Au Luxembourg

30 juin 2016 15:36; Act: 30.06.2016 18:39 Print

Une pétition contre les crachats bientôt en ligne

LUXEMBOURG – Les membres de la commission des pétitions ont validé plusieurs textes, jeudi. Ceux-ci seront ouverts aux signatures dans les prochaines semaines.

storybild

«Beaucoup de pétitions mettaient en avant l'intérêt particulier et non l'intérêt général», a constaté Marco Schank (au premier plan). (photo: Editpress/Fabrizio Pizzolante)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Une fois n’est pas coutume, les membres de la commission des pétitions ont rejeté jeudi la majorité des textes qui leur étaient présentés. Sur les quatorze étudiés, seulement cinq ont été validés, la plupart étant à reformuler, concernant notamment des lignes de train dans le pays ou des primes d’éducation. «Nous avons constaté que beaucoup de textes mettaient en avant l’intérêt particulier et non l’intérêt général», explique Marco Schank, président de la commission des pétitions, joint par L’essentiel.

L’un des textes validés concerne les crachats. L’auteur demande à ce que cracher sur la voie publique (rues, places, trottoirs, parcs,…) soit formellement interdit. Les policiers ou agents municipaux auraient alors à sanctionner ces comportements. La pétition réclamant un meilleur contrôle du port de la ceinture de sécurité dans les bus qui en sont pourvus a été validée, après reformulation. Deux autres textes demandant des places de parking gratuites pour les élèves devant les lycées, ainsi qu’une procédure de naturalisation plus rapide, ont aussi été validés.

Deux pétitions demandent des aides supplémentaires pour les agriculteurs. L’une a été validée, tandis que «l’auteur de la seconde a été contacté, précise Marco Schank. Nous lui demanderons s’il veut bien fusionner avec le premier texte». Deux pétitions sont en suspens, le temps de contacter leurs auteurs. L’une concerne la sécurité au rond-point Raemerich, l’autre les énergies renouvelables. «Si les récentes avancées sur ces dossiers conviennent aux auteurs, les textes seront supprimés. Sinon, les pétitions seront en ligne». Enfin, le texte réclamant plus de moyens pour les agents de sécurité a été refusé, car «il faut attendre au moins un an entre deux pétitions sur le même sujet, ce qui n’est pas le cas ici».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Julia le 30.06.2016 21:10 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une nouvelle mode ou quoi ? je croise toutes les dix minutes quelqu'un cracher, surtout des jeunes, qu'est ce que c'est cette attitude ? Je trouve cela déplacé et dégueulasse, un manque d'éducation. On ne voyait pas ça aussi fréquemment avant, faut cesser tout ça !!!

  • Carina le 30.06.2016 18:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est tellement dégoûtant, certains arrêts de bus en sont tellement infestés que je ne sais plus où me mettre pour ne pas marcher dessus. Et puis il y a eu un jeune homme très délicat qui l'a fait devant mes chaussures (l'arrêt était bondé de gens à midi).

  • luxlux le 01.07.2016 08:26 Report dénoncer ce commentaire

    ça ne sert à rien de mettre une pétition sur ce sujet car de toute façon même si une loi fini par sortir les gens ne vont pas si tenir. Il y a qu'à regarder par terre, il existe une loi qui verbalise les gens qui jette des mégots par terre et pourtant personne les verbalises et il y en a plein par terre et devant nos maisons.

Les derniers commentaires

  • dodo le 23.08.2016 14:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    où de faire une loi,il faudrait d'abord apprendre à certains à vivre en société,a se respecter et respecter les autres et leur environnement et la politesse.Je pense qu avoir supprimé le service militaire à été une mauvaise chose,pour les hommes comme pour les femmes.

  • shakira le 02.07.2016 17:45 Report dénoncer ce commentaire

    je trouve que c,est bien, car les gens n, ont aucun respect, il y a des petits enfants, avant il n'y avait pas ca, le crachat et devenu une habitude, c est une erreur. respectons la nature et l individu. Merci.

  • vindulux le 01.07.2016 17:40 Report dénoncer ce commentaire

    La salive est le seul déchet biodégradable (quelques minutes) et un crachat au sol même si c'est dégelasse ne transmet aucun virus, contrairement à une poignée de main ou pire, une bise. Alors que rejeter la fumée de sa cigarette aux voisins est un acte criminel car il tue (cancer passif). Et le mégot met 3 ans à disparaitre et le Chewing-gum persiste 5 ans sur le trottoir. Et le sac ou gobelet en Plastique jeter dans la nature nous contaminera ainsi que tous les êtres vivants pendant 1 millénaire. Ce dernier est sans doute aussi dangereux que la radioactivité...

  • Roxio le 01.07.2016 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    Je signe tout de suite car je trouve cette pratique assez répugnante et récente au Lux. Arrivée en 2000, les citoyens d'alors n'avaient pas cette habitude.

  • Fulgure le 01.07.2016 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui et ceux qui fument ils savent que ça donne le cancer nous n'avons pas à payer pour eux car ils le font en toute connaissance de cause nous voulons que le traitement de leur cancer soit payé de leur poche !!! De plus ça pue !

    • Line le 01.07.2016 13:09 Report dénoncer ce commentaire

      As-tu une voiture ?