Justice au Luxembourg

28 mars 2019 17:48; Act: 29.03.2019 09:42 Print

Une victime a déposé par vidéoconférence

DIEKIRCH - Pour la première fois au Luxembourg, une victime de violence domestique a pu répondre aux questions du juge sans devoir affronter son agresseur présumé dans une même salle.

storybild

Le parquet a demandé au tribunal de permettre à la victime de déposer par vidéoconférence dans une salle adjacente. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est une grande première qui vient de se dérouler ce jeudi au tribunal de Diekirch. Une victime de violence domestique grave a pu répondre aux questions du juge par vidéoconférence, sans devoir par conséquent affronter son agresseur présumé dans une même salle. «L’audition s’est déroulée dans le respect tant des droits de la victime que de ceux de la défense», insiste une porte-parole du parquet, jointe par L'essentiel.

Cette «première», qui en appelle probablement d'autres, «marque une nouvelle étape dans les efforts faits par la justice pour protéger au mieux les victimes, ainsi qu'un pas de plus vers la modernisation de la justice», explique le parquet dans un communiqué. Dans ce cas précis, le parquet a demandé au tribunal de permettre à la victime de déposer par vidéoconférence dans une salle adjacente, requête que le tribunal a acceptée.

(pp/L'essentiel)