Au Luxembourg

15 novembre 2019 08:00; Act: 15.11.2019 11:37 Print

Une seconde vie pour les cabines téléphoniques

ESCH-SUR-ALZETTE - Dès vendredi, les Eschois pourront déposer leurs vieilles affaires dans des cabines téléphoniques multicolores, afin de leur donner un second souffle.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Initié par de nombreuses associations de la ville, le projet «Givebox» (boîte à donner) lutte contre le gaspillage en permettant aux gens d'y déposer des objets dont ils ne se servent plus et leur offrir ainsi une seconde vie. Pour l'occasion, trois cabines téléphoniques, personnalisées par l'artiste Daniel Mac Lloyd, le CIGL Esch (Centre d'initiative et de gestion local) et des jeunes habitants, ont été implantées à différents endroits de la ville. «On voulait animer l'idée de partage et éveiller le sens du mot «communauté». C'est un projet qui appartient à tous puisque que toute la ville y a participé», déclare Lara Pierri, de l’ASBL Point Info Jeunes.

Le principe de la «Givebox» est simple: il suffit d'ouvrir la porte de la cabine, totalement accessible au public, et d'y laisser ce dont on n'a plus besoin. «Le troc peut aller du CD au frigo, en passant par les vêtements», explique Christian Jung, de l'ASBL Inter-Actions. «Pour les objets trop grands comme le cas du frigo, nous avons mis un petit tableau d'annonces en liège à disposition».

«Esch est une ville vivante, contrairement à certains préjugés»

Un contrôle régulier aura également lieu par les associations afin de vérifier que les contenus déposés n'incitent pas à la haine ou au racisme. Pour les deux membres du projet, il s'agit d'une volonté de recycler, sensibiliser mais surtout de partager: «L'idée est d'attirer l'attention des habitants mais aussi celle d'autres communes en démontrant qu'Esch est une ville vivante, contrairement à certains préjugés», poursuit Christian, qui souhaite répandre les «Givebox» dans d'autres quartiers.

L'inauguration du projet aura lieu ce vendredi, dès 15h, avec une marche à travers les trois cabines, où les responsables pourront rencontrer et informer les habitants, autour d'un bol de soupe et plusieurs animations.

(sl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rose le 15.11.2019 09:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve ce concept très bien. Espérons maintenant que certaines personnes ne vont pas les casser.

  • Robin le 15.11.2019 11:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans mon village, on y dépose les livres dont on n'a plus besoin, il on peut en emprunter d'autres pour le temps de la lecture, et les reporter dans la cabine. C'est une sorte de mini bibliothèque gratuite accessible à tous.

  • zako le 15.11.2019 08:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'espère que ça ne va pas devenir des décharges de rue...

Les derniers commentaires

  • luxo le 15.11.2019 20:58 Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne initiative .

  • Sorciere le 15.11.2019 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi pas l'idée est super, je dépose déjà mes livres que j'ai lu dans la cabine à livre qui se trouve près de la mairie. J'ai voulu faire dons de très beaux livres de géo, etc à la bibliothèque d' esch, j'ai eu droit à un non ! Alors là je n'ai pas compris... donc ils sont toujours chez moi.

  • catherine le 15.11.2019 12:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On a déjà des caissons à Esch qui sont faits que pour les livres. on peu y déposer gratuitement et retirer gratuitement. Il y en a un près de la commune a l'arrêt de bus :)

  • catherine le 15.11.2019 12:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un peu plus classe et avec des couleurs qui vont avec l environnement, ça aurait été mieux. Gare a la polution visuelle...

  • Robin le 15.11.2019 11:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans mon village, on y dépose les livres dont on n'a plus besoin, il on peut en emprunter d'autres pour le temps de la lecture, et les reporter dans la cabine. C'est une sorte de mini bibliothèque gratuite accessible à tous.