Santé au Luxembourg

26 août 2019 11:54; Act: 26.08.2019 14:51 Print

Une tendance à la hausse pour la mortalité infantile

LUXEMBOURG - 20 nouveau-nés sont morts en 2017 au Grand-Duché, contre 10 en 2007. Cela ne représente pas une hausse significative, indique le ministère de la Santé.

storybild

La mortalité infantile au Luxembourg reste inférieure à celle de ses voisins, souligne le ministère de la Santé. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

20 nouveau-nés sont décédés en 2017 au Luxembourg, contre 10 en 2007, selon les données d'Eurostat. «La mortalité infantile semble évoluer de manière défavorable au Grand-Duché», admet le ministère de la Santé. Mais elle n'a pas augmenté de façon significative, nuance le ministère. «Vu le faible nombre de décès infantiles, une variation annuelle de quelques unités seulement, a, au Luxembourg comme dans d'autres pays, un impact important sur le taux de mortalité calculé, précise-t-il. C'est pourquoi de nombreuses publications utilisent, pour l'analyse des événements peu fréquents au sein de populations de taille réduite (Luxembourg, Islande, Malte, etc.) des taux moyens calculés sur trois années consécutives».

En outre, le ministère de la Santé relativise en soulignant que la mortalité infantile au Luxembourg est restée inférieure à celle de ses voisins. En 2017, le taux de la mortalité infantile au Luxembourg (3,2) s'était ainsi rapproché de la moyenne européenne (3,6) mais en dessous du taux des pays limitrophes (3,3 en Allemagne, 3,6 en Belgique et 3,9 en France).

Réforme du certificat de décès

Pour rappel, les facteurs de risque de mortalité infantile sont souvent associés à des problèmes de santé maternelle, à la prématurité du nouveau-né et/ou à son faible poids de naissance. «L'organisation des maternités, sur base de la loi 8 mars 2018 relative aux établissements hospitaliers, a permis de formaliser la collaboration inter-hospitalière pour les grossesses à risque, de garantir une présence médicale sur place en cas d'urgence pour les maternités qui assurent plus de 1 500 accouchements par an et accueillent les grossesses à risque, et d'améliorer la visibilité de l'offre pour les futurs parents», indique le ministère de la Santé.

L’évaluation de l'impact de ces mesures sera suivie, promet le ministère, qui ajoute que pour améliorer ce suivi, une réforme du certificat de décès périnatal est envisagée. Objectif? Permettre de collecter et d'analyser les données de tous les décès survenant au cours des quatre premières semaines de vie, ainsi que des données médicales complémentaires utiles à l'analyse des causes de décès.

(ol/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Unicorn le 26.08.2019 12:55 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas cette attitude défensive et protectrice que le ministre affiche vis à vis du système hospitalier et médical, à croire que chacun préfère ne rien faire, pour ne pas déranger. 20 nouveaux-nés décédés, demandez aux mères, c'est 20 de trop, telle serait une attitude offensive à fin de faire avancer le niveau de notre médecine au Luxembourg.

  • Le Suisse le 26.08.2019 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait peut-être étudier l'incidence de la "malbouffe" sur ce phénomène? Avec ce qu'on nous met dans la nourriture, cela ne m'étonnerait nullement...E123 par-çi, E343 par là, des fois jusque 13 sortes de E dans une glace bio...Véridique.Pas d'autres commentaire et je peux prouver ce que j'avance.

  • cauche le 26.08.2019 14:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ca ne devrait plus arriver on est en 2019

Les derniers commentaires

  • Carlo MArxo le 27.08.2019 08:08 Report dénoncer ce commentaire

    Des pics de pollution à répétition, une vie stressante, des parents absents à cause du travail, les crédits.. l'alcool et le tabac en vente partout.. des usines dangereuses qui déversent des poisons en cachette.. des agressions partout tous les jours alors que tout le monde aurait besoin d'un peu de sérénité pour bien élever sa famille.. quelle vie..

  • sympa le 27.08.2019 00:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Malheureusement Il y a aussi bcp des maladies génétiques où l on ne peut rien faire car la médecine n’est pas assez avancée...je parle pour mon cas

  • Libellul82 le 26.08.2019 18:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Malheureusement des bébés meurent... Cela dit la plupart des décès sont dus à la grande prématurité... Pour l'heure il est encore très difficile de sauver certains bébés nés très tôt dans la grossesse.

  • payshaut le 26.08.2019 17:58 Report dénoncer ce commentaire

    il serait intéressant de connaitre les pays d'origine des parents des nouveaux nés décédés, je veux bien croire que l'émigration issue de pays sous médicalisés participe au risque accru de mortalité infantile. Et ceci est et sera difficile à prévenir.

  • Hastalavista le 26.08.2019 17:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Malgré cette hausse significative qui représente un drame indéniable dans chaque famille touchée, le Luxembourg excelle encore dans ce domaine : consultez les statistiques mondiales svp.