchi la barre des 4 500 signatures.

storybild

Une pétition contre la vaccination des enfants fera l'objet d'un débat public. (photo: AFP/Rodrigo Buendia)

Sur ce sujet
Une faute?

Une pétition aux motivations un peu confuses a franchi ce mardi la barre des 4 500 signatures entraînant un débat public avec les députés et ministres concernés par le dossier. La pétition intitulée «Stop aux vaccins de type thérapie génétique (Covid-19) à nos enfants» était ouverte aux signatures depuis le 17 septembre. Pour le pétitionnaire, qui semble faire référence aux vaccins anti-Covid à ARN messager, «ces injections ne sont pas des vaccins comme n'importe quel autre vaccin contre la grippe».

Selon le texte qu'il a déposé auprès de la Chambre des députés, «ces injections pourraient modifier nos gènes» de manière «irréversible pour le reste de notre vie». La plupart des scientifiques travaillant sur le sujet ont bien indiqué, ces derniers mois, que c'est faux, l'ARN messager n'agissant pas dans le noyau des cellules, où se trouve l'ADN, il ne risque pas de modifier les gènes du patient. Mais la fake news lancée au début de la campagne de vaccination avait duré.

«Prudence et proportionnalité»

Le pétitionnaire mélange aussi la technique vaccinale avec les OGM, en expliquant que «de nombreux parents sont réticents à manger des aliments génétiquement modifiés. Ces mêmes parents ne veulent sûrement pas laisser modifier les gènes qu'ils ont donnés avec amour à leurs enfants». La pétition évoque aussi le facteur risque/avantage, les enfants n'ayant en effet que très peu de risques de développer une forme grave de Covid. Depuis le début de la pandémie, seul 0,7% des patients en soins intensifs et 2,5% des patients en soins normaux avaient moins de 14 ans au Luxembourg.

«Administrer des vaccins Covid-19 à des enfants en bonne santé pour protéger les adultes est contraire à l'éthique et injustifiable. Le gouvernement a le devoir d'agir avec prudence et proportionnalité», ajoute le pétitionnaire. Le Luxembourg vaccine pour le moment les adolescents à partir de 12 ans, et pas les enfants. D'ailleurs, le pétitionnaire croit savoir qu'il existe d'autres traitements et médicaments «récemment découverts et qui ont prouvé leur effet curatif contre la pandémie»...

(L'essentiel)